dérobé

définitions

dérobé ​​​ , dérobée ​​​ adjectif

Pris, volé. Objet dérobé.
Escalier dérobé, porte dérobée, qui permet de sortir d'une maison ou d'y entrer sans être vu. ➙ secret.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tout l'être intime, dérobé, supérieur, de la jeune fille ne l'intéressait que médiocrement, échappait en définitive à la vision de son intelligence, à l'éloge de son admiration.Hector Bernier (1886-1947)
Par un degré dérobé, il entre dans la chambre du roi, qui lui tend les bras.Jules Michelet (1798-1874)
Comment, pauvre ange, ton père a dérobé sa fortune, tu le sais, et tu la gardes !Honoré de Balzac (1799-1850)
Hippolyte fut très ébranlé par un spectacle qu'on ne lui avait pas dérobé avec autant de soin qu'on l'avait fait pour moi.George Sand (1804-1876)
Je ne pense absolument pas m'être dérobé ; ma dernière remarque était, selon moi, particulièrement contraignante.Europarl
Cependant, chaque fois qu'il s'était agi pour lui de se montrer par des actes, il s'était aussitôt récusé et dérobé.Albert Vandal (1853-1910)
Après quoi, nous allâmes vers nos couches goûter un repos que nous n'avions point dérobé.Alphonse Allais (1854-1905)
Ce portrait que j'ai dérobé a nourri une passion qui doit encore être mon tourment.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
L'objet qu'il doit viser n'est point dérobé à sa vue, par la fumée du côté duquel il combat.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Jean Henri Castéra (1749-1838)
À ma manière de voir, posséder un droit acquis, c'est avoir dérobé quelque chose à quelqu'un.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il disoit que, pendant son mal, son neveu lui avoit dérobé cent lettres qu'il fit imprimer sans suite ni ordre.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
On y arrivait par un étroit sentier dérobé, perdu dans un fouillis de végétations sauvages, épaisses et repoussantes.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
On vous croyait occupée des positions des bâtiments, des embellissements dont vous faisiez l'éloge, quand vous étudiez très sérieusement les moyens de parvenir à l'escalier dérobé.Jacques Cazotte (1719-1792)
Lioura affermit dans sa main un couteau dérobé à son mari, et ses regards luttèrent d'intensité avec les ténèbres pour découvrir la place occupée par la jeune fille.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
On se demande si quelque chose de pareil ne nous arrive pas à nous-mêmes ; si peut-être tout un côté de l'évidence n'est pas dérobé aux penseurs de nos jours ?Charles Secrétan (1815-1895)
Quand on y entre, on entend, derrière les portes qui se referment, sur les marches de l'escalier dérobé, des frou-frou de soie et des craquements de bottines.Honoré de Balzac (1799-1850)
La gitanita, sans lui donner le temps de la réflexion, la saisit par le bras en riant et l'entraîna vers l'escalier dérobé.Paul Féval (1816-1887)
A la fin, pourtant, elle tressaille : un regard a tremblé sous le sien et s'est dérobé.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Mais alors vous, mes ennemis, vous m'avez dérobé mes nuits pour les transformer en insomnies pleines de tourments : hélas !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Sa conscience n'était pas tranquille et lui reprochait de s'être trop promptement dérobé, après s'être trop inconsidérément avancé.Georges Ohnet (1848-1918)
Afficher toutRéduire
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020