Email catcher

étriller

Définition

Définition de étriller ​​​ verbe transitif

Frotter, nettoyer (un animal) avec une étrille.
au figuré, vieux Battre.
Critiquer violemment.

Conjugaison

Conjugaison du verbe étriller

actif

indicatif
présent

j'étrille

tu étrilles

il étrille / elle étrille

nous étrillons

vous étrillez

ils étrillent / elles étrillent

imparfait

j'étrillais

tu étrillais

il étrillait / elle étrillait

nous étrillions

vous étrilliez

ils étrillaient / elles étrillaient

passé simple

j'étrillai

tu étrillas

il étrilla / elle étrilla

nous étrillâmes

vous étrillâtes

ils étrillèrent / elles étrillèrent

futur simple

j'étrillerai

tu étrilleras

il étrillera / elle étrillera

nous étrillerons

vous étrillerez

ils étrilleront / elles étrilleront

Synonymes

Synonymes de étriller verbe transitif

brosser, bouchonner, frotter, panser

critiquer, éreinter, malmener, maltraiter, rudoyer

Exemples

Phrases avec le mot étriller

Cette confiance manifeste entre la production et le milieu militaire a conduit la critique à étriller le film.Inflexions, 2019, Philippe Rousselot (Cairn.info)
L'appel à bloquer les routes le 17 novembre, relayé par l'extrême droite, connaît un écho grandissant dans l'opposition qui parie sur une vaste mobilisation pour étriller la majorité.Ouest-France, 31/10/2018
Voilà beau temps déjà que les parlementaires perdent du temps à s'étriller pour pas grand-chose.Capital, 28/10/2010, « L’incroyable gâchis des lois jamais appliquées »
Le nouveau maire n'a pas manqué de rappeler les tensions de la campagne et d'étriller la liste adverse dans sa première prise de parole.Ouest-France, 05/07/2020
Mais la presse d'information se garde bien, de son côté, d'étriller la figure du vénérable sage.La Pensée, 2013, Jean Jacob (Cairn.info)
L'auteur identifie les technophiles de toujours et les vendeurs actuels de remédiations écologiques pour les étriller.Études, 2019 (Cairn.info)
Bien mal lui en a pris : la griffe italienne s'est fait étriller sur les réseaux sociaux locaux.Capital, 07/02/2020, « Basket vegan, tissus recyclés... les marques de luxe se mettent… »
Planchet, tout ébahi, était en train de les étriller, et avait déjà fini avec deux d'entre eux.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Swartboy était près de lui, tenant son tison, qui flamboyait avec un nouvel éclat depuis qu'il s'en était servi pour étriller une hyène affamée.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Ces analyses conduisent l'auteure à étriller une historiographie de la noblesse, d'inspiration généalogique, qui manque de discernement face aux sources.Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2016 (Cairn.info)
Il importe au surplus de bien panser et bien étriller les animaux qui sont sains.Histoire & Sociétés Rurales, 2003, François Vallat (Cairn.info)
Il sera possible de l'écrire quand on ne sera plus étranglé par des considérations de famille et quand on pourra étriller ses contemporains.Gustave Coquiot (1865-1926)
Et le sujet, on s'en souvient, a fait s'étriller les dernières municipalités.Ouest-France, Sibylle LAURENT, 07/06/2021
Cette singularité est l'une des voies qu'emprunterons les caricaturistes pour l'étriller.Sociétés & Représentations, 2013, Jean-Luc Jarnier (Cairn.info)
Il faut les étriller souvent pour leur faire comprendre quelque chose.Jean-Louis-Ebenézer Reynier (1771-1814) et Alexandre Berthier (1753-1815)
Ils considèrent surtout comme une bonne fortune toute occasion d'étriller un boulanger ou un cordonnier.Paul Sébillot (1843-1918)
Vous ne savez donc pas ferrer un cheval, le panser et l'étriller ?Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de ESTRILLER v. act.

Penser un cheval avec l'estrille. Un cheval qu'on n'estrille pas deperit fort.
 
ESTRILLER, se dit figurément de l'homme qui se fait frotter & decrasser, quand il est en sueur. Il est allé joüer à la paulme, pour se faire ensuite bien frotter & estriller.
 
ESTRILLER, signifie aussi, Battre bien quelqu'un, le ruiner. On a pris un couppeur de bourse sur le fait, il a esté bien estrillé, bien battu par le peuple. Les ennemis furent bien estrillez au temps de cette bataille. Il a voulu joüer contre ces filous, il a esté bien estrillé.
 
ESTRILLÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Jeux Le décodeur Le décodeur

Saurez-vous trouver le mot secret ? Retrouvez chaque jour un nouveau défi... et invitez vos amis à se mesurer à vous !

28/07/2022