grossir

 

définitions

grossir ​​​ verbe

verbe intransitif
(personnes) Devenir gros, plus gros. ➙ engraisser; s'oppose à maigrir. Elle a grossi. Régime qui empêche de grossir.
(choses) Enfler, gonfler (s'oppose à rapetisser). Le nuage grossit à vue d'œil.
Augmenter en nombre, en importance, en intensité. La foule des badauds grossissait.
verbe transitif
Rendre gros, volumineux.
Faire paraître gros, plus gros. Ce vêtement vous grossit. Ce microscope grossit mille fois.
Rendre plus nombreux, plus important en venant s'ajouter. ➙ renforcer. Il alla grossir le nombre des mécontents.
Amplifier, exagérer. ➙ dramatiser. On a grossi l'affaire à des fins politiques.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je grossis

tu grossis

il grossit / elle grossit

nous grossissons

vous grossissez

ils grossissent / elles grossissent

imparfait

je grossissais

tu grossissais

il grossissait / elle grossissait

nous grossissions

vous grossissiez

ils grossissaient / elles grossissaient

passé simple

je grossis

tu grossis

il grossit / elle grossit

nous grossîmes

vous grossîtes

ils grossirent / elles grossirent

futur simple

je grossirai

tu grossiras

il grossira / elle grossira

nous grossirons

vous grossirez

ils grossiront / elles grossiront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est ici qu'il ferait beau le voir grossir les deux mers de sa pituite, au lieu d'en inonder votre chambre.Gaston Maugras (1850-1927)
Puis, le trouble d'équilibre qui résulte de sa maladie rénale contribue sans doute à l'inquiéter outre mesure de certaines fonctions, le pousse à grossir leur importance.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Ils ne firent que grossir le nombre des oisifs français, dont les allures arrogantes avaient choqué et lassé les populations et qu'elles souhaitaient de voir partir.Ernest Daudet (1837-1921)
J'ai fait de plus en plus mon possible pour éviter de trop grossir cette liste fatale, où les grands noms qui y figurent ne peuvent servir d'excuse qu'à eux-mêmes.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Par la suite, de nombreux pays viendront grossir nos rangs et nous devrons créer des structures meilleures, plus efficaces et plus concentrées.Europarl
L'avantage était resté à ce dernier ; il avait vu le noyau de ses adhérents se grossir de ces masses qui suivent toujours le vainqueur.Ernest Mercier (1840-1907)
On pourrait en conclure que c'est le seul cas où le progrès réalisé échappe au producteur pour aller grossir le fonds commun de l'humanité.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Mais nous ne pouvons pas imaginer non plus que nous sommes une vague qui peut grossir indéfiniment.Europarl
Il suffit de perdre son emploi ou de tomber gravement malade ; et de plus en plus de travailleurs viennent aussi grossir les rangs.Europarl
Loin de grossir l'incident et d'en faire le point de départ d'une politique agressive, il affecte d'en réduire la portée.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Avant que de nous éloigner, nous vîmes encore grossir leur troupe par d'autres qui arrivaient incessamment à toute bride.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
L'humanité voit avec terreur grossir la phalange des grands fléaux qui la déciment ; l'art de guérir déplore la faiblesse de ses ressources et ne dissimule plus l'aveu de son impuissance.Charles Anglada (1806-?)
Voici le fait auquel le parti libéral essayait de donner l'apparence de la vérité, mais qui n'a fait que grossir le nombre de ses spirituelles calomnies.Honoré de Balzac (1799-1850)
Selon son calcul et le mien, j'entre dans le troisième mois ; je commence déjà à grossir visiblement...Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
On servait l'aristocratie, mais on l'inquiétait ; on l'épouvantait à dessein pour grossir le nombre des mécontents et la pousser à quelque acte de désespoir contre le gouvernement révolutionnaire (24).Maximilien de Robespierre (1758-1794)
La source des connaissances humaines était presque tarie ; et, bien que le fleuve coulât encore, il ne pouvait plus grossir ses ondes ou changer son cours.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Ces majorats, à défaut d'hoirs mâles, se transmettant par les femmes, allèrent rapidement grossir l'avoir des grandes familles.Marie-Catherine d'Aulnoy (1651-1705)
Il craignait toujours de trop grossir son recueil ; et il essayait en quelque sorte l'effet de ses réflexions sur le public de son choix.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Mais il ne faisait rien pour ne pas grossir, et continuait de dîner beaucoup en ville.René Bazin (1853-1932)
On le présenta à un vieux lettré qui n'était point venu grossir le nombre de ses parasites.Voltaire (1694-1778)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GROSSIR » v. n. & act.

Croistre en grosseur. On dit que les hommes grossissent jusqu'à 35. ans.
 
GROSSIR, se dit aussi en matiere de quantité discrete, quand plusieurs parties qui se joignent ensemble rendent une chose plus grosse & plus nombreuse. Les troupes qui ont de nouveau joint l'armée l'ont bien grossie. sa dette est bien grossie par le cours des arrerages. la fonte des neiges grossira bientost la riviere. on a trouvé de nouveaux microscopes qui grossissent prodigieusement les objets. ce livre grossit tous les jours par les additions qu'on y fait.
 
GROSSI, IE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Soutien-gorge Soutien-gorge

Vague de froid sur le soutien-gorge… Elles sont nombreuses à clamer : « C’est fini, je n’en porterai plus ! », joignant le geste à la parole dans un nouveau mouvement de libération des seins.

Aurore Vincenti 24/04/2020