énervé

définitions

énervé ​​​ , énervée ​​​ adjectif

vieux
Dont les tendons ont été coupés.
Abattu, privé de réaction.
Qui se trouve dans un état de nervosité, de tension inhabituel.
Qui marque l'énervement. Un rire énervé.

synonymes

énervé, énervée adjectif

nerveux, à cran, à bout de nerfs (familier), sous pression (familier), speedé (familier), vénère (familier), en maudit (familier, Québec)

être très énervé

avoir les nerfs (en boule, en pelote) (familier), avoir les boules (très familier), avoir les glandes (très familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le lycanthrope, déjà énervé, n'entendit qu'à peine les gazouillements du premier, mais le second paya pour tout le monde.Léon Bloy (1846-1917)
Elle sort, et je l'attends, sans pouvoir presque toucher, tellement je suis énervé, aux plats que la servante m'apporte.Georges Darien (1862-1921)
Mais, avec son éternelle tergiversation et sa duplicité, il avait énervé son propre parti ; il ne pouvait plus rien ni pour la paix, ni pour la guerre.Jules Michelet (1798-1874)
La mollesse d'une vie nonchalante l'avait trop énervé pour qu'il pût supporter la douleur des autres.George Sand (1804-1876)
Il faut ajouter que le pouvoir provoque souvent un scepticisme énervé chez l'homme qui l'exerce, et excite ses appétits.Georges Darien (1862-1921)
Avais-je été énervé d'une manière ou d'une autre, par les discours incohérents, le rire ou les gémissements de quelqu'un, et avais-je soupçonné en partie que ces sons venaient de moi-même ?Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Or, voici qu'un jour, plus énervé que de coutume, je tentai, mais en vain, de fermer les yeux.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je viens de m'étendre sur ma natte, fourbu, énervé, furieux comme je ne l'ai jamais été depuis les treize mois que je suis à la compagnie.Georges Darien (1862-1921)
Et quand il n'avait plus su travailler, il s'était mis au jeu pour obtenir du hasard ce que son talent énervé et faussé ne lui fournissait plus.Georges Ohnet (1848-1918)
Mais encore, n'en faudrait il pas abuser, surtout le soir : cela l'énervé et l'empêche de dormir.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Il paraissait très énervé, sans doute à cause des scènes tumultueuses de la ville, dont nous ne savions toujours rien de formel.Amédée Delorme (1850-1936)
Si l'on y trouve une ligne où l'auteur ait atténué, énervé les récits ou les jugements par égard pour telle opinion ou telle puissance, il veut biffer tout cet écrit.Jules Michelet (1798-1874)
Elle a énervé la force du sujet par toutes sortes de préparations lâches et adroites.Han Ryner (1861-1938)
J'esquivai l'occasion si brutalement amenée... et ce fut dans un silence maussade énervé, que je persistai à attendre la fin de cette interminable soirée...Octave Mirbeau (1848-1917)
Et le comte, qui paraissait singulièrement énervé, plus âpre et plus amer, était impatient de partir, lui aussi.Émile Zola (1840-1902)
Je reviens chez moi énervé, exténué, comme écrasé du poids de toutes les choses que je ne veux pas faire.....Georges Darien (1862-1921)
Longtemps il fut comme énervé par ce profond amour auquel il avait consacré les plus belles années de sa vie.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Ce qui n'empêchera pas qu'après avoir cuvé son vin, ce parti ne doive rester tout aussi énervé que l'autre.Jules Michelet (1798-1874)
Je ne pense point que la civilisation ait tout énervé, je vois qu'elle a tout masqué.Alfred de Vigny (1797-1863)
Ne croyez donc pas que j'aie été peiné le moins du monde ; énervé peut-être, passionné à coup sûr.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions L'herbe est toujours plus verte ailleurs L'herbe est toujours plus verte ailleurs

On croit toujours que les autres sont mieux lotis, qu’on trouvera mieux ailleurs.

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 28/06/2021