diseur

définitions

diseur ​​​ , diseuse ​​​ nom

Diseur de : personne qui dit habituellement (telles choses). Un diseur de bons mots. Diseur de riens : bavard.
Diseur, diseuse de bonne aventure : personne qui prédit l'avenir. ➙ devin, voyant.

synonymes

diseur, diseuse nom

diseur de bonne aventure

chiromancien, devin, voyant

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Allez, lui dit le diseur, sachant la pensée de notre seigneur le consistoire, retirez-vous ; qu'il y ait de la mesure en vos actions, & qu'on n'oie plus parler de vous.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Ici, c'est le diseur de bonne aventure, le voyant de l'avenir.Claudius Ferrand (1868-1930)
On a fait de moi un diseur de bons mots.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Son fouet plein d'éclairs était un rude diseur de vérités.Victor Hugo (1802-1885)
Mais il ne suffit pas d'être beau diseur, il faut encore savoir ce qu'on dit.George Sand (1804-1876)
Vous avez été diseur de grâces, il faut devenir diseur de vérités.Edmond Biré (1829-1907)
Cependant, comme cela flattait sa manie de fin diseur, il ne prit point plus longtemps la peine de consulter l'assistance de l'œil.Fernand Kolney (1868-1930)
Ce personnage sournois, taciturne alors (plus tard il devint beau diseur), se tenait près du roi, tout petit et fort servile.Jules Michelet (1798-1874)
C'était un gros homme de haute mine, un peu rude en paroles, mais bon vivant et beau diseur dans l'occasion.George Sand (1804-1876)
Son fouet, fait d'éclairs, était un rude diseur de vérités.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
En effet, le bossu était beau diseur et plaisant.George Sand (1804-1876)
Vous croyez le premier diseur de bonne aventure, pourquoi ne me croiriez-vous pas ?George Sand (1804-1876)
Pourquoi donc en ferions-nous le synonyme de menteur, de trompeur, de diseur de fables ?George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DISEUR » s. m.

Celuy qui parle. L'entente est au diseur, c'est à dire, qu'il luy est permis d'expliquer son intention, quand les mots sont équivoques. Un diseur de bons mots est celuy qui affecte de paroistre subtil & plaisant. Un grand diseur de rien, c'est un homme qui parle beaucoup, & qui ne dit que des bagatelles. Un diseur de nouvelles, ou nouvelliste.
So British... ou pas ! Cash Cash

Le petit mot anglais cash « espèces, argent liquide », que nos dictionnaires rangent dans le lexique familier, connaît de nombreux emplois en français.

Dr Orodru 15/09/2021