frotter

 

définitions

frotter ​​​ verbe

verbe transitif
Exercer une pression accompagnée de mouvement. Frotter son doigt contre, sur une table.
Rendre plus propre, plus luisant en frottant. Frotter le parquet. ➙ astiquer, briquer.
locution Se frotter les yeux. —  Se frotter les mains, en signe de contentement.
Frotter qqch. de, avec…, enduire par frottement.
verbe intransitif Pièces d'un mécanisme qui frottent. ➙ gripper.

se frotter ​​​ verbe pronominal

Frotter son corps. ➙ frictionner, masser. Se frotter avec une serviette éponge.
S'enduire. Se frotter de crème solaire, de pommade.
au figuré Attaquer (qqn). Se frotter à qqn. ➙ défier, provoquer. Ne vous y frottez pas. —  Qui s'y frotte s'y pique (devise de la ville de Nancy).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je frotte

tu frottes

il frotte / elle frotte

nous frottons

vous frottez

ils frottent / elles frottent

imparfait

je frottais

tu frottais

il frottait / elle frottait

nous frottions

vous frottiez

ils frottaient / elles frottaient

passé simple

je frottai

tu frottas

il frotta / elle frotta

nous frottâmes

vous frottâtes

ils frottèrent / elles frottèrent

futur simple

je frotterai

tu frotteras

il frottera / elle frottera

nous frotterons

vous frotterez

ils frotteront / elles frotteront

 

synonymes

se frotter verbe pronominal

fréquenter, frayer

s'affronter, se heurter

attaquer, défier, provoquer

entreprendre, affronter, risquer

se frotter de

s'enduire de

[littéraire] apprendre, se teinter de (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et, on le voit avec quelque chose d'un provincial, amené dans les profondeurs intimes du théâtre, se frotter aux hommes et aux femmes de l'endroit, attiré, séduit, hypnotisé.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Juché sur une chaise au dossier de laquelle était vissé un vaste parapluie de cotonnade rouge, il s'ingéniait à frotter à tour de bras les cordes d'un stradivarius d'occasion...Paul Mahalin (1838-1899)
Marescat, le conducteur, avait fini de loger et de frotter ses chevaux ; il se disposait, selon sa coutume, à servir de guide pédestre et d'escorte à la famille.George Sand (1804-1876)
Abandonnant son geste de contentement il passa au geste d'ennui, c'est-à-dire qu'il cessa de se gratter le nez, pour se frotter le derrière de la tête.Albert Delpit (1849-1893)
Que la plus huppée de ces dames vienne se frotter à moi, elles trouveront à qui parler.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Un lieutenant n'avait plus de mâchoire inférieure, ni de langue, tenait la tête en arrière pour ne point frotter les lambeaux de ses joues contre le drap irritant du col.Paul Adam (1862-1920)
Lorsque plus tard je voulus la reproduire, il fallut la frotter avec des brosses, la laver et la dresser contre un arbre.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Le lendemain nous les retirâmes de l'eau pour les frotter dans nos mains jusqu'à ce qu'elles fussent devenues blanches comme la neige.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Dès que le premier son arrivait à ses oreilles, il déposait immédiatement sa plume pour se frotter les mains en témoignant la plus grande joie.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Elle s'était remise à frotter le parquet, l'échine cassée, aplatie par terre et se traînant avec des mouvements engourdis de grenouille.Émile Zola (1840-1902)
Quant à ces bretteurs, croyez-moi, il ne faut pas s'y frotter : je me suis laissé dire qu'ils mettraient la pointe de leur épée dans le trou d'une aiguille.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Ils leur fournissent de l'huile de palmier pour se frotter le corps et se rafraîchir.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Je vous écris donc de mon lit, en m'interrompant pour me frotter la poitrine et le ventre.Hector Berlioz (1803-1869)
C'était plaisir de les voir se frotter les mains et rire, avant d'attaquer la succulente poularde qui fumait au milieu de la table.Paul Féval (1816-1887)
Pour rétablir la partie gelée, on conseille ordinairement de la frotter bien fort avec de la neige.Nicolas Ambroise Kubalski (1794-1873)
Puis elle entr'ouvrit son cabas, fouilla dans la poche de sa robe et finit par se frotter les yeux du revers de sa main.Lucien Biart (1828-1897)
Je me hâtai de frotter ses plaies avec de la terre délayée dans l'eau, et ce remède fit cesser la douleur.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Les autres danseurs, se souciant peu de se frotter à ces falots, leur laissaient le champ libre, faisaient cercle, et s'ébaudissaient, narquois, égrillards, mais méprisants.Georges Eekhoud (1854-1927)
Je ne comprends pas comment un homme peut se frotter à toutes ces filles qui sont sales....Guy de Maupassant (1850-1893)
Il fallut lui frotter les tempes avec de l'eau fraîche pour le faire revenir complètement à lui.Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FROTTER » v. act.

Essuyer, nettoyer, decrasser, gratter. Les joüeurs de paulme se font frotter par les marqueurs, pour se nettoyer quand ils ont sué. les gens propres font frotter leurs planchers, leurs meubles. quand on frotte bien les jambes d'un cheval, cela le delasse & le fait bien porter. il est bon de se frotter la teste tous les matins, de frotter ses dents avec de l'opiat. Ce mot vient de frictare, ou fricare. Menage.
 
FROTTER, signifie aussi, Enduire de quelque liqueur ou onction. On frotte de cire les lambris. les violons frottent leur archet avec de la colophone. les Romains se frottoient d'huiles parfumées en sortant du bain.
 
FROTTER, signifie aussi, Battre. Les ennemis furent bien frottez au passage d'une telle riviere. ces courtauts se sont bien frottez & estrillez à coups de poing.
 
FROTTER, se dit au figuré de ceux qui en attaquent d'autres, soit pour les combattre, soit pour disputer contre eux. Depuis que cet Officier s'est si bien battu, personne n'ose plus se frotter à luy. allez vous frotter à ce Docteur sur la Scolastique, il est plus fort que vous.
 
On dit proverbialement, qu'un homme s'est frotté au pilier, pour dire, qu'il a eu commerce avec certaine cabale de gens qui l'ont dressé à leur maniere, qu'il ne vit plus comme il vivoit. On dit aussi, qu'un mulet frotte l'autre, mulus mulum fricat.
 
FROTTÉ, EÉ. part. & adj.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre A Relaxez-vous avec Robert : La lettre A

Alléluia ! L’allégresse auditive vous attend avec les mots en A du Grand Robert.

11/05/2020