Email catcher

entêter

Définition

Définition de entêter ​​​ verbe

verbe transitif littéraire Incommoder par des vapeurs, des émanations qui montent à la tête. Parfum qui entête.
verbe pronominal S'entêter à (faire qqch.), dans (une opinion, etc.) : persister avec obstination. Il s'entêtait à leur écrire. Plus vous insisterez, plus il s'entêtera.

Conjugaison

Conjugaison du verbe entêter

actif

indicatif
présent

j'entête

tu entêtes

il entête / elle entête

nous entêtons

vous entêtez

ils entêtent / elles entêtent

imparfait

j'entêtais

tu entêtais

il entêtait / elle entêtait

nous entêtions

vous entêtiez

ils entêtaient / elles entêtaient

passé simple

j'entêtai

tu entêtas

il entêta / elle entêta

nous entêtâmes

vous entêtâtes

ils entêtèrent / elles entêtèrent

futur simple

j'entêterai

tu entêteras

il entêtera / elle entêtera

nous entêterons

vous entêterez

ils entêteront / elles entêteront

Synonymes

Synonymes de entêter verbe transitif

étourdir, griser, monter à la tête de

Synonymes de s'entêter verbe pronominal

s'acharner, s'obstiner, persévérer, s'opiniâtrer (littéraire), se buter (péjoratif)

Exemples

Phrases avec le mot entêter

Et pourquoi s'entêter à vouloir réformer les institutions quand on sait que les bénéfices politiques sont plus qu'incertains ?Ouest-France, 09/11/2017
Les psychiatres sont ouverts à l'évaluation, mais si l'outil n'est pas bon et trop cher, pourquoi s'entêter ?Vie Sociale et Traitements, 2003, Sylvie Péron, Alain Vaissermann (Cairn.info)
Dans ces cas-là, inutile de s'entêter à vouloir terminer la tâche en cours.Capital, 19/01/2012, « Sept questions à se poser pour travailler mieux »
Ils semblent ignorer que le fait de s'entêter sur la voie qui nous a amenés ici ne peut que provoquer la disgrâce.Europarl
Il va s'entêter dans ce mensonge, jusqu'au moment où il ne pourra plus supporter ce poids.Raison présente, 2016 (Cairn.info)
Pas la peine de s'entêter pour se noyer.Paul Bourget (1852-1935)
Fermez les yeux et laissez-vous entêter par l'odeur du foin fraîchement coupé.La pensée de midi, 2004, Robert Eymoni (Cairn.info)
Elle pouvait ainsi s'entêter et refuser de capituler dans les situations défavorables.Travailler, 2005, Christophe Dejours (Cairn.info)
Il ne faut pas s'entêter avec le petit jeu de l'exposé des motifs.Europarl
S'entêter en aveugle à vouloir cela, ce serait se briser contre l'impossible et courir peut-être aux grandes catastrophes morales.Émile Zola (1840-1902)
Puis, sans transition encore, il eut un retour sur lui-même, il comprit qu'il s'entêterait là pendant des heures, sans que la foi revînt.Émile Zola (1840-1902)
Ne pas s'entêter dans l'erreur mais sortir du cadre pour la considérer de manière positive et créative.Capital, 18/06/2020, « 7 conseils d'experts pour développer votre créativité au travail »
Pendant combien de temps encore s'entêteront-ils à suivre cette voie ?Europarl
Enfin, il ne faut pas s'entêter dans une identification critiquée par d'autres observateurs, et bien considérer celle des autres.Revue archéologique, 2016, Alix Barbet (Cairn.info)
Il désirait se rendre compte de la situation, voir si l'on devait s'entêter davantage.Émile Zola (1840-1902)
Souvent accusé de s'entêter, il aura eu le cran d'innover, quand beaucoup d'entraîneurs d'équipes en difficultés gardent leur ligne par réflexe.Ouest-France, Benjamin IDRAC, 12/09/2017
La manière la plus fréquente à laquelle a recours le jeune est de s'opposer et de s'entêter.Dialogue, 2008, Tevfika Ikiz (Cairn.info)
Me permettez-vous pourtant de m'entêter dans mon œuvre.Émile Zola (1840-1902)
A quoi bon nous entêter à faire de la peinture ?Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Combien de temps encore certains partis s'entêteront-ils à prétendre qu'il s'agit d'un problème grec, italien, maltais ou chypriote ?Europarl
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ENTESTER v. act.

Blesser & offenser le cerveau. Le musc qui n'est point falsifié enteste si fort, qu'on ne le peut souffrir le moins du monde. Le vin pris par excés enteste.
 
ENTESTER, se dit figurément en Morale. Cet homme est fort entesté de la bonne opinion qu'il a de luy-même ; il est fort entesté de sa grandeur, de la noblesse de sa maison, de son procés, de sa femme, il en parle continuellement. Les loüanges sont le parfum qui enteste le plus, & dont on ne se rassasie point. Les ignorans s'entestent facilement des nouvelles opinions qu'on leur presche.
 
ENTESTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Top 10 des mots Top 10 des phrases qui ont changé le monde... Top 10 des phrases qui ont changé le monde...

L‘histoire n’est pas seulement faite de grands événements. Elle est aussi faite de grands discours, de phrases qui ont marqué des générations et...

Candice Zolynski 12/03/2024
sondage de la semaine