forban

définitions

forban ​​​ nom masculin

Pirate qui entreprenait à son profit une expédition armée sur mer sans autorisation.
littéraire Individu sans scrupules. ➙ bandit.

synonymes

forban nom masculin

pirate, boucanier, écumeur de mer, flibustier

[littéraire] voleur, bandit, brigand, pirate

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Un homme monté sur le couronnement du négrier a posé sur sa bouche un long porte-voix : c'est le capitaine forban qui va parler !Édouard Corbière (1793-1875)
Mais au fond, rien de plus uni, de plus cohérent que l'âme d'un sectaire ou d'un forban.Jules Lemaître (1853-1914)
En le parcourant, d'un air effaré, il cherchait des visages rudes, marqués, bronzés, des têtes de forban.Eugène Sue (1804-1857)
Un forban doit briser les instruments dont il s'est servi, dès que le sort l'oblige à fuir.Édouard Corbière (1793-1875)
Le capitaine forban fut réveillé : on tint conseil ; il fut décidé qu'on prendrait chasse par prudence jusqu'à ce que le jour permît d'observer le navire en vue.Édouard Corbière (1793-1875)
L'air de vérité et l'empreinte d'originalité que portait mon récit, parurent faire plaisir au forban.Édouard Corbière (1793-1875)
Deux petits listons blancs, proprement filés, font joliment bien cependant ; ça vous donne un air moins forban, il est vrai ; mais comme ça vous élonge un navire !...Édouard Corbière (1793-1875)
Nous lui devrons peut-être l'avantage de pouvoir sortir sans avoir quelque forban à nos trousses, et il est bien juste que nous lui rendions hommage.Édouard Corbière (1793-1875)
Là s'élance sur la mer un lougre avec sa mâture de forban et ses longues vergues amenées en pagaie sur ses hauts bastingages.Édouard Corbière (1793-1875)
Rien ne se pouvait de plus émouvant que la sollicitude de ces deux hommes à mine de forban, pour l'être faible, délicat et fragile, endormi sous leur protection.Ernest Daudet (1837-1921)
Lorsque ce tigre des mers, nom que lui donnent les matelots, rôde, en forban, autour du navire, on lui jette l'émérillon, qu'il saisit en se retournant sur le dos.Édouard Corbière (1793-1875)
C'est le journal de ma vie de forban, écrit sur l'habitacle de ma goëlette, en style d'écumeur de mer.Édouard Corbière (1793-1875)
Il y avait chez lui un singulier mélange de l'affabilité d'un prince et de la résolution impitoyable d'un forban.Gérard de Nerval (1808-1855)
La liste de ce vulgaire forban était en règle, et ses comptes de piraterie en très-bon état.Édouard Corbière (1793-1875)
Vous ne m'avez pas l'air de valoir grand'chose ; mais, du moins, vous n'êtes pas un forban : allez demander à déjeûner à la cambuse.Édouard Corbière (1793-1875)
Tu dois reconnaître, misérable forban, ce matelot que tu as si cruellement jeté à la mer ?Eugène Sue (1804-1857)
Voulant tirer de l'affaire le plus d'argent possible, il avait pris comme entrepreneur un véritable forban, qui, d'ailleurs, le volait, en ayant l'air d'exploiter à son profit fournisseurs et ouvriers.Daniel Lesueur (1854-1921)
Le titre de comte, publiquement accordé à l'homme que monseigneur n'avait cessé de traiter de forban, était une concession évidente.Gabriel de La Landelle (1812-1886)
Il semblait qu'il eût la faculté de disparaître à sa fantaisie au milieu de ces labyrinthes d'archipels dont le forban connaissait toutes les passes et toutes les criques.Jules Verne (1828-1905)
Et moi, je la rassurais, car j'espérais beaucoup : le forban avait pour lui son bon et brave cœur ; alors, en le prenant par là, nous devions à la fin réussir.Pierre Loti (1850-1923)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FORBAN » s. m.

Pirate, Corsaire, Escumeur de mer qui attaque indifferemment amis & ennemis. Un Capitaine qui porte differents pavillons, qui se trouve chargé de commissions de partis contraires, passe pour Forban, & doit estre pendu comme un voleur, suivant l'Ordonnance. la prise de Forban à Forban est fort bonne & sans repetition. dans les Coûtumes d'Anjou & de Normandie forbannir signifie la même chose que bannir & releguer. Du Cange dit que forbannitus qui est employé dans la loy Salique, signifie, Celuy qui a achevé son ban ; ce qu'il appelle, in foris banno esse.
Les mots de l’époque Candidater, présentiel, distanciel... Comment savoir si des mots sont vraiment des anglicismes ? Candidater, présentiel, distanciel... Comment savoir si des mots sont vraiment des anglicismes ?

L’accusation d’anglicisme est l’épouvantail favori que dressent les puristes de la langue française contre les innovations linguistiques qui leur...

Florent Moncomble 15/09/2021