déperdition

 

définitions

déperdition ​​​ nom féminin

Diminution, perte. Déperdition de chaleur, de lumière, d'énergie, des forces.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On finit par reconnaître que la déperdition totale des efforts serait infiniment moindre, si quelques-uns, abandonnant les autres travaux, se chargeaient exclusivement de ce service.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Ce n'est pas tout ; dans la plupart des cas une déperdition analogue se manifeste du côté du producteur.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il semble donc qu'une vitesse égale à 9 ou 10 fois la vitesse moyenne est encore assez fréquemment réalisée pour qu'une déperdition assez rapide en résulte.Pierre Puiseux (1855-1928)
Dans ce second cas, il y aurait donc moins de déperdition de la résistance de l'air que dans le premier.Louis Gastine (1858-1935)
Est-ce la fatigue qui persiste, ou s'est-il fait une diminution de vie en nous, une déperdition de forces ?George Sand (1804-1876)
Alors seulement son organisme peut résister à une telle déperdition de calorique, ou plutôt empêcher suffisamment cette déperdition.Louis Boussenard (1847-1910)
La réalité politique nous force cependant à prévoir une réglementation transitoire dans différents domaines politiques pour éviter dans ce processus d'adhésion une déperdition d'énergie.Europarl
Le goût de la concentration productive doit remplacer, chez un homme mûr, le goût de la déperdition.Charles Baudelaire (1821-1867)
Il y aurait donc une véritable déperdition de livres, une véritable perte du capital, si on ne prenait pas soin de la reliure.François Guizot (1787-1874)
Transmise à l'hélice, la force motrice subit, comme on le verra plus loin, une déperdition, une sorte de déchet qui résulte du mode de travail de cet organe.Louis Gastine (1858-1935)
La neige, tombée en abondance, s'accumula sur ces toiles et forma le meilleur isolant pour empêcher la déperdition du calorique intérieur.Louis Boussenard (1847-1910)
Celui-ci a fait entrer cette déperdition graduelle en ligne de compte et en a assumé sur lui, comme il le devait, les conséquences.Frédéric Bastiat (1801-1850)
D'ailleurs, la maison allait être bientôt recouverte d'une épaisse couche de neige, qui empêcherait toute déperdition de la chaleur interne.Jules Verne (1828-1905)
Il abandonna promptement cette manuvre, qui augmentait encore la déperdition de son gaz, en le pressant contre les parois fatiguées de l'aérostat.Jules Verne (1828-1905)
Elle entraîne après elle, comme déperdition absolue, tout l'effort qu'elle-même coûte aux deux parties intéressées.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Or, si, au total, dans la généralité de ses effets directs ou indirects, le système restrictif entraîne une déperdition de richesses, il faut nécessairement que cette perte retombe sur quelqu'un.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Ce n'est point la déperdition de l'alcool proprement dit, qu'il faut éviter, mais bien tous les accidents que j'ai énumérés plus haut.Joseph Audibert (1854-1921)
Insignifiant avant ou après, il déployait au moment voulu une énergie d'autant plus puissante qu'aucune déperdition intempestive d'émotion ou de rêverie n'en avait amolli l'action.Charles de Bernard (1804-1850)
Mais qu'une cause réfrigérante extérieure vienne à se faire sentir, ce sera la couche superficielle qui supportera la déperdition la plus grande.Pierre Puiseux (1855-1928)
Le principal défi pour notre avenir réside dans la déperdition des ressources naturelles telles qu’un air propre, une eau pure et un environnement sain.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEPERDITION » s. f.

Terme de Chirurgie. Ce mot est employé en presque tous les rapports. Quand on trouve une playe où la chair est entamée, on dit qu'il y a deperdition de substance.
Drôles d'expressions Monter le bourrichon Monter le bourrichon

Monter le bourrichon : monter la tête à quelqu'un.

Alain Rey 18/02/2020