départir

 

définitions

départir ​​​ verbe transitif

littéraire Attribuer en partage. ➙ accorder, impartir.
Se départir de verbe pronominal Se séparer de ; abandonner (une attitude). Sans se départir de son calme : en gardant son calme.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je dépars

tu dépars

il départ / elle départ

nous départons

vous départez

ils départent / elles départent

imparfait

je départais

tu départais

il départait / elle départait

nous départions

vous départiez

ils départaient / elles départaient

passé simple

je départis

tu départis

il départit / elle départit

nous départîmes

vous départîtes

ils départirent / elles départirent

futur simple

je départirai

tu départiras

il départira / elle départira

nous départirons

vous départirez

ils départiront / elles départiront

 

synonymes

départir verbe transitif

[littéraire] accorder, distribuer, impartir

se départir de verbe pronominal

abandonner, se défaire de, se détacher de, quitter, renoncer à, sortir de, se déprendre de (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Celle-ci qui s'était tracé une règle de conduite dont elle ne voulait pas se départir, répondit par signes qu'elle ne comprenait pas.Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Il ne manqua pas d'en profiter, mais il le fit sans se départir des formes affectueuses qui caractérisent sa correspondance.Ernest Daudet (1837-1921)
Cependant, il répugnait à la nation de se fractionner et de se départir de son ancienne forme de gouvernement impérial.Arnauld d'Abbadie (1815-1893)
Il ouvrit une négociation directe avec le grand-visir, et se désista de trois des quatre articles dont les plénipotentiaires avaient ordre de ne pas se départir.Jean-Louis-Ebenézer Reynier (1771-1814) et Alexandre Berthier (1753-1815)
Sur ce point, sur leurs perspectives d'adhésion nous devons être clairs, sans ambiguïté et nous départir de tout esprit tactique.Europarl
L'on jugea donc alors à propos de se départir d'une sévérité dont les avantages n'étaient que temporaires, tandis que les inconvéniens étaient irréparables.François-Xavier Garneau (1809-1866)
La certitude du succès et de l'impunité, l'assurance de toucher au but la faisaient se départir de sa dissimulation si habile.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ce n'est plus un chef, c'est un père, mais un père qui a la tendresse d'une mère, les prévenances d'une sœur, et sans se départir de la vigilance d'un guerrier.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Avec les gens, il se renferme dans un silence complet, persistant et obstiné, dont rien au monde ne saurait le forcer à se départir...Paul Mahalin (1838-1899)
Sans se départir de leur politesse, à laquelle ils savaient allier la plus invraisemblable grossièreté, les lieutenants lui tenaient tête sur le même ton.Louis Dumure (1860-1933)
Nous regretterions ce désaccord que nous ne prévoyons pas, mais nous ne saurions nous départir de cette manière d'entendre et d'assurer le maintien de l'équilibre européen.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Pour réussir dans cet objectif, il sera indispensable de faire preuve du courage nécessaire pour fixer les priorités et de se départir du principe du saupoudrage.Europarl
Elle en arrivait même à se départir de sa brusquerie et de sa hargne à l'égard de son puîné.Georges Eekhoud (1854-1927)
Nous devons nous départir de cette idée de conflit entre nos agriculteurs et ceux des pays en développement.Europarl
Mais nous devons absolument prendre conscience que nous devons nous départir de cette idée que, quel que soit le problème, la solution se trouve au niveau européen.Europarl
Je lui ai dit de me donner toutes tes souffrances et de te départir tous les plaisirs.Honoré de Balzac (1799-1850)
Le colonel le prit, l'ouvrit et y jeta les yeux sans se départir de son impassibilité.Ernest Daudet (1837-1921)
Mais le vieux roi faisait la sourde oreille et les instances de sa fille ne pouvaient le faire départir de banales relations de politesse.Gaston Maugras (1850-1927)
Car il avait du moins ce mérite de ne jamais se départir de son programme.Émile Gaboriau (1832-1873)
Le vieux négociant était frappé de ce que ce jeune garçon avait tenu à s'imposer cette règle de conduite, sans vouloir jamais s'en départir.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEPARTIR » v. act.

Distribuer, faire quelque gratification à une ou plusieurs personnes. Les Romains se faisoient eslire Empereurs en departant de grosses sommes de deniers aux soldats. Les faveurs du ciel, les dons de la nature ne se departent pas également sur tous les hommes.
 
DEPARTIR, signifie aussi, Diviser une chose entre plusieurs personnes, & en donner à chacun sa part convenable. Il y a six mille francs de taille à departir sur cette Parroisse, il faut en donner à chacun ce qu'il en peut porter. Le Roy a donné une somme de deniers à ses Gardes, ils ont été prests à se battre pour la departir entre eux.
 
On dit à la Chasse, Departir les questes, lors qu'on assigne à chaque Veneur qui va au bois le canton de la queste.
 
DEPARTIR, signifie en termes de Palais, Oster le partage. Ce procés étoit party à la Grand'Chambre, on l'a envoyé en une autre pour le departir.
 
DEPARTIR, avec le pronom personnel signifie encore, Abandonner une pretention, une demande, une opinion. Les Grands ont du mal à se departir des pretentions qui sont dans leurs maisons, quelque vaines qu'elles soient. La partie adverse s'est departie d'une requeste qu'elle avoit presentée, elle s'en est desistée. Ce Docteur a tenu long-temps cette opinion, mais enfin il s'en est departi.
 
DEPARTIR, signifie aussi, Changer de parti. Il ne se faut jamais departir du service, du respect, de l'obeïssance qu'on doit à son Roy. Il y avoit plusieurs mescontens qui s'étoient departis d'avec le Roy, mais ils sont revenus, & ils ont retourné dans le bon parti.
 
DEPARTIR, signifie en Chymie, Separer. L'or ne se peut departir d'avec l'argent qu'avec l'eau regale, ou l'eau de depart.
 
DEPARTI, IE. part. pass. & adj.
 
On appelle maintenant au Conseil, Commissaires departis dans les Provinces pour l'execution des ordres du Roy, ceux qu'on nommoit cy devant Intendans de la Justice, Police & Finances dans chaque Generalité.
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

10/06/2020