empattement

 

définitions

empattement ​​​ nom masculin

Technique Maçonnerie en saillie à la base d'un mur.
Typographie Trait horizontal ou épaississement triangulaire au pied et à la tête d'un jambage.
Base élargie d'un tronc ou d'une branche d'arbre.
Distance séparant les essieux d'une voiture.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les goulots en sont minces, & les mandrins qui y sont mastiqués n'ont guère plus d'un demi-pouce d'empattement tout autour.Benjamin Franklin (1706-1790), traduction Thomas-François d'Alibard (1703-1799)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EMPATEMENT » s. m.

Terme d'Architecture. C'est ce qui sert de pied à un mur, ses fondements, sa partie la plus basse. L'empatement, pour estre seur, doit estre le double du mur.
 
On appelle aussi empatements ou racineaux d'une gruë, les pieces de bois sur lesquelles elle est construite & eslevée.
 
EMPATEMENT, en termes de Fortification, signifie aussi le talus ou pied d'un rempart ou d'une muraille, qui la soustient, & empêche qu'elle ne s'esboule.
Le français des régions Boujou Boujou

Boujou, mon bijou ! Dans les parlers normands, on trouve le mot boujou, forme dialectale équivalente au français commun « bonjour », qui s’emploie pour saluer quelqu’un que l’on rencontre ou dont on prend congé : « Boujou de Normandie ! »

27/10/2020