élancer

 

définitions

élancer ​​​ verbe intransitif

Causer des élancements. Mon doigt m'élance.

s'élancer ​​​ verbe pronominal

Se lancer en avant avec force et vitesse. ➙ se précipiter, se ruer ; élan. S'élancer à la poursuite de qqn.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'élance

tu élances

il élance / elle élance

nous élançons

vous élancez

ils élancent / elles élancent

imparfait

j'élançais

tu élançais

il élançait / elle élançait

nous élancions

vous élanciez

ils élançaient / elles élançaient

passé simple

j'élançai

tu élanças

il élança / elle élança

nous élançâmes

vous élançâtes

ils élancèrent / elles élancèrent

futur simple

j'élancerai

tu élanceras

il élancera / elle élancera

nous élancerons

vous élancerez

ils élanceront / elles élanceront

 

synonymes

élancer s' verbe pronominal

prendre son élan

s'envoler

se précipiter, bondir, courir, se jeter, se lancer, se ruer, voler, foncer (familier)

se dresser, s'élever, jaillir, pointer

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mon père voulut s'élancer à son secours, mais en moins d'une seconde, lui aussi fut jeté à terre, lié et emporté.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Je me livrais, quand j'étais seul, à des accès d'inquiétude ; je formais mille plans bizarres pour m'élancer tout à coup hors de la sphère dans laquelle j'étais déplacé.Benjamin Constant (1767-1830)
On sent derrière chacune de ces strophes un pamphlétaire tout prêt, qui n'attend que l'occasion pour s'élancer à l'attaque des distinctions sociales.Auguste Angellier (1848-1911)
Tous à peu près du même âge, ils combattaient sous ses yeux, comme de jeunes lionceaux à qui leur mère apprend à s'élancer contre les chasseurs.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Furieux, il veut s'élancer sur lui ; sa femme se jette au devant ; il l'étend d'un coup de hache.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
On les voyait, assaillis par la houle, franchir en nageant les coupures du récif, reprendre pied et s'élancer encore, harcelés de gens en pirogues qui brandissaient des lances.Victor Segalen (1878-1919)
Le glaçon où je campais fut réduit en morceaux, j'eus à peine le temps de m'élancer dans mon koné...Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Chaque fois qu'il apercevait un homme, son regard étincelait, et il faisait effort comme pour s'élancer.Oscar Méténier (1859-1913)
Quand je le vis s'élancer, je crus que le cheval allait le renverser ; mais il le saisit par les naseaux et l'arrêta net.Laure Conan (1845-1924)
Alors ce n'est plus qu'un cri d'indignation ; le tumulte redouble ; ils veulent sortir, s'élancer de leurs casernes.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Il allait s'élancer hors du cabinet, quand il se sentit arrêté par un bras de fer, et son patron stupéfait le ramena vigoureusement devant lui.Honoré de Balzac (1799-1850)
Tout le monde a vu une grenouille ramassée sur elle-même, prête à s'élancer dans le vide.Charles Des Écores (1852-1905)
Elle voulut s'élancer dehors ; elle n'était pas seule dans la voiture, où deux robustes mains comprimèrent ses mouvements.Paul Féval (1816-1887)
Après plusieurs tentatives, ne pouvant en venir à bout, il prit une résolution héroïque, ce fut de s'élancer en avant par un bond formidable.Paul Lacroix (1806-1884)
Manonie eut peine à retenir un cri de bonheur qui gonflait sa poitrine : son premier mouvement fut de s'élancer vers l'inconnu.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
La jeune fille n'eut que le temps de s'élancer vers l'autre allée et de courir à la porte du jardin ; mais on l'avait refermée.Émile Souvestre (1806-1854)
Je soutiens, moi, ces éternels principes sur lesquels s'étaie la faiblesse humaine pour s'élancer à la vertu.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
La trappe du piège se relevait, le jour entrait à flots dans mon réduit obscur, je n'avais plus qu'à m'élancer au dehors !...Jules Verne (1828-1905)
Vois-les sur la terre s'élancer, courir ; vois cette épaisse nuée se tapir dans le sable !...George Sand (1804-1876)
A un signal donné par lui, je vis tous ces enfants s'élancer sur le vaisseau, grimpant le long des mâts, des vergues, des cordages.François Guizot (1787-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESLANCER » v. act. & n.

qui ne se dit gueres qu'avec le pronom personnel. Jetter son corps avec violence & impetuosité. Ce furieux s'est eslancé & jetté par la fenestre. Il s'est eslancé de furie dans les plus espais escadrons des ennemis. On dit aussi, que les serpens & les couleuvres s'eslancent, se jettent sur les hommes.
 
On dit aussi, qu'un mal d'adventure qui est prest d'aboutir eslance, quand il cause une douleur aiguë avec quelque agitation ou mouvement qu'on sent dans la partie, & pareillement en quelques autres maladies.
 
ESLANCÉ, ÉE. part. pass. & adj.
 
ESLANCÉ, en termes de Blason, se dit du cerf courant.
 
ESLANCÉ, ÉE, se dit aussi d'une personne de grande taille & menuë qui paroist avoir peu de vigueur. On le dit aussi de quelques chevaux maigres, efflanquez & ruinez.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots venus de noms de personnes Top 10 des mots venus de noms de personnes

L’étymologie est un véritable jeu de piste qui réserve bien des surprises. Ainsi, certains mots du vocabulaire français ont pour origine le nom d'une personne ayant bel et bien existé ! Beaucoup d'inventeurs et de chercheurs ont donné leur nom à leur création ou à leur découverte, mais il arrive aussi que le lien entre la personne et la chose soit plus étonnant. Qu'ils doivent leur existence à des grands noms de l'histoire ou à des personnages tombés aux oubliettes, voici dix mots parmi ceux qui ont notre préférence.

Édouard Trouillez 20/02/2020