épilogue

 

définitions

épilogue ​​​ nom masculin

Résumé à la fin d'un discours, d'un poème (opposé à prologue). ➙ conclusion. —  Partie qui termine (un ouvrage littéraire). L'épilogue d'un roman.
au figuré Dénouement (d'une affaire longue, embrouillée).
 

synonymes

épilogue nom masculin

dénouement, fin

conclusion, péroraison

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Bruyantes amantes, illustres aventures, duels fameux, folies belles ou laides, tout finit là, voilà votre épilogue !Jules Claretie (1840-1913)
Pendant qu'au dehors, la crise diplomatique s'aggravait, qu'était devenue, au dedans, ce que nous avons appelé l'épilogue de la crise parlementaire ?Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Crébillon, aussi bien et mieux qu'un autre, aurait pu nous retracer une de ces journées ; mais avec sa finesse ordinaire, il s'est contenté d'en raconter l'épilogue.Alcide Bonneau (1836-1904)
Ce fut par les gens qui apportèrent des meubles de cette dernière ville qu'on apprit l'épilogue horrible de l'affaire de la diligence.Eugène Chavette (1827-1902)
Nous pensons que les pays en développement exigeront un certain progrès avant l'épilogue de cette question.Europarl
Mais avec cela on ne fait guère qu'un prologue, et je désirais fort arriver à l'épilogue.Charles de Bernard (1804-1850)
Et si l'on disait que j'épilogue sur le mot forcer, j'appellerais l'attention de la commission sur l'importance qu'elle a donnée elle-même à ce mot.Frédéric Bastiat (1801-1850)
La libération des membres d’équipage est un épilogue dont il faut, en effet, se réjouir.Europarl
Bartley avait si peur, que, quoique le public fût passablement tranquille, l'épilogue fut inintelligible pour la moitié de la salle.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
L'affaire devait avoir, six mois plus tard, un épilogue dont il convient de parler tout de suite.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Pour conclure, on ne peut s'empêcher de remarquer le délicat instinct qui a conduit à donner son tour particulier au bref épilogue qui termine ce charmant volume.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
En voilà assez ; ce n'est pas vous que j'épilogue ; j'avais besoin de me dégonfler sur ce chapitre.Isabelle de Charrière (1740-1805)
J'aimerais assez ce dernier livre si un épilogue de vie triviale ne venait écraser la joliesse fleurie, – fleur de papier, certes, sans parfum, mais adroitement chiffonnée, – du conte idyllique.Han Ryner (1861-1938)
Les cinquante dernières années ont été un succès, et cette histoire vient de connaître un épilogue heureux après la réunification du continent.Europarl
Il suffira d'indiquer, à titre d'épilogue, ce que sont devenus, à la suite de cette catastrophe, les membres de la famille royale.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Mais, comme les pièces bretonnes ont généralement deux « journées », ce premier épilogue n'est en somme qu'un intermède ou plutôt une « annonce » rimée.Charles le Goffic (1863-1932)
Nous donnons ici le premier dénoûment, que l'auteur a changé, selon le compte qu'il en rend dans l'épilogue qui est à la fin de la nouvelle.Jacques Cazotte (1719-1792)
Bien que les mémoires, si l'on s'en tient à la formule classique, ne comportent point d'épilogue, je crois cependant devoir ajouter quelques lignes à ce long récit de ma vie...Arnould Galopin (1863-1934)
Mais tout n'est point terminé avec la pièce, et il reste à entendre l'épilogue de la seconde journée ou bouquet.Charles le Goffic (1863-1932)
Aristote définit l'épilogue, une partie qu'on récite dans la tragédie, lorsque le chœur a chanté pour la dernière fois.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ÉPILOGUE » s. f.

Peroraison, la derniere partie d'un discours, d'un Traité, où l'on fait d'ordinaire une breve recapitulation de ce qu'on y a dit de plus fort. Le grand art des Orateurs paroist dans les épilogues. Ce mot vient du Grec epilogos, du verbe epilego, je dis aprés. L'épilogue est la fin du discours.
Le dessous des mots La tonnelle sous le canal La tonnelle sous le canal

Les anglicismes sont l’objet de fréquentes critiques, en raison de leur nombre jugé excessif et de leur origine.

Marie-Hélène Drivaud 06/05/2020