étourdir

 

définitions

étourdir ​​​ verbe transitif

Faire perdre à demi connaissance à (qqn), affecter subitement la vue, l'ouïe de (qqn). ➙ abrutir, assommer. Le coup de poing l'a étourdi. ➙ familier sonner.
Causer une ivresse, un vertige à (qqn). Le vin l'étourdit. ➙ griser.
Fatiguer, lasser par le bruit, les paroles. ➙ assourdir. Le bruit des voitures l'étourdissait. Tu m'étourdis de tes bavardages.

s'étourdir ​​​ verbe pronominal

Perdre une claire conscience. S'étourdir de paroles. ➙ s'enivrer, se griser. Chercher à s'étourdir pour oublier son chagrin.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'étourdis

tu étourdis

il étourdit / elle étourdit

nous étourdissons

vous étourdissez

ils étourdissent / elles étourdissent

imparfait

j'étourdissais

tu étourdissais

il étourdissait / elle étourdissait

nous étourdissions

vous étourdissiez

ils étourdissaient / elles étourdissaient

passé simple

j'étourdis

tu étourdis

il étourdit / elle étourdit

nous étourdîmes

vous étourdîtes

ils étourdirent / elles étourdirent

futur simple

j'étourdirai

tu étourdiras

il étourdira / elle étourdira

nous étourdirons

vous étourdirez

ils étourdiront / elles étourdiront

 

synonymes

étourdir verbe transitif

assommer, estourbir (familier), mettre KO (familier), sonner (familier)

enivrer, chavirer, griser, monter à la tête de, soûler, tourner la tête de

abrutir, assommer, assourdir, fatiguer, incommoder, casser la tête à (familier), casser les oreilles à (familier)

s'étourdir verbe pronominal

s'enivrer, se griser, se soûler

se distraire, oublier

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Pour étouffer ses accents importuns, il sentit qu'il fallait nous étourdir par un spectacle extraordinaire et toujours renouvelé.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Mais je suis ivre de ce tumulte ; je veux m'y mouvoir, m'y distendre, m'y étourdir et m'y briser !René Boylesve (1867-1926)
Il n'en fallut pas plus pour étourdir l'animal, qui est peu apte à se défendre quand il a été touché par le fer d'un harpon.Jules Verne (1828-1905)
Les grands n'ont un droit exclusif que sur les plaisirs qui s'achètent à prix d'argent, et que l'on ne recherche que pour dissiper son ennui ou étourdir ses sens.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Le marché fut accepté ; et, dès qu'il en fut devenu le joyeux possesseur, il rentra chez lui en sifflant à étourdir tout le monde dans la maison.François-Auguste Mignet (1796-1884)
Il fallait le dépayser, ce garçon, le dérouter, l'étourdir, le transformer, creuser entre son passé et le présent un si profond abîme, qu'il ne pût revenir sur ses pas.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il y a tristesse et mélancolie au fond de votre âme, mais vous aimez à vous étourdir sur ses besoins.Dorothée de Dino (1793-1862)
Elle se la répétait jusqu'à s'étourdir, les mots perdaient leur sens usuel, tout coulait à une sorte de vertige qui l'emportait.Émile Zola (1840-1902)
Et c'est alors que pour s'étourdir, pour ne plus voir toute l'infamie qui vous environne et toute la boue qui vous submerge, on se jette dans l'ivresse qui fait oublier.Georges Ohnet (1848-1918)
Ce qu'elle dépensa de turbulence pour étourdir sa fille et d'effronterie pour intimider son gendre fait une somme incalculable.Edmond About (1828-1885)
Il chercha dans le vin une consolation à ses ennuis, et parvint à s'étourdir en s'enivrant tous les jours.George Sand (1804-1876)
Les ouvriers avaient bâclé ça comme en se jouant, sifflant sur leurs échelles, chantant à étourdir le quartier.Émile Zola (1840-1902)
Crainte du ridicule, je continuai cependant comme j'avais commencé ; je tâchais de m'étourdir et j'avais soin d'entretenir cette ivresse.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Cela me peine beaucoup ; je n'ai trouvé qu'un moyen de m'étourdir là-dessus, c'est de travailler du matin au soir ; c'est ce que je fais et continuerai de faire.Denis Diderot (1713-1784)
Il mentait pour mentir, avec une mauvaise foi étalée, dans l'espoir de fâcher et d'étourdir la vendeuse.Émile Zola (1840-1902)
Après les échafauds, nous reprîmes un peu de calme, et avec ce calme un besoin de distraction, de plaisir même ; on voulait tâcher de s'étourdir et d'oublier cet affreux cauchemar.Louise Fusil (1771?-1848)
L'instinct de s'amuser, de s'étourdir beaucoup, lui dicta des railleries, la violenta d'éclats de rires.Hector Bernier (1886-1947)
Elle imaginait des moyens de me distraire, de m'étourdir, de m'intéresser à des occupations sérieuses et de m'y fixer.Eugène Fromentin (1820-1876)
Il faut qu'il aille plus loin, qu'il pousse sa jument à travers pays, comme s'il cherchait à s'étourdir et à se fuir.Auguste Angellier (1848-1911)
Cette agitation finit par gagner les députés, ou tout au moins par les étourdir et les intimider.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTOURDIR » v. act.

Causer une émotion ou déreglement dans le cerveau, ou dans les sens, qui les empesche de faire bien leurs fonctions. Le vin pris par excés estourdit, fait croire que tout tourne. On donne un coup de massuë sur la teste d'un boeuf pour l'estourdir, pour l'abattre. Les marteaux d'une forge, le bruit continuel, les crieries d'une femme, estourdissent les gens, ils ne sçavent plus ce qu'ils font. Quand on se reveille en sursaut, quand on sort du coche, on est quelque temps tout estourdi. Les vieillards estourdissent les oreilles par leurs remonstrances.
 
ESTOURDIR, se dit aussi des viandes mal cuites. On vient de mettre cette esclanche à la broche, ces pois au pot, ils ne sont qu'estourdis, à demi cuits. Il faut estourdir l'eau de ce malade pour en oster la crudité. On sert d'abord les grosses viandes pour estourdir la grosse faim.
 
ESTOURDIR, se dit figurément en choses morales, des accidents qui troublent, qui surprennent nostre raison. Cette banqueroute a bien estourdi des Marchands, ils ne sçavent où ils en sont. Une bataille perduë estourdit bien un parti, luy fait perdre courage, luy rompt ses mesures.
 
ESTOURDI, IE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Bamboche Bamboche

« La bamboche, c’est terminé ! » (Pierre Pouëssel, préfet de la région Centre-Val de Loire, 22 octobre 2020, sur France 3 Centre-Val de Loire).

Laélia Véron 10/11/2020