Email catcher

enfler

Définition

Définition de enfler ​​​ verbe

verbe transitif
Faire augmenter de volume. ➙ gonfler.
Provoquer l'enflure de (une partie du corps). ➙ tuméfier.
Augmenter la force de (la voix, un son…).
au figuré Exagérer, grossir. Enfler ses prétentions.
verbe intransitif Augmenter anormalement de volume (➙ enflure). Sa cheville a enflé.

Conjugaison

Conjugaison du verbe enfler

actif

indicatif
présent

j'enfle

tu enfles

il enfle / elle enfle

nous enflons

vous enflez

ils enflent / elles enflent

imparfait

j'enflais

tu enflais

il enflait / elle enflait

nous enflions

vous enfliez

ils enflaient / elles enflaient

passé simple

j'enflai

tu enflas

il enfla / elle enfla

nous enflâmes

vous enflâtes

ils enflèrent / elles enflèrent

futur simple

j'enflerai

tu enfleras

il enflera / elle enflera

nous enflerons

vous enflerez

ils enfleront / elles enfleront

Synonymes

verbe intransitif

gonfler, grossir

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ENFLER v. act.

Rendre un corps plus dur & plus gros, luy faire occuper plus de place. Enfler une cornemuse avec du vent. Le vent enfle les voiles. L'hydropisie enfle le ventre. Cette loupe, cette tumeur enfle beaucoup.
 
On dit encore, que la riviere s'enfle, lors qu'elle croist par le moyen des pluyes & des neiges : que la mer s'enfle, quand la tempeste commence à venir.
 
Enfler le cahier, les escritures, signifie les emplir de quantité de discours inutiles pour les rendre plus grosses, & les faire mieux payer. On dit aussi en ce sens, Cet Auteur a enflé son Livre de plusieurs citations & épisodes inutiles.
 
ENFLER, se dit figurément en Morale, & signifie, Rendre plus vain, plus hardi. La bonne fortune l'a enflé d'orgueil. La science enfle, dit l'Apostre. L'applaudissement enfle les Auteurs. La trompette enfle le coeur des soldats.
 
On dit aussi, Enfler son stile, lors qu'on sort de la maniere naturelle d'escrire, & qu'on affecte de grands mots pour le rendre plus pompeux.
 
ENFLÉ, ÉE. part. & adj.
 
Enfler la despense d'un compte, c'est à dire, la rendre plus grosse qu'elle ne doit estre par l'employ de plusieurs fausses parties. On dit aussi, Enfler la dose.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Conter fleurette à une femme Conter fleurette à une femme

Jolie fleur, que la fleurette. Elle est surtout fleur de rhétorique puisque conter fleurette, c’est d’abord faire usage de langage amoureux et...

Alain Rey 10/02/2022