délasser

 

définitions

délasser ​​​ verbe transitif

Tirer (qqn) de l'état de lassitude, de fatigue. ➙ détendre, reposer. —  sans complément La musique délasse.

se délasser ​​​ verbe pronominal

Se reposer en se distrayant.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je délasse

tu délasses

il délasse / elle délasse

nous délassons

vous délassez

ils délassent / elles délassent

imparfait

je délassais

tu délassais

il délassait / elle délassait

nous délassions

vous délassiez

ils délassaient / elles délassaient

passé simple

je délassai

tu délassas

il délassa / elle délassa

nous délassâmes

vous délassâtes

ils délassèrent / elles délassèrent

futur simple

je délasserai

tu délasseras

il délassera / elle délassera

nous délasserons

vous délasserez

ils délasseront / elles délasseront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Maintenant surtout que le canal a disparu sous le boulevard, c'est le théâtre en plein vent où vient se délasser le pauvre, dont le meilleur ami est toujours un charlatan.Paul Féval (1816-1887)
Tout était tranquille et riant ; mais la joie était modérée, et les plaisirs ne servaient qu'à délasser des longs travaux ; ils en étaient plus vifs et plus purs.François de Fénelon (1651-1715)
Des grenadiers basques tiraient hors du sac des espadrilles afin de délasser leurs chevilles saigneuses.Paul Adam (1862-1920)
Hors de la foule, mais peu loin d'elle encore, je crois pouvoir changer de maintien et mettre mes mains dehors pour me délasser.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Ma conscience ne me reproche rien, et je sens qu'il m'est permis de me coucher dans ma fosse et et de m'y délasser d'avoir vécu.George Sand (1804-1876)
Cette femme riait par moments et tendait la poitrine, allongeant les bras, s'étirant pour se délasser.Émile Zola (1840-1902)
Que mes heures, que mes jours seraient bien employés à la distraire de ses maux, s'ils duraient encore, à la délasser des contraintes de la position !François-René de Chateaubriand (1768-1848) et Marie-Louise de Vichet (1779-1848)
Je veux suivre un moment son conseil et, sans sortir du sujet, délasser le lecteur, et me délasser moi-même, par un petit intermède sur le pipeau rustique.Victor Fournel (1829-1894)
Mais l'histoire en est longue : il est temps de vous délasser de tous vos travaux.François de Fénelon (1651-1715)
Nous avons parcouru le rivage jusqu'à dix heures, et, pour nous délasser, nous nous sommes baignés très commodément par l'ombre des arbrisseaux qui bordent le fleuve.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
S'abaisser ensuite jusqu'à défaire mes guêtres ensanglantées, pour me permettre de me délasser sur un matelas qui avait été étendu dans l'atelier d'un menuisier voisin.Amédée Delorme (1850-1936)
Ces braves gens faisaient un peu de tout, de la pêche, de la contrebande, pour se délasser de la course.Jules Michelet (1798-1874)
Ces contes sont de simples intermèdes, destinés dans la pensée de l'auteur à délasser l'attention de son public.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Ramené à onze heures et demie ; dîné ; peu après, pour le délasser, dévêtu, mis au lit.Jean Héroard (1551-1628)
Sans doute pour se délasser de son grand ouvrage, le capitaine instructeur s'occupe beaucoup de chercher et de trouver des améliorations au système du harnachement.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il s'avisa d'interrompre le chœur par des récits, sous prétexte de se délasser : cette nouveauté réussit.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Lafayette, arraché à la retraite où il était allé se délasser de trois années de fatigues, se présenta à l'assemblée où il fut parfaitement accueilli.Adolphe Thiers (1797-1877)
Sur le soir il faisait une seconde promenade, tant pour se délasser l'esprit que pour donner audience à ceux qui ne l'auraient pu avoir le matin...Hyacinthe Corne (1802-1887)
Il venait s'y délasser de ses lourds travaux, en riant, chaque année, des nouvelles créations, des imbroglios imprévus, en étudiant ces physionomies inédites et toujours amusantes.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Et pour nous délasser de la prodigieuse sensibilité de ce vieux moine, nous établissions notre budget (14.000 francs de rente).Maurice Barrès (1862-1923)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DELASSER » v. act.

qui se dit quelquefois avec le pronom personnel. Faire perdre la lassitude, soûlager les membres las. Le repos, la table, le lit delassent les plus fatiguez. Il y a des chevaux qui se delassent en marchant.
 
DELASSER, se dit figurément en Morale. Le jeu, la conversation delassent l'esprit. Venez vous delasser chez moy pendant ces vacations. On ne peut pas toûjours travailler aux affaires, il faut se delasser par la promenade, par les divertissements.
 
DELASSÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Confiance Confiance

Il faut suffisamment de confiance pour se confier à quelqu’un ou lui confier ses enfants. C’est un acte de foi, à ceci près qu’il ne repose pas sur une croyance mais sur un contrat, un contrat dit « de confiance ».

Aurore Vincenti 04/05/2020