échauffer

 

définitions

échauffer ​​​ verbe transitif

Rendre chaud par degrés.
au figuré Échauffer les esprits. ➙ enflammer. —  locution Échauffer la bile, exciter la colère. Échauffer les oreilles à qqn, l'irriter.

s'échauffer ​​​ verbe pronominal

Entraîner ses muscles avant l'effort.
S'animer, se passionner en parlant. Elle s'échauffe dès qu'on aborde ce sujet.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'échauffe

tu échauffes

il échauffe / elle échauffe

nous échauffons

vous échauffez

ils échauffent / elles échauffent

imparfait

j'échauffais

tu échauffais

il échauffait / elle échauffait

nous échauffions

vous échauffiez

ils échauffaient / elles échauffaient

passé simple

j'échauffai

tu échauffas

il échauffa / elle échauffa

nous échauffâmes

vous échauffâtes

ils échauffèrent / elles échauffèrent

futur simple

j'échaufferai

tu échaufferas

il échauffera / elle échauffera

nous échaufferons

vous échaufferez

ils échaufferont / elles échaufferont

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cela les laisse à leur place, au lieu que les impressions vives, les mouvements de l'âme, les blessent, les inquiètent sans les éclairer ni les échauffer jamais.Stendhal (1783-1842)
Le prince cependant se rapprocha, et par ses discours passionnés commença d'échauffer sa nouvelle conquête.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'est, je crois, le meilleur et le seul moyen de terminer tranquillement une discussion qui finirait peut-être par m'échauffer un peu trop les oreilles.Édouard Corbière (1793-1875)
Et, comme je rêvais à ces choses, tout le monde se penchant pour voir, je fis comme les autres, et je reconnus que l'action allait s'échauffer.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Mais ni le vin, ni les liqueurs spiritueuses, n'eurent le pouvoir d'échauffer l'esprit de ceux qui se trouvaient au haut bout de la table.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Le fer de ma cuirasse commençait à s'échauffer sous ce brasier, que deux rois franks attisaient de leur souffle.Eugène Sue (1804-1857)
Manet était si connu, ses productions soulevaient d'abord une telle curiosité, on était si bien habitué à s'échauffer à son sujet, que l'exposition particulière de ses tableaux fit du bruit.Théodore Duret (1838-1927)
Il avait ainsi un peu bravé, en les rassurant un peu, les patrons des conspirateurs, et donné satisfaction à son propre parti sans échauffer ses passions.François Guizot (1787-1874)
Les apparences et les probabilités superficielles devaient soutenir, échauffer même leurs passions et leurs espérances.François Guizot (1787-1874)
Rien de la flamme passée ne vint l'échauffer, il lui sembla que le foyer était décidément éteint et que rien ne pourrait le rallumer.Georges Ohnet (1848-1918)
Le premier contenu dans un vase rempli d'eau bouillante servoit à échauffer l'air avant qu'il parvînt au calorimètre ; le second étoit renfermé dans la capacité intérieure ffff de cet instrument.Antoine Lavoisier (1743-1794)
Ma tête romanesque commençait à s'échauffer, comme s'il y avait là quelque mystère de terreur.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Il regardait le jeune homme s'échauffer et il s'enthousiasmait à mesure que se mêlaient et s'harmonisaient en cette jeunesse animée, tant de signes favorables à ses propres projets.René Boylesve (1867-1926)
Avant de mettre le minéral dans le grand trou, ils font autour de l'ouverture un feu capable de l'échauffer dans toutes ses parties.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Il auroit fallu répandre dans le public des écrits propres à l'éclairer ; il auroit fallu échauffer les esprits pour nous retirer de notre engourdissement, et nous donner du courage.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Il riait du débat, mais aussi du porto dont deux verres, absorbés coup sur coup, commençaient à lui échauffer les tempes.Fernand Vandérem (1864-1939)
La barre métallique lui aura soutiré toute sa chaleur par le point de contact pour s'échauffer elle-même.Émile Bouant (1847-1926)
Ainsi je ne pus employer le reste de la journée à voir les troupes et à les échauffer dans le sens de leur devoir.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
On n'arrête pas un mouvement d'idées sans échauffer les esprits, et la chaleur, à son tour, produit du mouvement.Anatole France (1844-1924)
Il allait s'échauffer, quand ses yeux se portèrent sur le pli cacheté qu'il tenait dans sa main droite.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESCHAUFFER » v. act.

Rendre chaud, ou devenir chaud. Le Soleil eschauffe la terre par ses rayons. Le foin qui est serré avant que d'estre bien sec, se fermente, s'eschauffe & s'aigrit. Quand on n'a pas dequoy faire du feu, il faut s'eschauffer à travailler.
 
ESCHAUFFER, se dit encore en Morale, de l'émotion des passions. Ce Predicateur s'eschauffe beaucoup en parlant contre les vices. Cet homme est fort colere, il ne faut pas luy eschauffer la bile, luy eschauffer les oreilles.
 
On dit en ce même sens, que la guerre, que la sedition, que la dispute s'eschauffe, pour dire augmente ; que le jeu s'eschauffe, pour dire, qu'on s'y pique, qu'on jouë plus gros jeu.
 
On dit proverbialement, qu'un homme s'eschauffe dans son harnois, lors qu'il se met en colere. On dit aussi, que les Cabaretiers, que le mauvais train eschauffent les maisons, pour dire qu'ils y logent les premiers, si-tost qu'elles sont basties, & avant qu'elles soient seches.
 
ESCHAUFFÉ, ÉE. part. & adj.
Le mot du jour Applaudissements Applaudissements

On aura entendu parler de clapping, un anglicisme qui me fait doucement rigoler.

Aurore Vincenti 27/04/2020