envelopper

 

définitions

envelopper ​​​ | ​​​ verbe transitif

Entourer d'une chose souple qui couvre de tous côtés. ➙ entourer, recouvrir. Envelopper un enfant dans une couverture. Envelopper un objet dans du papier. ➙ emballer, empaqueter.
Constituer l'enveloppe de.
littéraire Entourer complètement. —  Envelopper ses proches de son affection.
littéraire Envelopper de : entourer de qqch. qui cache. ➙ cacher, dissimuler. Envelopper ses intentions de mystère.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'enveloppe

tu enveloppes

il enveloppe / elle enveloppe

nous enveloppons

vous enveloppez

ils enveloppent / elles enveloppent

imparfait

j'enveloppais

tu enveloppais

il enveloppait / elle enveloppait

nous enveloppions

vous enveloppiez

ils enveloppaient / elles enveloppaient

passé simple

j'enveloppai

tu enveloppas

il enveloppa / elle enveloppa

nous enveloppâmes

vous enveloppâtes

ils enveloppèrent / elles enveloppèrent

futur simple

j'envelopperai

tu envelopperas

il enveloppera / elle enveloppera

nous envelopperons

vous envelopperez

ils envelopperont / elles envelopperont

 

synonymes

s'envelopper verbe pronominal

se draper, se murer, se retrancher

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Hélène, quoique saisie et tremblante, aidait à essuyer l'enfant et à l'envelopper de linges chauds et secs.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Gémissements sur gémissements se répétaient de colline en colline, jusqu'à ce que la nuit vînt tout envelopper de ses ombres.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Elle travaille donc dans notre sens, et il est absurde de l'envelopper dans la même haine que nous devons réserver aux classes dominatrices de tous les pays.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il se ramasse sur lui-même, il fait le gros dos, il frémit voluptueusement, il semble envelopper de ses membres son corps, source de jouissances adorées, comme pour le mieux posséder.Champfleury (1821-1889)
Le ciel étend ses voiles de feu comme pour étouffer tous les bruits, pour envelopper toutes les existences.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle marchait sur le trottoir sans qu'une tache de boue déshonorât sa robe et se retournait comme involontairement pour l'envelopper d'un dernier regard.Paul Bourget (1852-1935)
Les empereurs n'eurent besoin que de quelques articles additionnels à cette loi, pour envelopper les citoyens et les cités entières dans la proscription.Adolphe Thiers (1797-1877)
Le prince se retourna et sembla envelopper tout entier le jeune homme dans un seul regard ; il sourit en reconnaissant en lui un enfant de quinze ans à peine.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Celui-ci se dépouilla de sa houppelande pour en envelopper les membres glacés de la jeune fille.Paul Féval (1816-1887)
Le soleil baissait à l'horizon, et l'ombre tombant du ciel commençait à envelopper la nature comme d'un épais linceul.Gustave Aimard (1818-1883)
Mais la garde n'étant pas encore arrivée, il n'y avait aucun espoir de les envelopper.Adolphe Thiers (1797-1877)
Mais l'affaire elle-même semblait, au fur et à mesure qu'on l'étudiait, s'envelopper de ténèbres plus épaisses et de contradictions plus inexplicables.Maurice Leblanc (1864-1941)
Enfin, cette lettre était terminée par l'assurance positive que l'empereur ignorait cette démarche ; on croyait même qu'elle lui déplairait, et l'impératrice était sollicitée de l'envelopper du plus profond secret.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Je la fis envelopper ; l'habitude m'avait empêché de jamais la voir : m'en séparer eut au moins un avantage qui fut de me faire faire sa connaissance.Marcel Proust (1871-1922)
Un système de chapelles basses, rattachées à la base de la grande chapelle centrale, devait, au portail près, envelopper tout l'édifice dans ses articulations.Victor Hugo (1802-1885)
Son tort est d'envelopper tous vos partis et tous vos concitoyens dans la même réprobation.Frédéric Bastiat (1801-1850)
L'usage des hommes est de s'envelopper la tête d'une toile de coton pour retenir leurs cheveux sous cette espèce de bonnet informe.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Ainsi tout était préparé pour les envelopper et les perdre tous, mais rien ne l'était pour les battre auparavant.Adolphe Thiers (1797-1877)
Une émotion tendre baignait l'âme des jeunes gens, qui sentaient l'harmonie les envelopper de ses flots enchanteurs.Gustave Toudouze (1847-1904)
Elle riait, voulait envelopper ses yeux, et ils jouaient d'une façon amoureuse et gaie, sans pudeur apprise et sans gêne.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ENVELOPPER » v. act.

Couvrir, enfermer quelque chose pour la conserver, avec du linge, de l'estoffe, du papier, &c. Enveloppez ces habits dans leur toilette.
 
ENVELOPPER, signifie aussi, Desguiser. Envelopper un conte sale sous des paroles honnestes. Les Poëtes ont enveloppé bien des veritez sous leurs fables.
 
ENVELOPPER, signifie encore, Entourer, enfermer. Ce General a enveloppé les ennemis, il les a enfermez de tous costez.
 
ENVELOPPER, signifie aussi, Embarrasser, comprendre quelqu'un en une affaire. Ce Gentilhomme a été enveloppé dans une accusation fâcheuse. Un Marchand est enveloppé d'ordinaire dans la banqueroute de son associé.
 
ENVELOPPÉ, ÉE. part.
 
Tous ces mots viennent du Latin involvere, involutus.
Le mot du jour Applaudissements Applaudissements

On aura entendu parler de clapping, un anglicisme qui me fait doucement rigoler.

Aurore Vincenti 27/04/2020