monter

 

définitions

monter ​​​ verbe

verbe intransitif (auxiliaire être ou avoir) (êtres vivants)
Se déplacer dans un mouvement de bas en haut, vers un lieu plus haut (opposé à descendre). ➙ grimper. Monter au grenier. Monter à, sur une échelle. au figuré Monter au créneau*. Elle est montée se coucher. —  Monter à cheval. sans complément Il monte bien. ➙ monte (2). —  Monter dans une voiture, en voiture ; monter à bicyclette.
familier Se déplacer du sud vers le nord (en raison de l'orientation des cartes). Ils sont montés de Lyon à Lille.
(Afrique) Aller à son travail.
Progresser dans l'échelle sociale, s'élever dans l'ordre moral, intellectuel. Monter en grade. ➙ avancer. —  familier La vedette qui monte.
verbe intransitif (choses)
S'élever dans l'air, dans l'espace. Le soleil monte au-dessus de l'horizon. —  (sons, odeurs, impressions) Les bruits qui montent de la rue. —  (humeurs, émotions) Les larmes lui montaient aux yeux. —  locution Monter à la tête : exalter, griser, troubler.
S'élever en pente. La route monte. —  S'étendre (jusqu'à une certaine hauteur). Ses bottes montent à, jusqu'à mi-cuisse.
Gagner en hauteur. Le niveau monte.
(fluides) Progresser, s'étendre vers le haut. La rivière, la mer a monté.
(sons) Aller du grave à l'aigu. Monter la gamme. —  Le ton monte, la discussion tourne à la dispute.
(prix) Aller en augmentant* ; valoir plus cher (biens, marchandises, services). —  Atteindre un total (➙ montant).
verbe transitif (auxiliaire avoir)
Parcourir en s'élevant, en se dirigeant vers le haut. ➙ gravir. Monter une côte. ➙ grimper.
Être sur (un animal). ➙ monture. Ce cheval n'a jamais été monté. —  Police montée, à cheval (police fédérale canadienne).
(quadrupèdes ; surtout cheval) Couvrir (la femelle). ➙ saillir ; monte (1). L'étalon monte la jument.
Porter, mettre (qqch.) en haut. Monter une malle au grenier.
Porter, mettre plus haut, à un niveau plus élevé. ➙ élever, remonter. Monter une étagère d'un cran.
Cuisine Monter les blancs en neige.
locution, au figuré Monter la tête à qqn, monter qqn, l'animer, l'exciter contre qqn. —  pronominal Se monter la tête, le bourrichon : s'exalter.
verbe transitif
Mettre en état de fonctionner, de servir, en assemblant les différentes parties (opposé à démonter). ➙ ajuster, assembler ; montage, monteur. Monter la tente. ➙ dresser. —  Monter un film. ➙ montage (3).
Monter une pièce de théâtre, en préparer la représentation, la mettre en scène. —  Monter une affaire, une société, constituer, organiser. Monter un coup.
Fournir, pourvoir de tout ce qui est nécessaire. Monter son ménage.
Fixer définitivement. Monter un diamant sur une bague. ➙ sertir ; monture.

se monter ​​​ verbe pronominal

S'élever à un certain total. ➙ atteindre. Les dépenses se sont montées à deux cents euros.
Se fournir, se pourvoir (en…). Se monter en vaisselle.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je monte

tu montes

il monte / elle monte

nous montons

vous montez

ils montent / elles montent

imparfait

je montais

tu montais

il montait / elle montait

nous montions

vous montiez

ils montaient / elles montaient

passé simple

je montai

tu montas

il monta / elle monta

nous montâmes

vous montâtes

ils montèrent / elles montèrent

futur simple

je monterai

tu monteras

il montera / elle montera

nous monterons

vous monterez

ils monteront / elles monteront

 

synonymes

monter

verbe intransitif

grimper, s'élever

être en crue, s'élever, gonfler, grossir

augmenter, s'accentuer, s'amplifier, croître, grandir, s'intensifier, [énormément] crever les plafonds, battre des records

être promu, gravir des échelons, s'élever dans la hiérarchie, avoir, recevoir de l'avancement, prendre du galon

percer, avoir le vent en poupe

monter dans, à bord de

s'embarquer dans, prendre

monter sur

grimper sur, se jucher sur, se hisser sur, [un vélo] enfourcher

monter à la tête

enivrer, étourdir, griser, soûler (familier)

se monter verbe pronominal

s'irriter, s'énerver, s'enflammer, s'exciter, se mettre en colère

se monter à

coûter, atteindre, se chiffrer à, s'élever à, revenir à

se monter en

s'équiper en, se fournir en, se pourvoir en

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le prix du pétrole ne cesse de monter, alors que la demande croît aussi à un rythme exceptionnel.Europarl
Le 20 mai, l'eau cessa de monter et deux ou trois jours après elle commença à baisser.Georges Dugas (1833-1928)
On pourra monter des fils de fer barbelés jusqu’au ciel, tant que des hommes et des femmes auront soif et faim, ils se mettront en marche.Europarl
Il continue à monter sous un feu plongeant, et puis aborde l'ennemi en colonne d'attaque.Adolphe Thiers (1797-1877)
Il est logique pour des compagnies d'autobus opérant des transports internationaux de pouvoir faire monter à bord des passagers à tous les points d'arrêt prévus sur l'itinéraire.Europarl
Comment voudriez-vous monter haut, si la volonté de vos pères ne montait pas avec vous ?Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Qui est en mesure de monter de telles opérations de manière à disposer également de l'équipement et des connaissances scientifiques nécessaires ?Europarl
Dans les pays pauvres en particulier, la production de biomasse fait pression sur les terres agricoles et fait monter les prix des produits alimentaires.Europarl
Il y a eu en plus une bonne part – trop – de louanges et de flatterie à mon égard : j'espère que cela ne va pas trop me monter à la tête.Europarl
Je me charge bien de lui monter le coup proprement à ce vieux trou du c... là !Louis Pergaud (1882-1915)
Bien plus, quand l'un d'eux est fatigué, il peut, sans ajouter une surcharge notable, monter sur le traîneau, se reposer à l'aise, et récupérer de nouvelles forces.Louis Boussenard (1847-1910)
En effet, le fait que les prix du pétrole aient continué à monter ne signifie pas que nos politiques ont échoué.Europarl
D'autres – et nous sommes de ce côté – veulent faire monter les résultats pour que ces résultats soient à la mesure des ambitions.Europarl
Si les carburants peuvent être vendus à meilleur prix, soit cela met un terme à la production des denrées alimentaires meilleur marché, soit cela en fait monter le prix également.Europarl
Pour conclure, je dirais qu’il convient d’être toujours prudent avant de monter sur ses grands chevaux.Europarl
Je sais que les citoyens s'inquiètent de devoir contribuer à des subventions qui aboutissent à faire monter les prix qu'ils paient en tant que consommateurs.Europarl
Et ceci est pour moi la connaissance : tout ce qui est profond doit monter - à ma hauteur !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Actuellement, les producteurs de lait reçoivent à peine plus de 20 centimes par litre, alors que leurs coûts ne font que monter.Europarl
Ce coût supplémentaire devrait se monter à entre trois ou quatre pour cent par véhicule et par kilomètre.Europarl
Cependant, cette simplification comporte également un certain nombre de limites, voire de dangers, et il convient dès lors de se monter vigilant.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MONTER » verb. act. & souvent neutre.

Estre eslevé en haut. JESUS-CHRIST monta au ciel, & fut eslevé sur une nuë en presence de ses Apostres. Elie monta sur un chariot ardent pour estre transporté au ciel. Jacob vit monter & descendre les Anges par une eschelle. Menage derive ce mot de montare, qui se trouve chez quelques Auteurs Latins.
 
MONTER, signifie aussi, s'eslever, s'enfler, tendre en haut. La mer monte, quand elle s'enfle dans le reflus. L'eau monte toûjours aussi haut que sa source. Le feu, les vapeurs montent en l'air. Les fumées du vin montent à la teste. Il faut des chevaux pour faire monter les bateaux sur les rivieres.
 
MONTER, signifie aussi, guinder en l'air, placer en un lieu plus haut. On monte des pierres avec des gruës & des engins. Il faut monter cette cramailliere d'un cran. On dit monter en chaise, en carrosse, monter à l'autel, monter l'escalier. On monte le bois, le foin dans le grenier. Il faut monter la montagne, monter sur une escabelle.
 
MONTER, se dit aussi passivement, pour dire, Avoir quelque hauteur. Ce mur monte trop haut, il bouche mes veuës. Les beaux Escaliers ne montent qu'au premier estage. Ce corps de Juppe monte trop haut, il engonce la taille. Voilà trois rues qui montent sur le penchant de cette colline.
 
En termes de Manege on dit, Monter à cheval, pour dire, Apprendre à manier, à picquer les chevaux. Ce Gentilhomme monte sous un tel escuyer dans un tel manege, il monte le sauteur, le barbe. On dit aussi Monter à cheval, à dos, à nud, en poil, c'est à dire, sans selle ; monter en crouppe, monter avec avantage.
 
En termes de Guerre, on dit, Monter la garde, la tranchée, monter à la bresche, à l'assaut. On dit aussi, qu'un Capitaine a monté sa Compagnie, pour dire, qu'il a fourni de chevaux à ses Cavaliers.
 
En termes de Marine, on dit Monter sur mer, pour dire, S'embarquer sur la mer. On dit qu'un tel Capitaine monte un tel vaisseau, pour dire, qu'il le commande. L'Admiral est monté par le premier Officier. Un tel vaisseau est monte de 60. pieces de canon, il estoit monté d'un bel équipage. On dit aussi, Monter au vent, pour dire, Gagner le vent, prendre l'avantage du vent, monter à la hune, au perroquet.
 
En Agriculture on dit qu'une plante monte en graine, lorsqu'elle n'est plus bonne à manger, & qu'on la laisse croistre pour en avoir de la graine : que la Seve monte aux arbres, quand ils commencent à pousser leurs feuilles & leur fruits.
 
MONTER, en termes de Teinture, se dit des couleurs hautes & vives qu'on donne aux estoffes. Les verds roux & couleur d'olive doivent estre alunez, puis montez de gaude & de fustel, & rabattus avec le bois d'Inde & couperose.
 
MONTER, se dit chez les Artisans, en parlant de l'assemblage qu'ils font de plusieurs pieces taillees & preparees à part pour rendre leur ouvrage parfait. Ainsi on dit qu'un Charpentier monte sa charpente, quand il en assemble les pans & les toits : qu'un Armurier monte un fusil, quand il applique le canon & la platine sur son fust, qu'un fourbisseur monte une espée, quand il joint la garde à la lame ; qu'un Tailleur monte un habit, une lingere monte une chemise, quand ils en cousent ensemble les pieces detachées ; qu'on monte un luth, une guiterre, une raquette, quand on y applique des cordes. On dit aussi, Monter un mestier, pour dire, le disposer, en sorte qu'on y puisse travailler certaine estoffe ou ouvrage : monter un lit, pour dire, le dresser, assembler le bois de lit.
 
En termes de Musique on dit aussi qu'on monte un violon, lorsqu'on bande d'avantage les cordes pour en tirer un son plus haut ou plus aigu. Il faut monter cette corde d'un ton. La voix monte par tons & demi-tons.
 
MONTER, se dit aussi des montres, horloges, pendules, quand on en bande le ressort, quand on en releve le contrepoids. On monte d'ordinaire les horloges, à midy. Ma montre ne va plus, elle n'est pas montée.
 
En Arithmetique on le dit de l'assemblage de plusieurs nombres particuliers, soit par addition, soit par multiplication. Ces parties montent à tant, reviennent à tant, composent une telle somme. Les frais de ce procés monteront à plus que le principal.
 
En Astronomie, on dit que les astres montent sur l'horison, quand ils passent de l'Orient au Midy. On le dit aussi, mais moins proprement, quand ils montent depuis le nadir jusqu'à l'ascendant.
 
MONTER sur le theatre, c'est, Estre Comedien, Bouffon, Baladin, Charlatan, ou d'un autre semblable mestier public & infame. Monter à l'Eschelle, monter sur l'éschafaut, se dit des gens qu'on execute à mort.
 
MONTER, se dit figurément en choses spirituelles. Les crimes des hommes avoient monté à tel excés, qu'ils attirerent sur eux le Deluge. Les prieres du juste, les cris des affligez montent au ciel, & Dieu les entend.
 
MONTER, se dit aussi en choses morales, quand on parvient aux dignitez, aux charges. Cesar monta au throsne par des voyes bien sanglantes. Cet Officier est monté par degrez dans les charges militaires. Quand un Capitaine est tué, son Lieutenant monte à sa place. On dit aussi, qu'un Conseiller des enquestes monte à la Grand Chambre ; qu'un escolier monte d'une classe à une plus haute. On le dit aussi des places d'honneur qu'on offre par civilité ; Monsieur vous n'estes pas en vostre rang, montez plus haut. La pudeur luy est montée au visage.
 
MONTER, signifie aussi, encherir. Le bled monte, il encherit à chaque jour de marché. Si vous voulez vous faire adjuger cette terre, il faut bien monter plus haut, il faut en donner d'avantage.
 
MONTER, se dit proverbialement en ces phrases. On dit à un enfant qui a peur, qu'il le faut faire monter sur l'ours. On dit aussi, Qui monte la mule, la ferre. On dit aussi, Monter sur ses grands chevaux, Monter sur ses argots, pour dire, S'emporter, parler audacieusement & imperieusement.
 
MONTÉ, ÉE. part. pass. & adj. On dit qu'un homme est bien monté, quand il a un bon cheval entre les jambes ; qu'un escuyer est bien monté, quand il a une escurie bien fournie de chevaux. On appelle collet monté, un collet que les femmes portoient autrefois, qui estoit fait de toile empesée & estenduë sur plusieurs rangs de fil d'Archal. Et maintenant on appelle les vieilles femmes qui ne sont plus à la mode, des collets montez.
Drôles d'expressions Être gêné aux entournures Être gêné aux entournures

Être gêné aux entournures : être mal à l’aise, se sentir gauche ; être incommodé dans son activité.

Alain Rey 12/05/2020