éblouissant

définitions

éblouissant ​​​ , éblouissante ​​​ adjectif

Qui frappe la vue par son éclat. ➙ aveuglant, éclatant.
D'une beauté merveilleuse, d'une qualité brillante. ➙ fascinant. L'interprétation éblouissante d'un comédien.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Tout à coup, un éblouissant éclair, une illumination violente enveloppa l'arrière du steamship tout entier.Jules Verne (1828-1905)
C'était une longue jupe de drap écarlate dont l'éblouissant éclat était encore rehaussé, par une bordure noire.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Il plane à une telle hauteur au-dessus des réalités de la vie qu'il ne les aperçoit plus, sinon transfigurées par un mirage éblouissant.Émile Gebhart (1839-1908)
Il parvint à séduire, à arracher l'assentiment, à décider certains votes par l'éclat éblouissant de la vérité ; il obtint une grande influence, mais il n'atteignit jamais à l'autorité.Alphonse Aulard (1849-1928)
En entrant, je trouvai une longue salle déserte et morne, que le jour éblouissant de trois grandes fenêtres sans rideaux fait plus morne et plus déserte encore.Alphonse Daudet (1840-1897)
Cette cour d'honneur est circulairement entourée d'une rangée de statues de marbre blanc du plus haut style, portant des torchères de bronze doré d'où jaillissent des flots de gaz éblouissant.Eugène Sue (1804-1857)
J'ignore où il conduit et sur quelle salle s'ouvre la petite porte qui le termine ; mais il est digne du palais le plus éblouissant.Théophile Gautier (1811-1872)
La gerbe d'écume de la grande pièce d'eau montait toujours sur l'éblouissant lointain de lumière.Louis Mullem (1836-1908)
Je ne sache pas de glossateur qui sût apporter au texte un plus éblouissant commentaire.Ernest Myrand (1854-1921)
Poe, éblouissant par son esprit son pays jeune et informe, choquant par ses mœurs des hommes qui se croyaient ses égaux, devenait fatalement l'un des plus malheureux écrivains.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Une petite construction neuve s'abritait sous cette carapace et s'ouvrait de l'autre côté du jardin sur un étroit parterre éblouissant de roses.George Sand (1804-1876)
Cependant les caisses, cartons et paquets étalaient maintenant leur éblouissant contenu sur la grande table.Paul Féval (1816-1887)
Elle rejoignit les autres en quelques brassées, et toutes, insoucieuses de leur souffle, – car la mer vous porte mieux que l'eau courante, s'en allaient très vite vers le navire éblouissant.Victor Segalen (1878-1919)
Le hasard vint tout à coup offrir à l'esprit du chevalier le plus éblouissant mirage et éveiller en lui les plus folles espérances.Eugène Sue (1804-1857)
Toutes les terrasses, en effet, m'apparaissent d'ici, milliers de promenoirs grisâtres, vides à cette heure d'éblouissant soleil.Pierre Loti (1850-1923)
Voyez quel éblouissant soleil, quelle magnifique campagne ; est-ce que tout cela ne vous raccommode pas un peu avec l'humanité ?Gustave Aimard (1818-1883)
On ne pouvait se rassasier de ce spectacle éblouissant, et fait pour éveiller tant de sentiments divers.Adolphe Thiers (1797-1877)
Elle voyait là, non le titre éblouissant de duchesse, qui devenait le sien, mais la justification de son choix.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ainsi s'évanouit sans laisser de traces, avant même d'effleurer l'obstacle dont le rapproche un souffle jaloux, ce globe aux mille couleurs, jouet éblouissant et fugitif des enfants.Charles Nodier (1780-1844)
Cet éclat éblouissant cachait une faiblesse et une misère qui eussent bientôt renversé son empire : maintenant il a un plus grand nombre d'hommes, et il les nourrit plus facilement.François de Fénelon (1651-1715)
Afficher toutRéduire