Email catcher

départir

Définition

Définition de départir ​​​ verbe transitif

littéraire Attribuer en partage. ➙ accorder, impartir.
Se départir de verbe pronominal Se séparer de ; abandonner (une attitude). Sans se départir de son calme : en gardant son calme.

Conjugaison

Conjugaison du verbe départir

actif

indicatif
présent

je dépars

tu dépars

il départ / elle départ

nous départons

vous départez

ils départent / elles départent

imparfait

je départais

tu départais

il départait / elle départait

nous départions

vous départiez

ils départaient / elles départaient

passé simple

je départis

tu départis

il départit / elle départit

nous départîmes

vous départîtes

ils départirent / elles départirent

futur simple

je départirai

tu départiras

il départira / elle départira

nous départirons

vous départirez

ils départiront / elles départiront

Synonymes

Synonymes de départir verbe transitif

[littéraire] accorder, distribuer, impartir

Synonymes de se départir de verbe pronominal

abandonner, se défaire de, se détacher de, quitter, renoncer à, sortir de, se déprendre de (littéraire)

Exemples

Phrases avec le mot départir

Comment la sémiotique, sans se départir de ses fondements théoriques (principe d'immanence et règles de pertinence), prend-elle en compte cette dimension situationnelle, inévitablement politique ?Langages, 2019, Denis Bertrand (Cairn.info)
Dans les deux cas, il faut se départir de son existence de gibier.TUMULTES, 2006, Elsa Dorlin (Cairn.info)
Je suis convaincue que nous n'avons pas le luxe d'être patients et que nous ne devons jamais nous départir d'un certain sens de l'urgence.Europarl
Du point de vue sanitaire, ils ne doivent pas se départir de leur masque et garder une distance réglementaire avec les champions.Ouest-France, 02/06/2021
De prime abord, elle paraît pouvoir se départir des droits nationaux et prétend fonctionner sans l'appui de ceux-ci.Revue critique de droit international privé, 2021, Mathias Audit (Cairn.info)
Dans ce sens, plusieurs faits peuvent appeler à se départir du seul point de vue comptable.Regards, 2014, Philippe Warin, Pierre Mazet (Cairn.info)
Avec les gens, il se renferme dans un silence complet, persistant et obstiné, dont rien au monde ne saurait le forcer à se départir...Paul Mahalin (1838-1899)
Ils doivent pour cela se départir de leurs propres peurs, se montrer humbles, accepter leurs propres limites.Capital, 20/08/2019, « Si les salariés veulent partir, c'est que les entreprises ne… »
Changer radicalement de vie suppose parfois de se départir de savoirs ou d'expertises.Capital, 05/09/2019, « Une reconversion professionnelle ne se fait pas sans turbulences »
Comme nous l'avons montré, le modèle du community organizing peut difficilement se départir de ce qui fait sa spécificité vis-à-vis du management de projet.Communication & Management, 2017, Nicolas Peirot (Cairn.info)
Mais le vieux roi faisait la sourde oreille et les instances de sa fille ne pouvaient le faire départir de banales relations de politesse.Gaston Maugras (1850-1927)
Comment la psychanalyse peut-elle se départir de la pensée straight ?Chimères, 2020, Elias Jabre, Flore Garcin-Marrou (Cairn.info)
Oui ayons l'optimisme de la volonté, mais sans nous départir du pessimisme de l'intelligence des réalités.Ouest-France, 15/12/2020
Pourtant, la femme de 52 ans parvient à raconter son histoire sans se départir de son sourire.Ouest-France, Loeiza LARVOR, 18/07/2019
Cette perspective de recherche a ainsi permis de nous départir du biais procédural qui souvent caractérise les études européennes.Politique européenne, 2011, Matthieu Ansaloni (Cairn.info)
Ce type d'évolution conduit les autorités de la concurrence à se départir d'une approche par les seules parts de marché.Horizons stratégiques, 2007, Rémi Lallement, Vanessa Wisnia-Weill (Cairn.info)
Celle-ci qui s'était tracé une règle de conduite dont elle ne voulait pas se départir, répondit par signes qu'elle ne comprenait pas.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Car il avait du moins ce mérite de ne jamais se départir de son programme.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle en arrivait même à se départir de sa brusquerie et de sa hargne à l'égard de son puîné.Georges Eekhoud (1854-1927)
Cette stratégie visant à se départir du stigmate sexué est, semble-t-il, surtout mobilisée par les générations les plus récentes.Ethnologie française, 2014, Abir Kréfa (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de DEPARTIR v. act.

Distribuer, faire quelque gratification à une ou plusieurs personnes. Les Romains se faisoient eslire Empereurs en departant de grosses sommes de deniers aux soldats. Les faveurs du ciel, les dons de la nature ne se departent pas également sur tous les hommes.
 
DEPARTIR, signifie aussi, Diviser une chose entre plusieurs personnes, & en donner à chacun sa part convenable. Il y a six mille francs de taille à departir sur cette Parroisse, il faut en donner à chacun ce qu'il en peut porter. Le Roy a donné une somme de deniers à ses Gardes, ils ont été prests à se battre pour la departir entre eux.
 
On dit à la Chasse, Departir les questes, lors qu'on assigne à chaque Veneur qui va au bois le canton de la queste.
 
DEPARTIR, signifie en termes de Palais, Oster le partage. Ce procés étoit party à la Grand'Chambre, on l'a envoyé en une autre pour le departir.
 
DEPARTIR, avec le pronom personnel signifie encore, Abandonner une pretention, une demande, une opinion. Les Grands ont du mal à se departir des pretentions qui sont dans leurs maisons, quelque vaines qu'elles soient. La partie adverse s'est departie d'une requeste qu'elle avoit presentée, elle s'en est desistée. Ce Docteur a tenu long-temps cette opinion, mais enfin il s'en est departi.
 
DEPARTIR, signifie aussi, Changer de parti. Il ne se faut jamais departir du service, du respect, de l'obeïssance qu'on doit à son Roy. Il y avoit plusieurs mescontens qui s'étoient departis d'avec le Roy, mais ils sont revenus, & ils ont retourné dans le bon parti.
 
DEPARTIR, signifie en Chymie, Separer. L'or ne se peut departir d'avec l'argent qu'avec l'eau regale, ou l'eau de depart.
 
DEPARTI, IE. part. pass. & adj.
 
On appelle maintenant au Conseil, Commissaires departis dans les Provinces pour l'execution des ordres du Roy, ceux qu'on nommoit cy devant Intendans de la Justice, Police & Finances dans chaque Generalité.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Le dragon, un monstre cracheur... de mots ! Le dragon, un monstre cracheur... de mots !

Omniprésent depuis l’Antiquité dans les mythes et les épopées, le dragon est sans doute l’animal fantastique qui fascine le plus. Monstre terrifiant...

Marjorie Jean 07/02/2024
sondage de la semaine