Email catcher

efféminer

définitions

efféminer ​​​ verbe transitif

Faire ressembler (un homme) à une femme. ➙ efféminé.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'effémine

tu effémines

il effémine / elle effémine

nous efféminons

vous efféminez

ils efféminent / elles efféminent

imparfait

j'efféminais

tu efféminais

il efféminait / elle efféminait

nous efféminions

vous efféminiez

ils efféminaient / elles efféminaient

passé simple

j'efféminai

tu efféminas

il effémina / elle effémina

nous efféminâmes

vous efféminâtes

ils efféminèrent / elles efféminèrent

futur simple

j'efféminerai

tu effémineras

il efféminera / elle efféminera

nous efféminerons

vous efféminerez

ils effémineront / elles effémineront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Entendre les fadeurs de tous ces efféminés qui vous harcèlent, belle merveille en vérité !George Sand (1804-1876)
Monsieur, en effet, était plus tendre et, si l'on veut, plus efféminé que le roi.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Les femmes repoussaient avec mépris les hommages des hommes qui, pour leur plaire, affectaient des mœurs efféminées.Adolphe Thiers (1797-1877)
Pour peu que l'homme s'effémine et que la femme se virilise, ils auront moins d'attrait, moins d'inclination et de condescendance l'un pour l'autre.Charles Turgeon (1855-1934)
Et dans cette même catégorie, rangeons, peu importe à quel milieu ils appartiennent, les ambitieux, les roués, les efféminés, les avares, les orgueilleux, les raffinés.Charles Wagner (1852-1918)
O défaillance d'une âme efféminée, capable de concevoir de grands desseins, inapte à les réaliser pour le salut de son pays !Adolphe Retté (1863-1930)
Malgré son courage, il ne pouvait supporter la fatigue et les privations ; et il subissait tous les inconvénients d'une éducation molle et efféminée.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Pourtant, j'eus l'occasion par la suite de reconnaître que sous cette enveloppe efféminée, il cachait un cœur ardent et courageux.Jean-Eugène Robert-Houdin (1805-1871)
Mais le peuple en jugeait autrement et voyait de mauvais œil les tombeaux fastueux érigés en l'honneur de ces jeunes efféminés qu'il abhorrait.Paul Lacroix (1806-1884)
Le poëte cesse d'être tragique à force d'efféminer l'amour et le langage d'un héros.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
C'est bien à toi, dit-il, jeune efféminé, à nous disputer la gloire des combats !François de Fénelon (1651-1715)
De là tous les vices qui accompagnent l'ivrognerie, qui efféminent le cœur des hommes.Jules Michelet (1798-1874)
Si on lui pardonnait son goût efféminé pour la galanterie, c'était ce qu'on appelle un homme d'honneur.Denis Diderot (1713-1784)
Une figure plutôt efféminée, si ce n'était l'énergie des yeux.Daniel Lesueur (1854-1921)
Des hommes efféminés et des femmes viriles, voilà bien, n'est-ce pas, toute notre société ?Charles Turgeon (1855-1934)
Son costume est efféminé, sa tête couronnée de fleurs, et sa robe négligemment flottante.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Alors, par une fenêtre supérieure du palais, descendit un personnage d'une apparence efféminée, au moyen d'une corde faite avec les turbans de ses domestiques.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Il le trouvait, à le voir, plus efféminé qu'il n'eût voulu.Marcel Proust (1871-1922)
Il était efféminé, je veux bien, en certaines choses, quoiqu'il fût un excellent cavalier et un tireur de première force.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il a efféminé le style à force d'analyser la sensation.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EFFEMINER » v. act.

Prendre les qualitez & les foiblesses d'une femme. Les Perses au temps d'Alexandre s'étoient effeminez par une trop grande oisiveté. Le luxe effemine les peuples. On les effemine en leur ostant les marques de la virilité.
 
EFFEMINÉ. part. pass. & adj. qui se dit d'un homme mol, voluptueux, qui est devenu semblable à la femme. Heliogabale estoit un Prince fort effeminé. Les chastrez sont appellez en plusieurs endroits des effeminez, ont le visage effeminé, la voix effeminée.
So British... ou pas ! Glamour Glamour

Synonyme de charme, sensualité, élégance, le terme glamour est facilement identifié comme un mot provenant de l’anglais ; il est d’ailleurs récent en...

Dr Orodru 09/09/2021