foncier

 

définitions

foncier ​​​ , foncière ​​​ adjectif et nom masculin

Qui constitue un bien-fonds ; relatif à un bien-fonds. Propriété foncière. Impôt foncier. —  nom masculin Le foncier.
Qui est au fond de la nature, du caractère de qqn. ➙ inné, naturel.
 

synonymes

foncier, foncière adjectif

terrien

constitutif, essentiel, fondamental, inné, naturel

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les lamentations sont, – à cause de la brièveté du temps, – épargnées par le propriétaire foncier, pour valider ses comptes.Nicolaas Beets (1814-1903), traduction Léon Wocquier (1821-1864)
Cette science constate que la valeur des services du propriétaire foncier se règle absolument par les mêmes lois que la valeur de tous les autres services, et cela suffit.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Vous avez rempli votre tâche sur la terre en étant un brave officier, un bon père de famille, un propriétaire foncier des plus indulgents.Jean de la Brète (1858-1945)
La chasse était un des droits du propriétaire foncier sur sa terre, et il en usait volontiers.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Il n'y a pas d'impôt foncier : le revenu principal provient des droits de douane à l'entrée et à la sortie.Ernest Michel (1837-1896)
Mais surtout, c'était en lui un apaisement foncier de la chair, une détente des nerfs et des sens que le souvenir même n'aiguillonnait plus.Camille Lemonnier (1844-1913)
Le paiement de l'impôt foncier et des fermages fut maintenu sur le même pied, c'est-à-dire moitié en nature, moitié en assignats.Adolphe Thiers (1797-1877)
L'impôt général direct, soit foncier, soit mobilier, n'est voté que pour un an ; les impôts indirects peuvent être votés pour plusieurs années.Pierre Alexandre Fleury de Chaboulon (1779-1835)
Nous demandons la liberté de l'échange comme on demande le respect de la propriété, sans refuser d'admettre l'impôt foncier.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Il épluchait rageusement le foncier, la taxe personnelle, la taxe mobilière, l'impôt des portes et fenêtres ; mais ses grandes colères étaient les centimes additionnels, qui montaient d'année en année, disait-il.Émile Zola (1840-1902)
On remarquera aussi que l'impôt foncier n'entre que pour un vingt-cinquième dans le revenu public (2 millions sur 50 dont se composent les recettes générales).Frédéric Bastiat (1801-1850)
Les obligations des provinciaux étaient de quatre sortes : l'impôt personnel, l'impôt foncier, les douanes et droits régaliens, et les réquisitions.Ernest Mercier (1840-1907)
À mesure que la population devient plus dense et plus riche, que les moyens de communication sont plus faciles, le propriétaire foncier tire un meilleur parti de ses services.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Songez donc à ces innombrables associations ouvrières qui se fondent de toutes parts, à ces excellents essais de banque d'échange, de comptoirs communaux, de crédit foncier, etc., etc.Eugène Sue (1804-1857)
Avant 1789, en effet, l'impôt foncier et personnel produisait 221 millions, l'impôt indirect 294, total 515 millions.Adolphe Thiers (1797-1877)
Si les hommes de couleur ne possèdent pas un bien foncier tel qu'il a été désigné plus haut, ils ne paieront aucune contribution directe.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Et l'on remet sur le tapis le crédit foncier, les chemins de fer, l'abaissement de la rente, etc.Victor Hugo (1802-1885)
Il est philosophiquement choquant et juridiquement contestable que 100 % d'argent public serve à constituer un patrimoine foncier privé, même sous couvert de protection de l'environnement.Europarl
D'après la loi de 1790 qui a établi l'impôt foncier, chaque paroisse a dû dresser un état des propriétés alors existantes sur son territoire.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
L'autre moitié appartient au propriétaire foncier, qui n'a plus dès lors qu'à surveiller la vente des produits, pour toucher sa part régulière.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FONCIER, IERE » s. m. & f.

Charge ou rente assignée sur un fonds, & qui n'est point rachetable. Les cens & rentes deus au Seigneur sont des charges foncieres. la rente fonciere est celle qui est deuë par un bail à rente, provenant de l'alienation du fonds.
 
On appelle aussi, Seigneur foncier, le bailleur de fonds, celuy à qui la rente est deuë.
 
Il y a aussi une Justice fonciere, qui est une Jurisdiction qui appartient au Seigneur bailleur de fonds. Elle est la moindre de toutes, & c'est la même chose que Basse-Justice.
 
On appelle Seigneur tres-foncier, le proprietaire du fonds, quoy qu'il n'ait pas la Justice.
Le mot du jour Fenêtre Fenêtre

Une pièce aveugle est une chambre sans fenêtre. À en croire ces mots, une fenêtre serait donc un œil ouvert sur le monde.

Aurore Vincenti 21/04/2020