défaire

 

définitions

défaire ​​​ verbe transitif

Réduire à l'état d'éléments (ce qui était construit, assemblé). Défaire un paquet, un nœud.
Supprimer l'ordre, l'arrangement de (qqch.). Défaire sa valise, en sortir le contenu. Défaire son lit. —  Défaire sa cravate, sa ceinture. ➙ dénouer, détacher.
littéraire Mettre en déroute. Défaire une armée. ➙ vaincre ; défaite.

se défaire ​​​ verbe pronominal

Cesser d'être fait, arrangé. Le nœud se défait. —  Les destinées se font et se défont.
Se défaire de : se débarrasser de. Se défaire d'un importun. Se défaire d'une mauvaise habitude.
Se débarrasser de (qqch.) en vendant. Se défaire d'un vieux meuble.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je défais

tu défais

il défait / elle défait

nous défaisons

vous défaites

ils défont / elles défont

imparfait

je défaisais

tu défaisais

il défaisait / elle défaisait

nous défaisions

vous défaisiez

ils défaisaient / elles défaisaient

passé simple

je défis

tu défis

il défit / elle défit

nous défîmes

vous défîtes

ils défirent / elles défirent

futur simple

je déferai

tu déferas

il défera / elle défera

nous déferons

vous déferez

ils déferont / elles déferont

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je ne voyais pas la moindre perspective de me défaire de lui, et, rêvant à l'avenir, je pensais combien il nous gênerait quand il serait vieux.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Il est plus dur de ne pas se rendre utile, et de ne pas faire d'heureux dans la crainte défaire des ingrats.George Sand (1804-1876)
Je ne parviens pas à me défaire du soupçon que certains pourraient évoquer la réforme des institutions afin de repousser quelque peu l'élargissement.Europarl
Son accent, ce terrible grasseyement dont sa paresse l'avait toujours empêché de se défaire, donnait du mordant à son ironie.Alphonse Daudet (1840-1897)
Ceci signifie toutefois que nous devons nous défaire de l'idée de déchiqueter les carcasses de voitures.Europarl
Moi, je voulais lui dire tout ce que j'avais dans la conscience, afin que, si mes idées le blessaient, il pût défaire notre marché.George Sand (1804-1876)
Je m'incline mais ne peux pourtant me défaire du sentiment, de la conviction que nous ne résolvons aucun problème ; nous ne faisons que nous en débarrasser.Europarl
Un ensemble impliquant le risque que si l'on tire sur une ficelle, le tout peut se défaire.Europarl
Une fois hors service, il convient de s'en défaire de manière appropriée et de manipuler le produit conformément au mode d'emploi.Europarl
Il pourrait se défaire de l'un et de l'autre, mais bientôt ils auraient des successeurs : sa maxime n'est pas de hasarder ses sujets pour avoir toujours à recommencer.Richard de Bury (1730?-1794?)
Je sais que vous avez raison ; quand on a un ennemi, il faut s'en défaire.Prosper Mérimée (1803-1870)
Ne jetons donc pas la pierre aux autres si nous ne pouvons pas nous-mêmes nous défaire de nos difficultés.Europarl
Je suis fort curieux de voir ces nouvelles orientations, fort curieux aussi de voir ce dont nous pouvons nous défaire.Europarl
Notre génération n’a pas le droit de défaire ce que les générations précédentes ont fait.Europarl
Pourtant, quelques vides juridiques et des compromis apparemment innocents pourraient défaire des siècles de progrès.Europarl
Parfois, il est difficile de se défaire de vieilles habitudes, mais nous évoluons dans la bonne direction.Europarl
Le rapport que nous examinons ici est en ce sens équilibré mais nous devons encore nous défaire de l'idée que les gouvernements peuvent d'une certaine manière résoudre tous ces problèmes.Europarl
Vous ne pouvez défaire ce qui est fait, et c'est là seulement une petite partie de ce qui ne saurait être réparé.William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Ce serait une parodie que de défaire tout ce bon travail à cause des paiements tardifs.Europarl
Mon oncle nous a inculqué des idées bien différentes des vôtres ; et si je n'étais point capable de m'en défaire....William Dean Howells (1837-1920), traduction Louis Fréchette (1839-1908)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEFFAIRE » v. act.

Destruire une chose faite, la demonter, la mettre en pieces. On deffait en un temps ce qu'on a fait en un autre. Il a deffait son lit. Il a deffait sa monstre. En ce même sens on dit qu'un homme s'est deffait luy-même, qu'une femme a deffait son fruit, qu'on deffait des criminels qu'on execute à mort, parce qu'en effet on les destruit. Du Cange dit que ce mot vient du Latin disfacere.
 
DEFFAIRE, signifie aussi, Mettre en desroute des gens de guerre, les obliger à fuir, les tailler en pieces. Samson avec une maschoire d'asne deffit les Philistins. Alexandre deffit les Perses en trois batailles rangées.
 
En ce sens on dit au figuré, Deffaire quelqu'un dans la dispute, pour dire, le mettre hors de combat, & le reduire à n'oser ou ne pouvoir plus parler. Ce respondant s'est deffait dés le premier argument. Ce criminel s'est deffait au milieu de son interrogatoire.
 
DEFFAIRE, signifie aussi, Quitter, abandonner. Je me suis deffait de cette maison qui me coustoit trop à entretenir. Il s'est deffait de son Benefice à pension. Il se faut deffaire de toutes ses mauvaises habitudes. On a du mal à se deffaire des importuns & des gens incommodes. L'esprit a du mal à se deffaire des opinions dont il est bien preoccupé. Il s'est deffait adroitement de ses gardes, il s'est eschappé.
 
DEFFAIRE, signifie en ce sens, Vendre, troquer. Ce cheval est beau, il vous sera aisé de vous en deffaire. Ce Marchand a quitté le trafic, & s'est deffait de toute sa marchandise en faveur de son neveu. Ce curieux ne veut point se deffaire de ce tableau.
 
DEFFAIRE, signifie encore, Effacer par un plus grand éclat ou brillant. Les Dames n'aiment point à avoir de belles Suivantes qui les deffacent. Les couleurs vives & éclatantes deffont celles qui sont plus douces.
 
DEFFAIT, AITE. part. pass. & adj. Il a quelques significations du verbe. Un lit deffait. Une armée deffaite. Un homme deffait, destruit.
 
DEFFAIT, signifie aussi un homme maigre, pasle, extenué par quelque indisposition, ou apprehension. Il n'est pas bien remis de sa maladie, il est encore tout deffait. Ce criminel parut si deffait lors de sa capture, que cela donna un grand soupçon contre luy. On peint les Hermites avec un visage deffait, extenué par les jeûnes & macerations.
Le mot du jour Bamboche Bamboche

« La bamboche, c’est terminé ! » (Pierre Pouëssel, préfet de la région Centre-Val de Loire, 22 octobre 2020, sur France 3 Centre-Val de Loire).

Laélia Véron 10/11/2020