usé

 

définitions

usé ​​​ , usée ​​​ adjectif

Altéré par un usage prolongé, par des actions physiques. ➙ détérioré, vieux. Pneus usés. ➙ défraîchi, râpé. —  locution Usé jusqu'à la corde*. —  Eaux usées, salies par l'usage (domestique ou industriel).
Diminué, affaibli, par une action progressive. ➙ émoussé, éteint. Théorie usée. ➙ démodé.
Dont les forces, la santé sont diminuées.
Qui a perdu son pouvoir d'expression, d'évocation par l'usage courant, la répétition. ➙ rebattu. Calembour usé. ➙ éculé.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais quand on vient au fait, lorsque le système politique suivi depuis quatre années, ce système qu'on dit usé, paraît en péril, que fait le pays ?François Guizot (1787-1874)
Cette cause est évidente : – le gouvernement exigeait trop, et le peuple ne pouvait donner ni supporter davantage ; sans cela, les encyclopédistes auraient inutilement usé toutes les plumes du monde.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Dans l'assemblée électorale, j'ai pris la parole, mais on était convenu de la prendre ; j'y ai présenté quelques observations, et plusieurs ont usé du même droit.Adolphe Thiers (1797-1877)
Aussi, je me demande, et je vous demande, la chose suivante : avons-nous usé ou abusé de ce pouvoir ?Europarl
Il a cédé dans une large mesure au lobbying du marché financier et usé de tout son pouvoir pour empêcher une réglementation efficace au niveau européen.Europarl
La proposition établit des exigences spécifiques visant à garantir une gestion sûre du combustible usé et des déchets radioactifs, de la production jusqu'au stockage définitif.Europarl
Il te tiendra, quand sa passion aura usé sa force nouvelle, – pour quelque chose d'un peu mieux que son chien, et qu'il aimera un peu plus que son cheval.Hippolyte Taine (1828-1893)
Je n'ai que dix ans de plus que vous et je suis flétri, usé, jauni.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Elle ne devrait plus exister que dans les opérettes, encore que les librettistes estiment que le thème en est bien usé.Octave Mirbeau (1848-1917)
Mais j'ai eu beaucoup à combattre et à souffrir dans ma vie, et les chagrins m'ont usé l'ame et le corps.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Je souhaiterais conclure par une dernière remarque : la gestion de grande ampleur du combustible usé et des déchets radioactifs est une activité très coûteuse.Europarl
Mais c'est en vain que depuis dix ans il avait usé ses bottes à courir après l'occasion.Émile Gaboriau (1832-1873)
D'ailleurs, les sympathies et les antipathies ne se dissimulent guère dans le petit monde : l'animal humain y est moins apprivoisé, moins usé aussi par le mensonge continu des politesses.Paul Bourget (1852-1935)
De tout l'or qu'elle a usé, la pauvre fille, voilà peut-être tout ce qui reste !Jules Janin (1804-1874)
Elle se rappela la pension de 3.000 francs stipulée dans le contrat de mariage et dont elle n'avait jamais usé.Albert le Roy (1856-1905)
Il avait en cela usé largement, mais sans les dépasser, des droits de son importance et de sa liberté.François Guizot (1787-1874)
La gestion du combustible usé et des déchets radioactifs est particulièrement importante pour l'environnement et pour la sécurité publique.Europarl
J'ai trop tard connu les rapports entre cette vie et celle qui nous attend, car tout est usé chez moi.Honoré de Balzac (1799-1850)
Mais sa volonté n'était plus la même, l'homme était usé, et les deux dernières campagnes ne l'avaient que trop montré.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Comme presque toutes les natures douces, il s'attachait par l'habitude et il prenait confiance à l'usé, sans qu'il y eût pour cela aucune valable raison.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020