démenti

 

définitions

démenti ​​​ nom masculin

Action de démentir ; ce qui dément qqch. ➙ dénégation, désaveu. Opposer un démenti formel à une accusation.
 

synonymes

démenti nom masculin

contradiction, dénégation, désaveu, infirmation, déni (vieux ou littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je ne crois pas, mais peut-être serai-je démenti, qu'il y ait un bug de conception.Europarl
Toutes les raisons probantes qui donnaient un démenti formel à son extravagante présomption se dressèrent devant lui comme une montagne, et il se sentit retomber du ciel sur terre.George Sand (1804-1876)
Mais, ce moment de colère passé, le magistrat, qui ne voulait point en avoir le démenti, reprit le document.Jules Verne (1828-1905)
Son merveilleux et rapide développement venait donner un flagrant démenti à l'erreur de nos appréciations et provoquer en nous de tardifs remords pour l'injustice de notre oubli.Charles Gailly de Taurines (1857-1941)
Je pense en cet instant pouvoir dire, sans grand risque d'être démenti, que nous avons fait un travail collectif tout à fait remarquable.Europarl
Mais du moment que tu me l'affirmes, je suis trop poli pour donner un démenti à une dame.Paul Mahalin (1838-1899)
L'estime et la sympathie mutuelle faisaient naître une amitié sincère ; jamais le caractère ne s'en est démenti.Joseph Bertrand (1822-1900)
Quand sa vie entière n'aurait pas démenti une imputation aussi odieuse, il savait que son rang ne lui promettait ni l'impunité ni même l'indulgence.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Ils ont étouffé et démenti l’affaire durant tellement longtemps qu’ils n’ont eu d’autre choix que de continuer à le faire.Europarl
Et il ne se trouva personne pour traiter ces scélérats selon leur mérite et leur envoyer au moins un furieux démenti !Hector Berlioz (1803-1869)
Son idiotisme d'attitude, démenti par la lucidité et par l'intelligence vive et claire de ses yeux, n'était que la bonté de son cœur serviable à tous.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Un peuple n'abandonne pas en si peu d'années l'objet de son engouement, il ne se donne pas un démenti à lui-même.George Sand (1804-1876)
C'est ici l'endroit de réfuter ces sots rapports et de leur donner un démenti formel.Charles Roger Daoust (1865-1924)
Son siècle la mettait au-dessus de toutes les femmes, et je ne sais si la postérité a démenti son siècle.Charles de Rémusat (1797-1875)
Or, voici une belle occasion de donner un démenti à ceux qui nous firent parler mal à propos.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Ma probité est connue, et je ne crains pas d'être démenti sur cet article, dans les quatre parties du monde.Édouard Corbière (1793-1875)
Edmée, je le répète, est une enfant dont le cœur ne s'est jamais démenti et qui, j'en réponds, ne fera rien qui puisse être un danger pour son père.Pierre Zaccone (1818-1895)
Si jusqu'à présent aucune observation n'a démenti la vérité en question, l'esprit ne conçoit pas pour cela l'impossibilité que les choses se passent autrement.Claude Bernard (1813-1878)
Car, comme vous devez le savoir, il n'est pas d'attitude scientifique qui n'implique la possibilité d'être démenti.Europarl
Rien n'est plus démenti par l'histoire vraie et plus contraire à la pente naturelle des deux pays.François Guizot (1787-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEMENTI » s. m.

Reproche qu'on fait à quelqu'un d'avoir parlé faussement, avec cette formule injurieuse, Vous en avez menti. Le soufflet suit ordinairement le dementi qu'on donne à un Gentilhomme. Quand on dit, Je nie cela, ou, Cela n'est pas, c'est un honneste dementi qui ne choque point. On ne croyoit pas que cet Heretique se deust jamais convertir, il a donné un dementi à toute la terre.
 
DEMENTI, signifie aussi le mauvais succés d'une affaire qu'on a entreprise. On vous a bien dit que ce travail, ce dessein que vous avez entrepris étoit au dessus de vos forces, vous en avez eu le dementi. Il voit bien qu'il a eu tort de vous quereller, de vous faire un procés, mais c'est un opiniastre qui n'en veut pas avoir le dementi.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020