Email catcher

étriller

définitions

étriller ​​​ verbe transitif

Frotter, nettoyer (un animal) avec une étrille.
au figuré, vieux Battre.
Critiquer violemment.

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'étrille

tu étrilles

il étrille / elle étrille

nous étrillons

vous étrillez

ils étrillent / elles étrillent

imparfait

j'étrillais

tu étrillais

il étrillait / elle étrillait

nous étrillions

vous étrilliez

ils étrillaient / elles étrillaient

passé simple

j'étrillai

tu étrillas

il étrilla / elle étrilla

nous étrillâmes

vous étrillâtes

ils étrillèrent / elles étrillèrent

futur simple

j'étrillerai

tu étrilleras

il étrillera / elle étrillera

nous étrillerons

vous étrillerez

ils étrilleront / elles étrilleront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Côté désherbage, mieux vaut préférer la herse étrille aux herbicides.Ouest-France, Marie SIMON-LE GALL, 12/08/2021
La famille a ainsi bénéficié d'une subvention de 19 000 € pour l'achat de matériel, dont une bineuse et une herse étrille de 12 mètres.Ouest-France, 20/07/2021
Le conseil décide sa revente et l'achat d'une herse étrille de fabrication française, qui sera tirée par le microtracteur communal.Ouest-France, 19/05/2021
L'essai a été réalisé par une herse étrille de 12 m de large.Ouest-France, 23/03/2016
Ces bons pénitents, qui faisaient risée de leurs flagellations, furent sérieusement étrillés.Jules Michelet (1798-1874)
Il a raté des films et a souvent été étrillé par des critiques ne voyant en lui qu'un spécialiste du suspense.Ouest-France, Gilles KERDREUX, 19/04/2020
Bien nettoyé, – j'allais dire bien étrillé, – propre comme s'il sortait de l'atelier d'ajustage, il attendait impatiemment le moment de partir.Jules Verne (1828-1905)
Et étrillant son crâne de ses doigts, mordant sa chique, il grommelait en descendant l'escalier.Alexis Bouvier (1836-1892)
Le constructeur allemand a mis au point une herse étrille de précision, un déchaumeur et une bineuse permettant de nettoyer les cultures sans herbicide chimique.Ouest-France, Nathalie TIERS, 12/12/2019
Les élus porteurs du dossier de transfert étrillent la médiation.Ouest-France, Jean-François MARIVAL, 26/10/2017
Alors que la réserve briochine étrille sa rivale, la pression monte tranquillement, en même temps qu'elle coule à flot.Ouest-France, 01/04/2019
Leur choix s'est porté sur l'acquisition d'une herse étrille afin de défeutrer le terrain, le rendre plus souple et limiter le développement des mauvaises herbes.Ouest-France, 22/12/2020
Lorsqu'on voit la longueur des rangs – 130 m –, on comprend qu'ils apprécient les outils spécifiques, comme le rotavator et la herse étrille.Ouest-France, 28/07/2020
Dix comédiens sans laisse étrillent la morale et le politiquement correct, jouant l'outrance et la démesure.Ouest-France, 17/03/2017
De ces solos qui étrillent les tympans mais y laissent une empreinte indélébile.Ouest-France, Thomas MOYSAN, 09/08/2019
Et le sujet, on s'en souvient, a fait s'étriller les dernières municipalités.Ouest-France, Sibylle LAURENT, 07/06/2021
Ses poils, qu'on n'étrillait plus jamais, avaient l'air de cheveux blancs, et des cils très longs donnaient à ses yeux un air triste.Guy de Maupassant (1850-1893)
Il s'imaginait mal étrillant des chevaux, portant le fourrage aux écuries ; mais son horreur de la marche lui faisait choisir la cavalerie.Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Quatre à sept jours après le semage, l'agriculteur utilise un outil en plein, comme la herse étrille, pour griffer le sol, à l'aveugle.Ouest-France, 01/09/2021
Qu'une mésaventure advienne, qu'il faille répondre à la justice ou tenir tête à des clients trop durement étrillés, oh !Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ESTRILLER » v. act.

Penser un cheval avec l'estrille. Un cheval qu'on n'estrille pas deperit fort.
 
ESTRILLER, se dit figurément de l'homme qui se fait frotter & decrasser, quand il est en sueur. Il est allé joüer à la paulme, pour se faire ensuite bien frotter & estriller.
 
ESTRILLER, signifie aussi, Battre bien quelqu'un, le ruiner. On a pris un couppeur de bourse sur le fait, il a esté bien estrillé, bien battu par le peuple. Les ennemis furent bien estrillez au temps de cette bataille. Il a voulu joüer contre ces filous, il a esté bien estrillé.
 
ESTRILLÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Drôles d'expressions Faire un tabac Faire un tabac

« C’est une folie comme du tabac ; quand on y est accoutumée, on ne peut plus s’en passer », plaisante Madame de Sévigné à propos d’un parfum (1675).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 21/12/2021