forcené

 

définitions

forcené ​​​ , forcenée ​​​ adjectif et nom

adjectif
vieux Qui perd la raison.
Qui dépasse toute mesure. Une envie forcenée.
Animé d'une rage folle. ➙ furieux.
Emporté par une folle ardeur. ➙ acharné. Un travailleur forcené.
nom Personne en proie à une crise furieuse.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et fuyait aussi l'orgue forcené : son tintamarre s'en allait, on l'entendait moins ; puis il revenait, avec des éclats furieux, des clameurs déchaînées, et s'en allait et revenait, infatigable.André Beaunier (1869-1925)
Rien, dans ces hommes-là ; pensées rancies, habitudes sèches, égoïsme aveugle et forcené ; nulle compréhension des besoins de leurs concitoyens déshérités, d'un patriotisme réel.Georges Darien (1862-1921)
Au même moment, dans un autre coin, deux blessés couchés, crucifiés par terre, s'invectivent, et on est obligé d'en emporter un pour rompre ce colloque forcené.Henri Barbusse (1873-1935)
Mais il n'y avait rien de forcené dans le mépris que je faisais de la vie.Édouard Corbière (1793-1875)
Que ne donnerais-je pas pour qu'il exhalât ses transports, pour l'entendre pousser des cris aigus, pour le voir se livrer à un désespoir forcené !Sophie Cottin (1770-1807)
Le roulement forcené de la charrette combla la mesure de l'attente possible, et détermina le sergent à tenter une reconnaissance.Victor Hugo (1802-1885)
Si à cette heure tu me donnais une de ces marques d'amour forcené qui exaltent l'imagination d'une femme jusqu'au délire... je ne sais pas de quoi je serais capable !...Eugène Sue (1804-1857)
Tout à coup il se lève, court la ville comme un forcené, puis regagne son lit sans le trouver plus paisible.Amédée Thierry (1797-1873)
Le paralysé du matin déclara qu'il était complétement guéri, et il se mit à manger, comme un forcené, d'une soupe aux choux préparée pour le dîner de la famille.Claude Tillier (1801-1844)
Gabriel défit la ceinture que les hommes avaient remarquée sous son veston blanc, et on lia les mains au forcené.René Boylesve (1867-1926)
Le vendredi, dans la nuit, il fut distrait du travail forcené auquel il se livrait par un envoyé de la reine, qui l'appelait.Michel Zévaco (1860-1918)
Il faut donc libérer le regroupement familial des archaïsmes existants encore et qui résultent d'un contrôle forcené de l'immigration.Europarl
Mais la confiance exprimée en sa sûreté de tireur qui pique où il veut, commençait à faiblir devant un jeu forcené.Daniel Lesueur (1854-1921)
A tous ces indices il faut joindre enfin le langage forcené des journaux royalistes, dont la fureur augmentait avec la témérité et les espérances du parti.Adolphe Thiers (1797-1877)
Léonie, épouvantée, demandait en grâce au marquis de venir à son secours pour la délivrer de ce forcené.George Sand (1804-1876)
Presque en même temps prit sa première naissance mon amour filial instinctif, forcené dans ces temps-là, pour la... .Stendhal (1783-1842)
Si actifs que fussent le sergent-major et son fourrier, ils ne pouvaient, malgré un travail forcené et des veilles prolongées, y voir clair dans leur comptabilité.Amédée Delorme (1850-1936)
J'étais républicain forcené, rien de plus simple : mes parents étaient ultra et dévots au dernier degré ; on appelait cela en 1793 être aristocrate.Stendhal (1783-1842)
Mais cette réponse de l'abbé, souvent répétée par mon grand-père, que j'adorais, acheva de faire de moi un impie forcené et d'ailleurs l'être le plus sombre.Stendhal (1783-1842)
Il lui arracha l'instrument et se mit à damer la charge lui-même en jurant et blasphémant comme un forcené.Mark Twain (1835-1910), traduction François de Gail (1874-1947)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FORSENÉ, ÉE » adj.

Qui est emporté d'amour, de colere, ou d'une autre passion, jusqu'à en perdre le sens & la raison. Quelques-uns escrivent ce mot avec un c, mais mal à propos, car il est évident qu'il vient de sens, comme qui diroit, hors de sens. Les Italiens disent fuor di senno.
 
On appelle en Blason, un cheval forsené ou effrayé, quand il est peint rampant.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020