denrée

définitions

denrée ​​​ nom féminin

Produit comestible servant à l'alimentation de l'homme (denrées alimentaires) ou du bétail. ➙ aliment. Denrées périssables.
au figuré Une denrée rare : une chose, une qualité rare.

synonymes

denrée nom féminin

aliment, comestible, [au pluriel] victuailles, vivres

article, marchandise, produit

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La commission de l'environnement propose donc de prévoir une concentration maximale unique de 0, 01 mg de substance active par kg de denrée alimentaire.Europarl
J'estime que cette intervention a été quelque peu abusive, mais comme l'humour est parfois une denrée rare, elle est pardonnée.Europarl
Le temps est devenu la plus chère denrée, personne ne peut donc se livrer à cette prodigieuse prodigalité de rentrer chez soi le lendemain pour se réveiller tard.Honoré de Balzac (1799-1850)
C'est pour cela que nous considérons que le miel est une denrée alimentaire d'origine agricole, liée à une notion de terroir.Europarl
C'est lui qui confère en tout dernier lieu arôme et amertume à cette denrée populaire ô combien précieuse : la bière.Europarl
Y a-t-il, dans cette denrée du serment, du superfin, de l'extra-fin, du fin et du demi-fin ?Victor Hugo (1802-1885)
Ce sont les tributs imposés sur le commerce, une fois acquittés, le marchand tire ce qu'il peut de sa denrée, et s'en fait payer comme je viens de le dire.Marquis de Sade (1740-1814)
C’est le type même du faux raisonnement qui détournera les consommateurs de la denrée que l’on voudrait promouvoir : le poisson.Europarl
Le problème est relativement simple pour les allergènes présents en tant que tels dans la denrée finale.Europarl
Or, ils le seront dans une large mesure si nous autorisons l'irradiation, car la denrée aura une apparence différente de la réalité.Europarl
Cette proposition vise à codifier les textes législatifs existants relatifs aux mentions ou marques permettant d'identifier le lot auquel appartient une denrée alimentaire.Europarl
Il fallut soudoyer les souverains, dont cette denrée faisait le revenu, pour les engager à consentir à ce qu'on en anéantît ainsi la source.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Je suppose que pendant quatre ans une denrée se vend à 10 fr., – la moyenne est 10 fr.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Dans cette contrée, le bois est une denrée précieuse jalousement épargnée ; aussi les isbas sont-elles si petites qu'on les distingue à peine au loin.Jules Legras (1866-1939)
Ils disent, avec raison, qu'ils paient tout cela ; mais comme eux-mêmes se paient sur la denrée, c'est nous, consommateurs et producteurs, qui supportons toutes ces charges.Volney (1757-1820)
A l'élan de son affection acceptant de se dépouiller, avait succédé le dégoût de n'avoir été dans ce négoce que denrée inerte, et tarifée.Victor Margueritte (1866-1942)
Toute denrée coloniale est nécessairement marchandise anglaise, sous quelque pavillon qu'elle arrive ; la confiscation est donc la suite des engagements pris par les puissances du continent.Albert Vandal (1853-1910)
Il s'agit d'assurer une bonne information du consommateur sur toutes les caractéristiques de la denrée qu'il achète, et donc d'éviter tout risque pour la santé.Europarl
On peut peut-être expliquer ce problème aux consommateurs, mais ils répondent que si une denrée est périssable, il faut l'indiquer, et qu'ils ne veulent pas entendre parler d'agents conservateurs.Europarl
Il n'est pas de poltron qui n'achète du cœur avec de l'or : les honneurs, les distinctions, la gloire même, se vendent comme une denrée.Gustave de Beaumont (1802-1866)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DENRÉE » s. f.

Marchandise ordinaire qu'on vend aux marchez, necessaire pour l'entretien d'un ménage, bled, vin, foin, bois, &c. Dans les villes bien policées le Magistrat met le prix, le taux aux denrées sujettes à la Police. Menage. Ce mot vient de denarata, qu'on a dit au lieu de denariata, fait de denarius, comme si c'estoit une chose qu'on voulust reduire en deniers, ou un revenu de derniers. Du Cange dit que dans la basse Latinité on a appellé toute sorte de marchandises, denerata, denariata, & denairada ; & qu'on appelloit même denariata terrae aut vineae, une portion de terre ou de vignes qui valoit un denier de revenu.
 
DENRÉE, se dit aussi en mauvaise part de la meschante marchandise. Le Marchand s'est deffait de ses plus belles étoffes, il n'a plus chez luy que de la denrée, du rebut. Cet homme-là n'a esté payé qu'en denrées, en méchantes marchandises.