diaphane

 

définitions

diaphane ​​​ adjectif

Qui laisse passer à travers soi les rayons lumineux sans laisser distinguer la forme des objets. ➙ translucide.
au figuré, littéraire Très pâle et qui donne une impression de fragilité. Teint, peau diaphane.
 

synonymes

diaphane adjectif

translucide, pâle, transparent

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle était blonde comme un épis de blé à peine mûr, blanche comme une de ces belles roses dont un incarnat diaphane irise les pétales.Octave Féré (1815-1875)
La silhouette de l'île, bordée de hauts peupliers dépouillés, se dessine vigoureusement en noir sur l'obscurité diaphane du ciel et sur la transparence blanchâtre de la rivière.Eugène Sue (1804-1857)
Il arriva bientôt devant la façade en briques roses d'une petite maison ; une clarté riait, trouble et blanche, à travers des carreaux de papier diaphane.Judith Gautier (1845-1917)
Pour eux, l'être créé est tout diaphane : aussi leur intuition et leur compréhension coïncident et s'identifient.Albert Farges (1848-1926)
Ils étaient ses amis ; ils l'adoraient à cause de sa pâle beauté diaphane de madone-enfant et de sa bonté de petite fille élue.Jules Lemaître (1853-1914)
Mais l'immensité diaphane de notre globe jette son dernier éclair,– et nous nous enfonçons dans ce chaos de formes effroyables.....Félix Nadar (1820-1910)
Enfin, les rayons étant sortis de cette eau trouvent une espèce de diamant liquide, taillé en lentille, & enchassé dans une membrane déliée & diaphane elle-même.Voltaire (1694-1778)
Ces sortes d'enfants ont plus d'esprit que les autres, mais le reste du corps est diaphane et exténué.Victor Fournel (1829-1894)
Le ciel étincelait, et la lumière diaphane de la lune enveloppait toute chose de son voile magique.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Bientôt s'offrit à ma vue un royal et somptueux palais dont les murs semblaient être faits d'un cristal pur et diaphane.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Et puis aussi le misérable patrimoine était devenu si étique, si souffreteux, si chétif, si diaphane, qu'on voyait la misère au travers.Eugène Sue (1804-1857)
Une légère vapeur, opaline, diaphane, couvre ces richesses végétales, avant que le manteau de la nuit ne s'y étende.Gaston Tissandier (1843-1899)
Maigre au point d'être diaphane, disaient jadis ses amis, il prenait du ventre et ses joues se bouffissaient de mauvaise graisse.Émile Gaboriau (1832-1873)
Lorsque la toile est tissée, les milliers de nœuds qui réunissaient les fils ont disparu, et l'étoffe, légère, diaphane, est d'une régularité parfaite.Paul de La Gironière (1797-1862)
Tout le corps paraissait couvert comme d'une mousse légère ; on eût dit que nous l'apercevions à travers un nuage diaphane.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Je me trompe : ils bondissaient plutôt qu'ils ne couraient ; leur sabot soulevait la neige qui les enveloppait d'un tourbillon diaphane.Louis Énault (1824-1900)
Ses blanches et puissantes mains, à travers lesquelles la lumière passait en leur communiquant une rougeur diaphane et presque fluide, eh !Honoré de Balzac (1799-1850)
Dans cet état il est diaphane, sans odeur, & il pèse à peu près le double de l'eau.Antoine Lavoisier (1743-1794)
C'était diaphane, transparent ; c'était dommage pour mes yeux, ce devait être vu par un peintre.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ses lèvres même étaient pâles et ne paraissaient rouges que lorsqu'elle en approchait ses mains effilées, d'une blancheur diaphane.Jules Noriac (1827-1882)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DIAPHANE » adj. m. & f.

Transparent, qui donne passage à la lumiere. Les corps diaphanes sont l'air, l'eau, le verre, le talc, la corne, la porcelaine fine, &c.
Les mots de l’époque Féminicide Féminicide

Féminicide a été élu mot de l’année 2019 par les internautes, fidèles des Éditions Le Robert. Le mot n’était entré dans Le Petit Robert que quelques années auparavant, en 2015, et il témoigne d’une urgence de nommer des crimes jusque-là maintenus dans l’ombre. 

 

Aurore Vincenti 05/03/2020