fastueux

 

définitions

fastueux ​​​ , fastueuse ​​​ adjectif

Qui aime le faste. —  Qui marque le faste. Un décor fastueux. ➙ riche, somptueux.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais comme d'autre part ils le provoquent par le luxe fastueux de leurs habits et de leurs meubles, ces dons ne les empêchent point d'être rançonnés.Volney (1757-1820)
L'appartement était simple et fastueux en même temps : on y reconnaissait les traces du luxe de la veille qui sera la misère le lendemain.Albert Delpit (1849-1893)
Lamentateur fastueux et grandiloque, il raconta que sa mère venait d'expirer et qu'il était sans argent pour la mettre en terre.Léon Bloy (1846-1917)
D'abord apprenez que je ne suis pas le défenseur du peuple ; jamais je n'ai prétendu à ce titre fastueux.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Un gros homme fastueux, à tournure de prêtre, faisait son entrée, accompagné de plusieurs individus.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Tout cela est d'un goût par trop italien de la décadence ; mais c'est d'un fastueux étrange, et la situation est splendide.George Sand (1804-1876)
À l'époque de mon mariage, il était assez avare mais fastueux, et, si j'avais voulu, j'aurais pu disposer plus que je ne l'ai fait de sa fortune.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Qui sait si ces deux sous ne brillèrent pas autant aux yeux des anges que les dons fastueux qu'on a soin d'inscrire sur les tombes ?Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
Aujourd'hui, seul avec les pensées, les travaux, les écritures, les hommes et leurs fastueux projets, je n'ai pas même un billet de toi que je puisse presser contre mon cœur.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
C'était une maisonnette décorée de ce titre fastueux qu'on voit maintenant jusque sur les plus humbles cabarets des provinces les plus arriérées.George Sand (1804-1876)
Mais le peuple en jugeait autrement et voyait de mauvais œil les tombeaux fastueux érigés en l'honneur de ces jeunes efféminés qu'il abhorrait.Paul Lacroix (1806-1884)
Il a rêvé pour les hommes une félicité toute matérielle, longue vie, bonne santé, aisance, lectures amusantes, bon théâtre et gouvernements tyranniques et fastueux.Émile Faguet (1847-1916)
Il y occupait une petite maison mystérieuse qui avait abrité les fantaisies du fastueux financier.Théophile Gautier (1811-1872)
Nous nous comportons à l'égard de l'envahisseur comme les pauvres gens très simples à l'égard d'un visiteur fastueux.Charles Wagner (1852-1918)
Et quels autres effets peut produire cette chaleur extraordinaire et subite, ce zèle exagéré et fastueux avec lequel on semble lui faire la guerre depuis quelque temps.Maximilien de Robespierre (1758-1794)
Bientôt sa fille et sa femme se plaignirent de l'inondation d'objets fastueux, mais inutiles, qui envahissaient le logis.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Ici, le peu de noblesse qui reste est encore fastueux et fier ; on ne démolit pas les palais, on les laisse tomber.George Sand (1804-1876)
Parmi les directeurs de ce théâtre, se trouvait alors un riche et fastueux officier-général amoureux d'une actrice et qui s'était fait impresario pour elle.Honoré de Balzac (1799-1850)
Or, qui profite de ces caprices de nos fastueux seigneurs, sinon nous autres, puisque tuniques et robes nous reviennent ?Eugène Sue (1804-1857)
Sa forme a quelque chose de fastueux et d'orgueilleux ; elle manque de simplicité et de bonhomie à un degré invraisemblable.Jules Lemaître (1853-1914)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FASTUEUX, EUSE » adj.

Qui a beaucoup de faste. Il ne se dit que des personnes, & toûjours en mauvaise part.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019