Email catcher

forcené

définitions

forcené ​​​ , forcenée ​​​ adjectif et nom

adjectif
vieux Qui perd la raison.
Qui dépasse toute mesure. Une envie forcenée.
Animé d'une rage folle. ➙ furieux.
Emporté par une folle ardeur. ➙ acharné. Un travailleur forcené.
nom Personne en proie à une crise furieuse.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une demi-heure après, dans la nuit très calme, son aboi forcené ravageait le silence.Louis Pergaud (1882-1915)
Vous m'aviez été dépeints comme de dangereux forcenés.Pétrus Borel (1809-1859)
Il est toutefois un forcené qui lui a toujours fait faux bond.Ouest-France, Marie LENGLET, 23/07/2017
Interpellations de forcenés ou de snipers, déminage, vérification de colis suspect, autant de tâches dangereuses épargnées à l'homme.Capital, 29/12/2016, « Découvrez les robots vigiles, les policiers et patrouilleurs de demain »
J'étais républicain forcené, rien de plus simple : mes parents étaient ultra et dévots au dernier degré ; on appelait cela en 1793 être aristocrate.Stendhal (1783-1842)
Il se jette dans le travail, à la manière d'un forcené.Psychotropes, 2003, Roland Lefebvre, Michel Legrand (Cairn.info)
Des cris forcenés, des hurlements sauvages, des détonations précipitées, des déchirements, des cassements de bois et d'os assourdissaient les ténèbres.Louis Dumure (1860-1933)
Elle déploie une activité forcenée, dont témoignent les impressionnantes listes de sujets possibles dans ses carnets.Vacarme, 2005, Anne Bertrand (Cairn.info)
Ils plaident en faveur du retour à l'école pour tous, sans hygiénisme forcené.Ouest-France, Stéphanie BAZYLAK, 21/05/2020
Toutes ces cloches forcenées appelant de toutes parts, et en même temps ce silence, rien de plus sinistre.Victor Hugo (1802-1885)
Le militaire a juste le temps de reculer, pendant qu'un autre donne un coup de taser au forcené.Ouest-France, 22/10/2020
En effet, dans la position anorexique, il y a une tentative forcenée de contrôle du corps.Essaim - REVUE DE PSYCHANALYSE, 2008, Simone Wiener (Cairn.info)
Que s'est-il passé cette nuit pour arriver à un tel déploiement de moyens pour retrouver ce forcené ?Ouest-France, Sarah CAILLAUD, 30/05/2021
La recherche forcenée de la compétitivité, conséquence de l'ouverture des frontières, conduit nos entreprises aux licenciements, aux délocalisations, voire au recours à la main-d'œuvre clandestine.Europarl
Ceux qui méprisèrent son arrivisme forcené furent généralement conduits à sous-estimer mécaniquement les qualités de ce laborieux.Stratégique, 2014 (Cairn.info)
Brusquement, il y eut dans cette troupe de forcenés un arrêt d'épouvanté.Michel Zévaco (1860-1918)
Le forcené a encore tenté de prendre un véhicule de gendarmerie, avant qu'une élève-gendarme n'utilise son taser pour l'arrêter.Ouest-France, 25/07/2021
Ils s'épuisent dans une agitation forcenée à vouloir échapper à leur histoire.Adolescence, 2017, Jean Picard (Cairn.info)
Elle-même aimerait beaucoup pouvoir en faire autant au lieu de travailler comme une forcenée.Les cahiers internationaux de psychologie sociale, 2013, Héloïse De Visscher (Cairn.info)
Son optimisme forcené lui a donné une leçon de vie.Ouest-France, Stéphanie GERMAIN, Audrey GUILLER, 24/10/2019
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FORSENÉ, ÉE » adj.

Qui est emporté d'amour, de colere, ou d'une autre passion, jusqu'à en perdre le sens & la raison. Quelques-uns escrivent ce mot avec un c, mais mal à propos, car il est évident qu'il vient de sens, comme qui diroit, hors de sens. Les Italiens disent fuor di senno.
 
On appelle en Blason, un cheval forsené ou effrayé, quand il est peint rampant.
Drôles d'expressions Yoyoter du bulbe Yoyoter du bulbe

Il y a bien de quoi perdre la tête si l’on cherche le sens du jeu de yoyo. Car c’est de là que vient l’argot yoyoter ; et pour yoyoter, ça yoyote.

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 26/01/2022