descente

 

définitions

descente ​​​ nom féminin

Action de descendre, d'aller d'un lieu élevé vers un autre plus bas. Descente dans, à, vers (un lieu). Descente en parachute, à ski. —  À la descente : au moment de descendre. Accueillir qqn à sa descente d'avion.
spécialement Épreuves de descente (Ski).
Vive attaque dans le camp adverse (Militaire, Sports).
Irruption soudaine (en vue d'un contrôle, d'une perquisition). La police a fait une descente.
(choses) L'avion amorce sa descente (avant d'atterrir).
Médecine Déplacement de haut en bas (d'un organe). Descente de l'utérus.
Action de déposer une chose, de la porter en bas. —  Descente de croix : représentation de Jésus-Christ qu'on détache de la croix.
Ce qui descend, va vers le bas.
Chemin, pente par laquelle on descend. Freiner dans les descentes. Au bas de la descente.
Descente de lit : petit tapis sur lequel on pose les pieds en descendant du lit. ➙ carpette.
au figuré, familier Avoir une bonne descente : boire ou manger beaucoup.
 

synonymes

descente nom féminin

pente, déclivité

chute, affaissement, baisse, dégringolade

raid, coup de main, incursion, [de la police] rafle

[d'organes] chute, prolapsus (Médecine), ptose (Médecine)

descente aux enfers

chute, dégringolade, disgrâce

descente de lit

carpette, lirette

descente aux enfers

chute, disgrâce

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette tige de fer eût rendu la descente assez facile, si l'on avait pu arriver jusqu'à elle.Jules Verne (1828-1905)
À la suite, les dix piétinaient, se retenaient parmi les flaques, si occupés de cette descente pénible, qu'ils ne causaient pas encore.Émile Zola (1840-1902)
De franchir une chaîne de montagnes, dont les versants opposés offrent une descente incomparablement plus facile !Jules Verne (1828-1905)
Le comte, dès qu'il avait vu rouler la cabane sur la dure descente, s'était enfui de toute la vitesse de ses jambes à travers la pluie et les bourrasques.Guy de Maupassant (1850-1893)
L'inflation a diminué, passant de 6 % en novembre à 3,9 % en janvier et tout porte à croire que la descente va se poursuivre.Europarl
Il chantait aussi le lever, ou, plus exactement, la descente du jour par le soupirail.René Boylesve (1867-1926)
On voyait de loin les gros nuages venir du nord ; et la blanche descente des flocons commença.Guy de Maupassant (1850-1893)
Car en tant que communauté mondiale, nous ne pouvons plus, à la lumière des événements du 11 septembre, nous permettre cette descente aux enfers permanente.Europarl
Pour certains secteurs touchés, on nous annonce, à peu de choses près, la descente aux enfers en cas d'approbation de ce règlement, qui prévoit des conséquences nuisibles pour le secteur.Europarl
À côté de l'écurie, nous réserverons une descente directe à la cour et au garde-manger, puis des water-closets pour les gens.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Elle restait là toute seule, haute sur ses roues, à cinq cents mètres de la falaise, juste au point où commençait la descente rapide du vallon.Guy de Maupassant (1850-1893)
Tout le monde se rendit à des raisons si plausibles, et la descente fut résolue pour le lendemain à la pointe du jour.Richard de Bury (1730?-1794?)
Si quelque chose d'insolite vient à se révéler à son perçant regard, il ralentit la descente, plane un moment, remonte, redescend, puis s'enfuit prompt comme un trait.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Il crut donc qu'en faisant une descente dans les états du prétendu prosélyte, il lui fournirait l'occasion la plus favorable pour se déclarer.Richard de Bury (1730?-1794?)
Au pis aller, il pourra risquer la descente sur les toits si le vent n'est pas trop rapide.Gaston Tissandier (1843-1899)
Cela m'a éclairé... j'ai mangé, par jour, six livres de mouton, et j'allais à la barrière, le lundi, attendre la descente des ouvriers plâtriers, pour me battre avec eux.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Descente infinie, d'abord rapide comme une chute ; puis lente, lente, alanguie peu à peu dans les couches de plus en plus denses.Pierre Loti (1850-1923)
L'échelle qui avait meurtri ses reins pendant la descente, les meurtrit également, tandis qu'on le remontait.Jules Verne (1828-1905)
Il contenait des provisions que mes bonnes sœurs lui ont fait remettre pour leur descente.Charles Deguise (1827-1884)
Les préparatifs exigeaient encore plusieurs mois ; la belle saison allait arriver, et il fallait attendre les brumes et les vents de l'hiver prochain pour tenter la descente.Adolphe Thiers (1797-1877)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DESCENTE » s. f.

Action des corps graves qui se meuvent en bas. Le mouvement des corps graves s'augmente dans leur descente. Il est allé luy accoller la botte à la descente du cheval, le recevoir à la descente du coche. Une descente de croix. La descente d'une chasse.
 
DESCENTE, se dit aussi du lieu incliné par lequel on se meut de haut en bas. Il ne faut pas pousser son cheval à la descente d'une montagne. Cette descente est trop rude, trop roide, n'a pas assez de penchant. On a pratiqué sous cet escalier une descente de cave.
 
DESCENTE, est aussi une visite & transport sur les lieux pour en connoistre l'estat. Les Experts ont fait leur rapport de la descente & visitation d'une telle terre. On dit aussi à un ami de campagne, Nous irons un de ces jours faire une descente chez vous, pour dire, Nous irons vous visiter.
 
DESCENTE, signifie aussi, Irruption avec hostilité. La descente d'Hannibal en Italie pensa ruiner les Romains. Une telle coste est degarnie & sujette aux descentes.
 
DESCENTE, en termes de Guerre, se dit aussi des sappes, taillades ou enfoncemens qu'on fait dans les terres de la contrescarpe au dessous du chemin couvert pour entrer dans le fossé d'une place, qu'on pousse jusqu'à fleur d'eau, ou jusqu'au fond, s'il est sec.
 
DESCENTE, se dit aussi en Medecine, d'une maladie qu'on appelle autrement hernie, ou rupture, qui n'est autre chose qu'une descente de boyau dans le scroton. Cet enfant s'est rompu à force de crier, il a une descente qui l'obligera à porter un brayer toute sa vie.
 
En Architecture on appelle descente, les tuyaux de plomb qui sont appliquez le long des murs pour porter les eaux depuis les cuvettes des gouttieres jusqu'en bas.
 
DESCENTE, en termes de Fauconnerie, se dit de l'oiseau qui font sur le gibier avec impetuosité pour l'assommer : ce qu'on appelle fondre en randon. Quelquefois la descente de l'oiseau se fait doucement, lors qu'il se laisse aller en bas : ce qu'on appelle simplement fondre ou filer.
 
DESCENTE, se dit figurément en choses spirituelles & morales. La Pentecoste est le jour de la descente du Saint Esprit. La descente dans le particulier de cette affaire seroit longue & inutile.
Les mots croisés du Robert Les mots croisés de la montagne Les mots croisés de la montagne

Partez à l'assaut de notre grille montagnarde ! Niveau standard.

22/02/2020