cran

 

définitions

cran ​​​ nom masculin

Entaille faite à un corps dur et destinée à accrocher, à arrêter qqch. ➙ encoche ; créneler (2). Les crans d'une crémaillère.
au figuré Monter, baisser d'un cran : passer à qqch. de supérieur (augmenter), d'inférieur (diminuer).
Entaille où s'engage une pièce mobile. Couteau à cran d'arrêt.
Entaille servant de repère.
Trou servant d'arrêt dans une sangle, une courroie. Serrer sa ceinture de deux crans.
Ondulation (des cheveux).
familier Audace, courage. Il ne manque pas de cran.
Être à cran, prêt à se mettre en colère. ➙ exaspéré ; → à bout de nerfs.
 

synonymes

cran nom masculin

audace, courage, culot (familier), estomac (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il était des soirs où il ne savait trop comment dîner, où il lui fallait, comme on dit, serrer d'un cran sa ceinture.Jules Massenet (1842-1912)
Elle avait positivement maigri en ces dix jours ; le cran était gagné : la marque noire du lacet se voyait à quelques centimètres au delà de son œillet habituel.Aimery de Comminges (1862-1925)
La ligne de mire est celle qui est déterminée par le milieu de la ligne qui joint les bords supérieurs du cran de mire et par le sommet du guidon.Félix Chapuis (1853-?)
Z'est le boulet gui ha tes elles, et l'ipou gui ha tes elles, et le témon gui ha tes elles, et le cran tiaple gui ha tes elles.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
La question à se poser est la suivante : les femmes ici ont-elles le cran de faire le travail ?Europarl
Aujourd'hui, on agite des chiffons politiques, mais maintenant je crois qu'il faut passer au cran supérieur.Europarl
À l'arête d'en bas, on voit un petit cran dans lequel on découvre une petite glace.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Comme je viens de le dire, la situation s'est améliorée d'un cran, mais il reste beaucoup à faire.Europarl
Le rapport – adopté à l'unanimité par la commission du développement – contient bon nombre de propositions de qualité et nous emmène un cran plus loin.Europarl
Estelle mit l'appareil au cran d'arrêt et coupa le discours juste au milieu d'un calcul.Albert Robida (1848-1926)
Je partage totalement l'engagement du rapporteur dans la défense des droits de l'homme et sa volonté d'aller un cran plus loin.Europarl
Et cependant je tremblais dans tous mes nerfs, quand je pensais qu'il suffirait que la machine descendît d'un cran pour précipiter sur ma poitrine, cette hache aiguisée, étincelante.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
J'espère que cela se fera et qu'à plus long terme, nous aurons le courage et le cran d'introduire des restrictions quantitatives sous une forme ou l'autre.Europarl
Je regardais désespérément mon couteau piqué droit dans la neige ; mais tout mon désespoir n'avançait pas les choses d'un cran.Rudolph Erich Raspe (1736-1794) et Gottfried August Bürger (1747-1794), traduction Théophile Gautier (1836-1904)
Le roi se mit à rire, et le président, qui était déjà fort dans son estime, y entra d'un nouveau cran.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il faut que le pivot central de l'énorme roue par laquelle tournent toutes les affaires humaines se déplace d'un cran, et que par son mouvement tout soit mû.Hippolyte Taine (1828-1893)
Mais il a cinquante ans et relâche tous les six mois un cran de son ceinturon.Louis Énault (1824-1900)
Cela avait été dit d'un ton si ridiculement assuré que le baron crut devoir le faire baisser d'un cran.Eugène Chavette (1827-1902)
Ce sont des baguettes cylindriques munies d'un cran d'arrêt, semblables en tout aux propulseurs modernes, mais le plus généralement ornées de sculptures souvent très remarquables, représentant des animaux.Jacques de Morgan (1857-1924)
C'était une vie très-agréable et très-libre en plein jour, surtout quand il y avait du soleil ; mais quand le jour baissait, le charme de l'existence baissait aussi d'un cran.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « CRAN » subst. masc.

Hoche, entailleure qui se fait dans un corps dur pour y en faire entrer un autre qui y demeure arresté. Les rouës des montres entrent dans les crans des pignons. Il faut hausser la cremaillere d'un cran. Les podometres à chaque pas qu'on fait avancent d'un cran.
 
CRAN, en termes de Manege, se dit des inégalités ou replis de la chair, qui sont comme des sillons posés de travers dans le palais de la bouche du cheval. Il faut donner un coup de corne au troisiéme, au quatriéme cran de ce cheval pour le seigner.
 
En termes de Marine, Mettre un vaisseau en cran, c'est le mettre sur le costé pour le carener, ou suifver.
Le mot du jour Démerdentiel Démerdentiel

« — Chez vous la rentrée ça sera en distanciel ou en présentiel ?  — Plutôt en démerdentiel... » (@1HommeAzerty, twitter, 19 août)

Laélia Véron 14/10/2020