dénouer

 

définitions

dénouer ​​​ verbe transitif

Défaire (un nœud, une chose nouée). ➙ délier, détacher. Dénouer ses cheveux.
locution, au figuré Dénouer la langue : faire parler.
au figuré Démêler, résoudre (une difficulté, une intrigue).

se dénouer ​​​ verbe pronominal

Se défaire. Lacet qui se dénoue.
au figuré Se résoudre.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je dénoue

tu dénoues

il dénoue / elle dénoue

nous dénouons

vous dénouez

ils dénouent / elles dénouent

imparfait

je dénouais

tu dénouais

il dénouait / elle dénouait

nous dénouions

vous dénouiez

ils dénouaient / elles dénouaient

passé simple

je dénouai

tu dénouas

il dénoua / elle dénoua

nous dénouâmes

vous dénouâtes

ils dénouèrent / elles dénouèrent

futur simple

je dénouerai

tu dénoueras

il dénouera / elle dénouera

nous dénouerons

vous dénouerez

ils dénoueront / elles dénoueront

 

synonymes

se dénouer verbe pronominal

aboutir, s'achever, se conclure, finir, se terminer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'hésitai à dénouer le ruban, qui me semblait une marque de confiance respectable ; mais ce pouvait bien être aussi l'enseigne d'une demeure suspecte.George Sand (1804-1876)
Une fois admis que les obligations du mariage sont purement humaines, la logique exige que les deux volontés, qui suffisent à les former, suffisent également à les dénouer.Charles Turgeon (1855-1934)
Tenant entre mes dents cette espèce d'instrument, je m'appliquai à dénouer le nœud de ma cravate.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Ils étaient impatients de connaître les détails de cette étrange tragédie, qui venait, dans des circonstances si imprévues, dénouer une situation terrible.Jules Lermina (1839-1915)
En tant que rapporteur, je suis très reconnaissant pour la manière dont toutes les institutions, grandes ou petites, ont participé pour essayer de dénouer cette situation très compliquée.Europarl
S'ils veulent grandir, ils doivent se hausser jusqu'à l'étude de l'homme, aborder les passions, nouer et dénouer leurs drames par les seules passions.Émile Zola (1840-1902)
Il ne serait plus revenu ; c'était sa façon de dénouer ses amours, pour éviter tout effort et toute querelle.Émile Zola (1840-1902)
Bien qu'un compromis ait été trouvé pour dénouer temporairement la situation, une solution à long terme doit être recherchée.Europarl
Par ma foi, il s'en faut de plus de moitié qu'elle soit digne de lui dénouer les cordons de ses souliers !Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Leur étreinte d'amour était si puissante, qu'il aurait fallu, pour les dénouer l'un de l'autre, arracher leurs chairs, casser leurs membres.Émile Zola (1840-1902)
Burker soupçonnait sans doute que la situation de son mari était extrêmement menacée, mais n'en était pas à croire qu'elle pût se dénouer par l'intervention de la justice.Jules Verne (1828-1905)
Le bourreau profita de ce moment pour dénouer vivement les bras dont elle étreignait la condamnée.Victor Hugo (1802-1885)
Mais il est intolérable que ces invraisemblables procédés d'exposition servent à l'action, deviennent des moyens de nouer ou de dénouer l'intrigue.Han Ryner (1861-1938)
Si c'est un garçon de cœur, il pourra bien encore contester vos droits, et ourdir une trame capable de dénouer celle de votre baron.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Deux spectateurs, placés sur un balcon, avaient suivi d'un regard attentif toutes les scènes du drame terrible qui venait de se dénouer sur l'échafaud.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Jeté dans le chaos des affaires, occupé à dénouer toutes sortes d'intrigues, je me complus à calmer les ressentimens, à éteindre les passions, à rapprocher les hommes.Joseph Fouché (1759-1820)
Je sais bien que, pour arriver à ce tableau, et ensuite pour dénouer la pièce, les auteurs avaient entassé toute la friperie du mélodrame.Émile Zola (1840-1902)
Allons souper ; nous causerons de l'avenir, et sachez bien que mon neveu me sait gré de l'aider à rompre des liens qu'il eût été forcé de dénouer lui-même demain matin.George Sand (1804-1876)
Non, par ma foi, pas même de moitié, et j'ai envie de dire qu'elle n'est pas digne de dénouer les souliers de celle qui est devant nous.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
L'amour est souvent à la merci des querelles anodines : celle-ci pourrait dénouer la tendresse qu'ils ont l'un pour l'autre...Hector Bernier (1886-1947)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DENOUER » v. act.

Delier quelque chose, en deffaire le noeud. Denoüer ses souliers, sa cravate. Alexandre ne put denoüer le noeud Gordien, mais il le couppa.
 
DENOÜER, se dit aussi des corps qui se rendent plus libres & plus dispos par le travail, par l'exercice. Les Danseurs de corde ont le corps bien denoüé. Quand on apprend à voltiger, cela sert à se denoüer, à avoir le corps plus souple.
 
DENOÜER, se dit figurément en Morale. Les querelles & froideurs des amis denouënt peu à peu le noeud d'amitié qui les lie. Le lien conjugal parmy les Chrêtiens est un noeud qu'on ne peut denoüer.
 
DENOÜER, signifie aussi, Debrouiller une intrigue, le noeud d'une Comedie. Cette Comedie a esté fort agreablement denoüée.
 
DENOÜÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010 Top 10 des mots qui ont marqué les années 2010

Les mots qui apparaissent ou se répandent à une période donnée sont toujours le reflet de l’esprit de cette époque et des mutations de la société. Sans surprise, ceux de la décennie qui vient de s’achever concernent avant tout les technologies numériques, mais aussi la vie quotidienne, l’économie et la politique. Voici une rétrospective des années 2010 à travers le top des néologismes qui nous ont le plus marqués.

Édouard Trouillez 11/05/2020