fange

 

définitions

fange ​​​ nom féminin

littéraire
Boue liquide et sale.
au figuré Ce qui souille moralement. On l'a traîné dans la fange.
 

synonymes

fange nom féminin

boue, limon, vase, bourbe (littéraire)

immondices, ordures

abjection, ignominie

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Chez les êtres les plus vils, quand tous les sentiments honnêtes se sont abîmés dans la fange, il en est un qui surnage, l'amour pour la mère...Émile Gaboriau (1832-1873)
Je possède la meilleure des mères et, de plus, j'ai eu la bonne fortune de rencontrer sur cette fange de discorde deux amis avec lesquels je sympathise.Émile Zola (1840-1902)
Quel esprit plein de contrastes ; tendresse, sauvagerie, délicatesse, grossièreté, sentiment, sensualité, élévation, bassesse, fange et divinité, tout cela mêlé dans un seul composé d'argile !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
L'homme des barbaries et des superstitions ouvrirait des ailes subites, et planerait, et regarderait ramper sous lui, dans de la fange et dans de la nuit, l'homme de l'idéal !Victor Hugo (1802-1885)
Comme alors surtout il aurait besoin de lie et de fange pour y pétrir tous ces bourreaux barbouilleurs de lois !Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Ma colonne vertébrale se fondit en une fange glacée, et je voulus lutter – mais en vain – contre cette déshonorante sensation...Jules Barbey d'Aurevilly (1808-1889)
Quand on peut chanter si haut, comment peut-on descendre soi-même des cieux pour ricaner dans la fange avec un grossier vulgus ?Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Elle ressemblait alors à l'hermine, qui, dit-on, s'arrête et renonce à la route qu'elle voulait suivre, si elle voit qu'un peu de fange ou de gravier pourrait tacher sa fourrure.Alfred de Musset (1810-1857)
C'est la nymphe du pré vert qui a mis les guêtres de fange aux quatre désobéissants.Anatole France (1844-1924)
On est fou, on est ivre, on est heureux de s'être endormi dans la fange et de se réveiller dans les cieux...Albert le Roy (1856-1905)
Aimant la fange, ou la poussière, ou le gazon fleuri où ils sont tombés, ils veulent secrètement y rester, plutôt que de continuer leur pénible voyage.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
Quand on remue la fange, il reste toujours quelques souillures aux mains ; quand à l'aurore on s'égare dans les champs, on rentre parfumé de fleurs et de rosée.Émile Zola (1840-1902)
Et c'est fatal, l'opinion finira par se révolter un de ces beaux matins, dans un brusque haut-le-cœur, quand on l'aura trop nourrie de fange.Émile Zola (1840-1902)
Cette immense dot, elle appartenait, elle devait être offerte à un grand homme, avant de tomber dans la fange des transactions vulgaires.Honoré de Balzac (1799-1850)
Tantôt il reflète à vos yeux l'azur des cieux, tantôt la fange des bourbiers de la route.Stendhal (1783-1842)
Peut-être les hommes les plus grands ont-ils gardé dans leur constitution un peu d'argile, la fange leur plaît encore.Honoré de Balzac (1799-1850)
Qu'importe qu'une ville se soit transformée en momie et qu'une colonne soit couchée dans la fange !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Toutes ces clartés, toute cette beauté, tout cet or, tout ce velours, toutes ces séductions dont le raffinement grandit sans cesse ne pourraient exister sans la fange qui les double.Paul Féval (1816-1887)
Ils ne veulent pas même soupçonner cette fange à laquelle ils se souillent, cette glu dans laquelle ils laissent les plus brillantes plumes de leurs ailes dorées.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Jamais l'idée de patrie n'avait germé dans son cerveau simple, impropre aux abstractions, et voilà qu'elle se lève, cachant la boue et la fange sous son manteau aux trois couleurs.Marcel Nadaud (1889-?)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FANGE » s. f.

Bouë de campagne qu'on trouve dans les terres grasses & lieux humides & marescageux. Les pluyes ont rompu les chemins, tout est plein de fange à la campagne, on ne se peut tirer des fanges. Ce mot vient du Latin fangue, qu'on a dit dans la basse Latinité, comme témoigne du Cange ; ou de phanum, qui est un vieux mot François qui signifioit lac & marescage. Ce qu'on appelle encore en Flandres faignes. Il vient plutost de fancq, qui en langage Celtique ou Bas-Breton signifie fange.
Vidéos Quand un humoriste promeut la langue française... Quand un humoriste promeut la langue française...

L’humoriste Karim Duval s’est prêté au jeu du dico : découvrez ses définitions hautes en couleur dans une mini-série réalisée à l’occasion de la sortie du site Dico en ligne Le Robert.

25/05/2020