devin

définitions

devin ​​​ , devineresse ​​​ | ​​​ nom

Personne qui prétend découvrir ce qui est caché, prédire l'avenir par des moyens qui ne relèvent pas d'une connaissance naturelle ou ordinaire (➙ divination). Consulter un devin. ➙ voyant.

synonymes

devin, devineresse

nom

voyant, astrologue, chamane, sorcier, visionnaire, vaticinateur (littéraire), [surtout Antiquité] aruspice, augure, auspice, oracle, prophète

nom féminin

diseuse de bonne aventure, Cassandre (Antiquité ou littéraire), prophétesse, pythie (Antiquité ou littéraire), pythonisse (Bible ou plaisant), sibylle (Antiquité ou littéraire)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nicias monte à la tribune et déclare que ses prêtres et son devin annoncent des présages qui s'opposent à l'expédition.Numa Denis Fustel de Coulanges (1830-1889)
Le devin leur dit de faire avaler l'anneau à l'oie noire qui se trouve dans la basse-cour, et il annonce au roi que c'est l'oie qui a commis le larcin.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
En pareil cas, combien de paysans suisses, bavarois, tyroliens, bretons, vendéens, iraient chez le devin ?Volney (1757-1820)
Peine : le fouet, les galères et autres châtiments légaux, tant pour le devin que pour celui qui l'a consulté.Émile Gebhart (1839-1908)
Et tous ses hôtes, eux aussi, se turent, immobiles et accablés : si ce n'est que le vieux devin se mit à gesticuler des bras.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Chrysis avait toujours ignoré cela, le devin ayant dit à sa mère combien il est dangereux de révéler aux gens les prophéties dont ils sont l'objet.Pierre Louÿs (1870-1925)
Une troupe imbécile et crédule accourait tous les jours des extrémités de la ville et même des lieux circonvoisins pour consulter le devin.Antoine Antoine de Saint-Gervais (1776-1836)
Vous êtes devin ; un siècle, c'est toujours autant de gagné ; mais laissez-moi vous dire maintenant pourquoi votre prédiction ne s'accomplira pas.Maurice Joly (1829-1878)
Grâce aux avis d'un devin, il réussit à se saisir de la plus jeune, et celle-ci consent à l'épouser.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Ils viennent trouver le devin, tombent à ses pieds et lui remettent l'anneau en le suppliant de ne pas les dénoncer.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Il crut qu'il falloit estre devin ou avoir parlé au diable pour trouver une chose si cachée.Antoine Furetière (1619-1688)
Mes incertitudes, mes hésitations, la vacillation de mes soupçons me feraient perdre, si on les entendait, mon prestige de policier-devin, d'agent pour lequel il n'est pas de mystère.Émile Gaboriau (1832-1873)
L'heureuse mère, tant soit peu fétichiste, paya généreusement le devin et emporta le papier, qu'elle conserva comme un précieux document.Raymon Roussel (1877-1933)
Il consulte son devin ; le devin répond que le présage est contraire et qu'il faut attendre trois fois neuf jours.Numa Denis Fustel de Coulanges (1830-1889)
Il a un devin attaché à sa maison, qui ne le quitte pas et qu'il consulte sur les affaires publiques aussi bien que sur ses intérêts particuliers.Numa Denis Fustel de Coulanges (1830-1889)
Il faut que vous sachiez qu'un devin lui a prédit, dans son pays, que la fortune de sa maison se ferait par un mariage.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Il erra triste et fatigué ; et il devint semblable à ceux dont avait parlé le devin.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Passaconaoua avait commencé par être devin, et ce fut en cette qualité qu'il acquit son influence.François-Maximilien Bibaud (1823-1887)
Étroite et basse, elle n'égalait pas en beauté la maison voisine où un devin illustre vivait avec ses enfants.Anatole France (1844-1924)
L'honnête homme le plus borné, devin et fait échouer parfois les roueries du faiseur le plus habile.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « DEVIN » s. m. « DEVINERESSE » s. f.

Quelques-uns disent Devineur. Celuy ou celle qui descouvre l'advenir, ou que l'on consulte pour cet effet. On excommunie au Prosne tous les Devins & Devineresses. Tous les Astrologues & Devins sont des trompeurs & des charlatans. Les Anciens étoient fort infatuez de leurs Devins, Augures, Aruspices, &c.
 
DEVIN, se dit aussi d'un homme habile, qui par sa prudence conjecture qu'une chose doit arriver. Celuy qui a predit que cette sedition, cette guerre, cet accord ne dureroit pas, a été bon devin. Ce mot vient de divinus Latin, dont les Anciens ont usé en cette signification. Menage.
 
DEVIN, se dit aussi de ceux qui descouvrent une chose obscure. Il faut estre devin pour descouvrir le mot d'une énigme si cachée. Il faut estre devin pour entendre les écrits de tous les Chymistes. Il faut qu'il soit devin, pour avoir descouvert que j'avois caché là mon argent.
Le mot du jour « Abruti ! » « Abruti ! »

Abruti est le participe passé du verbe abrutir.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 10/06/2021