enflammer

 

définitions

enflammer ​​​ verbe transitif

Mettre en flammes. ➙ allumer. Enflammer une allumette. —  pronominal Prendre feu. L'essence s'enflamme brusquement.
au figuré Colorer vivement. Une rougeur enflammait ses joues.
Mettre dans un état inflammatoire. ➙ irriter.
Remplir (qqn) d'ardeur, de passion. ➙ électriser, embraser. —  pronominal S'enthousiasmer, s'exalter. Elle s'enflamme facilement.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'enflamme

tu enflammes

il enflamme / elle enflamme

nous enflammons

vous enflammez

ils enflamment / elles enflamment

imparfait

j'enflammais

tu enflammais

il enflammait / elle enflammait

nous enflammions

vous enflammiez

ils enflammaient / elles enflammaient

passé simple

j'enflammai

tu enflammas

il enflamma / elle enflamma

nous enflammâmes

vous enflammâtes

ils enflammèrent / elles enflammèrent

futur simple

j'enflammerai

tu enflammeras

il enflammera / elle enflammera

nous enflammerons

vous enflammerez

ils enflammeront / elles enflammeront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle étoit ravie de le voir ; aussi ce fut ce qui l'acheva d'enflammer, et qui fit déclarer toutes ses affections en faveur de cet heureux soupirant.Bussy-Rabutin (1618-1693)
A mesure que les nuages approchaient vers l'occident, leurs flancs noirâtres jetaient de sombres éclairs, qui semblaient, en se réfléchissant, enflammer le sommet des bois et les combles du couvent.Ann Radcliffe (1764-1823), traduction Victorine de Chastenay (1771-1855)
Elle emportait, suspendue au-dessous de sa nacelle par un fil de fer, une sorte d'auréole d'artifice qu'elle devait enflammer.Jules Verne (1828-1905)
Les gaffes n'étaient pas assez longues ; on prit des mâts de rechange, qu'il fallait tremper dans l'eau à tout instant pour les empêcher de s'enflammer.Jean de la Brète (1858-1945)
Nous pourrions ainsi examiner le problème et entendre les points de vue des uns et des autres dans des conditions plus propices à une réflexion sereine qu'à enflammer les esprits.Europarl
A son aspect, je sentis ma colère s'enflammer : je m'avançai vers lui, et lui demandai avec aigreur ce qu'il faisait dans ces lieux.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Pendant toute la fin de l'année 1788, il laissa la discussion se poursuivre, les esprits s'agiter, les têtes s'enflammer.Maxime de La Rocheterie (1837-1917)
C'était, du reste, son habitude de s'enflammer toujours ainsi à première vue ; mais il faut rendre cette justice à son enthousiasme, il était aussi prompt à s'en aller qu'à venir.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Edison, à ce mot, le regarda ; puis, réglant de l'ongle un interrupteur, envoya s'enflammer une forte éponge de magnésium à l'autre bout du laboratoire.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Nous ne voulons pas commettre quoi que ce soit qui puisse enflammer davantage la situation dans une région du monde déjà en difficulté.Europarl
L'ardeur, la tendre exaltation qui jaillissaient des yeux merveilleusement remplis d'amour de ce tout jeune homme me firent entrevoir de quel feu démoniaque ils étaient appelés à s'enflammer.Judith Gautier (1845-1917)
Cette entrevue, loin de calmer leur passion, ne fit que l'irriter et l'enflammer de plus en plus.Régis de Chantelauze (1821-1888)
Et moi, qui allais, comme cela, s'il vous plaît, m'enflammer, à la sournoise, sans avertir seulement ma mère !René Boylesve (1867-1926)
Jusqu'ici nous n'avions pû enflammer que des vapeurs chaudes, mais à présent nous pouvons brûler de la colophone séche.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Thomas-François d'Alibard (1703-1799)
Un beau jour il prendra une belle fantaisie au foyer de s'enflammer tout-à-fait ; et gare les bassins qui sont dessus, et les pauvres hommes qui dansent sur les bassins !Pierre Gallet (1698-1757)
Mon enthousiasme n'a pas l'habitude de s'enflammer, pour éclater de tous les côtés, comme une chandelle romaine, à la moindre étincelle.Georges Darien (1862-1921)
Osez peindre, avec leurs couleurs naturelles, « ces misérables aux calmes pensées, qu'aucune foi ne peut enflammer », quel que soit le shibboleth du parti auquel ils prétendent appartenir.Auguste Angellier (1848-1911)
Les esprits y sont prompts et ardents ; il suffit d'une étincelle pour les enflammer, et elle pourrait bien partir de votre bouche.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Les regards du père et du fils parurent s'enflammer, lorsque ce nom fut prononcé devant eux.Jules Verne (1828-1905)
Pendant quelques minutes il continua de nous enflammer le visage, et je marchai les yeux fermés pour en adoucir l'insupportable éclat.Eugène Fromentin (1820-1876)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENFLAMMER » v. act.

Mettre en flamme. Un grain de poudre allumé enflamme toute une mine. On le dit plus ordinairement avec le pronom personnel. Les matieres grasses & sulphurées s'enflamment aisément.
 
ENFLAMMER, signifie aussi, Donner de la chaleur. La bile s'enflamme aisément, & cause la fievre. Il se dit aussi des playes, des humeurs. Le vin pris par excés enflamme les yeux. Le rheume enflamme la poitrine.
 
ENFLAMMER, se dit figurément en choses morales, de l'émotion des passions, & sur tout de l'amour & de la colere. A cette nouvelle il s'enflamma de colere. Ce reproche luy a enflammé le courage. Le St. Esprit enflamme les coeurs d'une amour celeste. C'est un amoureux transi qu'on aura peine à enflammer.
 
ENFLAMMÉ, ÉE. part.
Déjouez les pièges ! « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ? « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ?

Maîtrisez l'accord du participe passé avec un adverbe de quantité.

12/03/2020