Email catcher

étouffé

Définition

Définition de étouffé ​​​ , étouffée ​​​ adjectif

Asphyxié par étouffement. Il est mort étouffé.
(son) Affaibli. Des bruits étouffés.

Synonymes

Synonymes de étouffé, étouffée adjectif

assourdi, faible, sourd

Exemples

Phrases avec le mot étouffé

À trois reprises, entre 1998 et 2003, elle a étouffé son nouveau-né.Ouest-France, Yvan DUVIVIER, 10/02/2021
Elle ne pouvait pas respirer, aucun souffle, aucun mot, vide total, absence, déflagration sourde, étouffée.Les temps modernes, 2011, Rachel Zvir (Cairn.info)
La centralisation a étouffé les informations et les opinions divergentes.politique étrangère, 2011, Charles-Philippe David (Cairn.info)
Les vidéos, présentées au procès, montrent que l'employée avait été étranglée, étouffée, piétinée mais aussi brûlée avec un fer à repasser.Ouest-France, 23/06/2021
Elle aurait étouffé puis gardé les nouveaux-nés, selon une source proche de l'enquête.Ouest-France, 12/07/2017
Ils ont étouffé et démenti l’affaire durant tellement longtemps qu’ils n’ont eu d’autre choix que de continuer à le faire.Europarl
Ils causaient et le maréchal entendait leurs rires étouffés.Michel Zévaco (1860-1918)
Mais l'appel de la route est trop fort pour être étouffé.Ouest-France, Mathis PIVETTE, 11/06/2020
Les accents irrités et impérieux de mon père, les murmures d'une voix qui paraissait supplier, des sanglots étouffés, c'était tout ce que j'en pouvais entendre.Octave Feuillet (1821-1890)
Si vous êtes plutôt réfractaire à l'autorité, son in­dividualisme vous évitera de vous sentir étouffé.Capital, 25/01/2011, « Tirez parti des petits travers de votre chef »
Est-ce celles de la voix de la mère, son murmure, ou bien l'écho in utero du chant étouffé d'un piano ou d'un violoncelle ?Topique, 2009, Isabelle LASVERGNAS (Cairn.info)
Aussitôt assis, je crus entendre un soupir – ou un éclat de rire étouffé dans l'air qui m'environnait.Paul Féval (1816-1887)
De deux, l'un a toujours besoin d'être étouffé pour permettre à l'autre de croître et de se développer.Littérature, 2013, Bernard Bourrit (Cairn.info)
Il a été reconnu coupable d'avoir étouffé sa fille pour se venger de son ex-femme.Ouest-France, 23/05/2019
Puis partaient des soupirs étouffés, des paroles mourantes, des cris d'ardeur ou d'abattement.Alfred de Musset (1810-1857)
Elle se disculpa de l'avoir étouffé, cependant une longue période de dépression s'installa chez l'enfant à la suite de cet événement.Empan, 2019, Louis Ruiz (Cairn.info)
A ce moment, un cri étouffé retentit dans la pièce voisine.Michel Zévaco (1860-1918)
Elle n'est pas une parole donnée, soufflée, transmise, portée, trahie, étouffée, oubliée, enfouie.Lignes, 2007, Daniel Wilhem (Cairn.info)
Il faudrait donc prendre une goulée d'air, enlever l'embout de respiration, introduire la nourriture, déglutir, et si l'expérimentateur ne s'est pas étouffé, reprendre l'embout pour respirer.Ça m'intéresse, 20/05/2019, « Peut-on manger sous l’eau ? »
Sanglée dans sa combinaison et sa surblouse, ses gants et sa charlotte, elle a étouffé, certains jours d'été.Ouest-France, Philippe GAMBERT, 01/10/2020
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.
Notre actualité Quels sont les métiers du dictionnaire ? Quels sont les métiers du dictionnaire ?

À qui doit-on l’entrée dans Le Petit Robert 2025 du mot surtourisme ou du nouveau sens du mot vocal ? Comment nos équipes rédigent-elles et...

La rédaction des Éditions Le Robert 07/05/2024
sondage de la semaine