Email catcher

élimer

définitions

élimer ​​​ verbe transitif

User (une étoffe) par le frottement, à force de s'en servir. —  au participe passé Chemise élimée aux poignets.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'élime

tu élimes

il élime / elle élime

nous élimons

vous élimez

ils éliment / elles éliment

imparfait

j'élimais

tu élimais

il élimait / elle élimait

nous élimions

vous élimiez

ils élimaient / elles élimaient

passé simple

j'élimai

tu élimas

il élima / elle élima

nous élimâmes

vous élimâtes

ils élimèrent / elles élimèrent

futur simple

j'élimerai

tu élimeras

il élimera / elle élimera

nous élimerons

vous élimerez

ils élimeront / elles élimeront

synonymes

élimé, élimée adjectif

râpé, usagé, usé (jusqu'à la corde)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un homme à cheveux roux, l'air guilleret et bon enfant, vêtu d'un veston élimé et taché, se tenait au pied de l'échelle.Albert Cim (1845-1924)
Une couverture trouée, élimée, traînait sur cette paille.Michel Zévaco (1860-1918)
On l'imagine dans un cuir élimé, écrasant une gitane sans filtre.Ouest-France, Anne KIESEL, 24/12/2018
C'est aussi le moment de transformer en chiffons des pièces qui faisaient décontractées en terrasse, mais maintenant font juste élimées.Ouest-France, Bernadette BOURVON, 26/09/2016
Les pantalons élimés tombaient en franges sur des bottes dont les hiatus laissaient voir des pieds malpropres.Jules Lermina (1839-1915)
Le verbe haut, ce grand gaillard, vêtu d'un long pardessus élimé, n'hésite pas à apostropher le président.Ouest-France, 04/02/2021
Elles avaient leurs mêmes tcharchafs que l'autre jour, en soie noire élimée par endroits.Pierre Loti (1850-1923)
Son costume, très élimé, toujours le même quelle que fût la saison, n'était endommagé d'aucune tache ...André Beaunier (1869-1925)
Chez beaucoup, l'accoutrement, élimé et même rapiécé, contractait plus de patine et de ragoût que les nippes trop neuves des convives.Georges Eekhoud (1854-1927)
Les cheveux en bataille, il porte un cuir noir et un jean élimé qui lui donnent un air de vieux rockeur anglais.Ouest-France, 16/05/2019
Une tapisserie élimée en couvre les murs ; des poutres fendillées et enfumées traversent le plafond bas.Adolphe Retté (1863-1930)
Deux lambrequins de vieille soie s'élimaient aussi devant les impostes des fenêtres quadrillées.Paul Adam (1862-1920)
Il portait, par cette température sibérienne, un pantalon, un gilet et un habit de drap noir, élimé par la brosse, mince à donner le frisson.Émile Gaboriau (1832-1873)
Sa peau semblait dépourvue d'épaisseur, élimée jusqu'à la minceur d'une feuille d'ivoire.Marcel Prévost (1862-1941)
Les mains osseuses s'étendaient hors des manches élimées et toutes frangées.Jules Lermina (1839-1915)
Un vieux canapé d'angle en cuir élimé trône dans un coin du bureau et une tablette de chocolat sur la table basse.Ouest-France, 06/05/2016
Le principe est simple, à partir d'indices, il faudra élimer un à un les suspects - il y en a 16 en tout - afin de trouver le coupable.Ouest-France, 15/10/2016
Sauf que faute d'avoir su élimer les egos, le sélectionneur n'avait pas réussi à faire de sa pluie d'étoiles une galaxie bien ordonnée.Ouest-France, Jacques GUYADER, 06/07/2018
Son judogi (la tunique des judokas) est élimé, rapiécé par endroits.Ouest-France, Frédéric HERVÉ, 06/07/2017
La propreté des locaux, des ustensiles et des fruits est primordiale pour avoir un bon cidre, le lavage des pommes pour élimer toutes traces de terre, brindilles ou feuilles.Ouest-France, 01/02/2017
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESLIMER »

Terme de Fauconnerie, qui signifie, Purger & mettre un oiseau en estat de voler au sortir de la muë.
Drôles d'expressions Faire un tabac Faire un tabac

« C’est une folie comme du tabac ; quand on y est accoutumée, on ne peut plus s’en passer », plaisante Madame de Sévigné à propos d’un parfum (1675).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 21/12/2021