Email catcher

entortiller

Définition

Définition de entortiller ​​​ verbe transitif

Envelopper (un objet) dans qqch. que l'on tortille ; tortiller (qqch.), notamment autour d'un objet. Entortiller un bonbon dans du papier. pronominal S'entortiller dans ses draps.
au figuré Persuader (qqn) en le trompant. ➙ circonvenir ; familier rouler. Tu t'es laissé entortiller par ses promesses.
au figuré Compliquer (des phrases, des propos) par des circonlocutions. ➙ embrouiller. au participe passé Des phrases entortillées.

Conjugaison

Conjugaison du verbe entortiller

actif

indicatif
présent

j'entortille

tu entortilles

il entortille / elle entortille

nous entortillons

vous entortillez

ils entortillent / elles entortillent

imparfait

j'entortillais

tu entortillais

il entortillait / elle entortillait

nous entortillions

vous entortilliez

ils entortillaient / elles entortillaient

passé simple

j'entortillai

tu entortillas

il entortilla / elle entortilla

nous entortillâmes

vous entortillâtes

ils entortillèrent / elles entortillèrent

futur simple

j'entortillerai

tu entortilleras

il entortillera / elle entortillera

nous entortillerons

vous entortillerez

ils entortilleront / elles entortilleront

Synonymes

Synonymes de entortiller verbe transitif

envelopper, enrober

attacher, nouer

circonvenir, enjôler, séduire, avoir (familier), emberlificoter (familier), embobiner (familier), rouler (dans la farine) (familier)

embrouiller, compliquer, emberlificoter (familier)

Synonymes de s'entortiller verbe pronominal

s'enrouler, s'envelopper

s'embarrasser, s'embrouiller, s'emmêler, s'emberlificoter (familier), se prendre les pieds dans le tapis (familier)

Exemples

Phrases avec le mot entortiller

I leur donnint l'tourni en les f'zant virouesser (tourbillonner) et s'enheuder (entortiller) de méme dans les chaînes.Ouest-France, Daniel GIRAUDON, 10/08/2013
Le même type de bavardage peut très bien servir, également, à entortiller l'auditeur.L'Année balzacienne, 2005, Michael Tilby (Cairn.info)
Nous aussi, nous passons notre temps à nous mordre les lèvres, à nous gratter la joue ou à entortiller sans fin une mèche de cheveux entre nos doigts.Ça m'intéresse, 21/09/2021, « À quoi servent donc nos petites manies ? »
Quand il a une méchanceté à dire, il sait comme pas un l'entortiller de phrases mielleuses qui semblent toutes fraîches pondues par un sacristain.Georges Darien (1862-1921)
L'objectif de certains professionnels est aussi de nous entortiller dans nos explications pour nous faire dire le contraire de ce que nous avons écrit.Le Journal des psychologues, 2006, Marie-Ange Hélie (Cairn.info)
Vous pouvez leur dire quelque chose de très dur, mais ils n'admettent pas que vous essayiez de les entortiller.Le Journal de l'École de Paris du management, 2007, Jean-Pierre Doly, Raymond Domenech (Cairn.info)
Nous saurons bien l'entortiller sans que tu t'en mêles.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Quoi qu'elle fît pour les entortiller, ils ne donnèrent que soixante-dix mille francs de toute cette défroque qui en valait cent cinquante mille.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ENTORTILLER verb. act.

S'envelopper dans quelque chose qui peut faire un ou plusieurs tours. Quand on a froid, on s'entortille dans son manteau, dans sa robbe de chambre, dans ses draps. Les Marchands entortillent dans du papier les marchandises qu'ils livrent à leurs chalands.
 
ENTORTILLER, se dit aussi des choses qui font plusieurs tours qui en entourent une autre. Le lierre, la vigne, s'entortillent autour des arbres, des colomnes. Laocoon se vit entortillé par des serpens.
 
ENTORTILLER, se dit aussi figurément en Morale, de ceux qui embarrassent leurs pensées, leurs discours, ensorte que l'intelligence n'en est pas facile, qu'on n'en peut concevoir l'ordre & la disposition.
 
ENTORTILLÉ, ÉE. part. pass.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Le dessous des mots Avoir la gueule de bois Avoir la gueule de bois

Depuis toujours, l'être qui a festoyé sans se soucier ni de son foie ni du futur est en proie, dès le lendemain, à une douleur qui peut confiner à...

03/01/2023