fou

 

définitions

fou ​​​ (ou fol ​​​ ), folle ​​​ nom et adjectif

nom
(ne s'emploie plus en psychiatrie) Personne atteinte de troubles, de désordres mentaux. ➙ aliéné, dément, malade mental. Fou furieux. —  locution Maison de fous : lieu dont les habitants agissent bizarrement. —  anciennement Asile* de fous (➙ moderne psychiatrique). —  Histoire de fous (familier) : anecdote comique dont les personnages sont des aliénés ; histoire invraisemblable.
Personne qui se comporte d'une manière déraisonnable, extravagante. —  Crier comme un fou. —  Un fou du volant : un conducteur dangereux.
Personne d'une gaieté vive et exubérante. Les enfants ont fait les fous toute la journée. proverbe Plus on est de fous, plus on rit : plus on est nombreux, plus on s'amuse.
familier Folle : homosexuel efféminé.
adjectif (fol devant un nom singulier commençant par une voyelle ou un h muet : fol espoir, fol héroïsme ; sinon par archaïsme, par plaisanterie)
vieilli Atteint de désordres mentaux. ➙ déséquilibré, insensé.
Qui est hors de soi. Sa lenteur me rend fou, m'énerve, m'impatiente. Être fou de joie, de colère, d'inquiétude.
Fou de : qui a un goût extrême pour. ➙ amoureux, passionné. Elle est folle de lui. Être fou de musique. ➙ fanatique.
Qui agit, se comporte d'une façon peu sensée. ➙ anormal, bizarre, dérangé, détraqué, malade ; familier cinglé, dingue, maboul, marteau, perché, sonné, toqué. Il est complètement fou, fou à lier. —  Elle n'est pas folle : elle est maligne, habile. Pas folle, la guêpe !
Qui dénote la folie, la bizarrerie. Regard fou. ➙ hagard. Fou rire : rire que l'on ne peut réprimer.
Contraire à la raison. ➙ absurde, déraisonnable. Idée folle. Folle passion. L'amour fou.
(après le nom) Dont le mouvement est irrégulier, imprévisible. Roue, poulie folle, qui tourne à vide. Voiture folle, qui semble hors de contrôle. familier Patte folle : jambe qui boite. —  Herbes folles. Mèches folles.
(après le nom) ➙ énorme, immense, prodigieux. Il y avait un monde fou. Un succès fou. Dépenser un argent fou.
nom masculin
anciennement Bouffon (d'un roi, d'un haut personnage).
Personnage parodique qui jouait la déraison. La fête des fous.
Pièce du jeu d'échecs qui se déplace en diagonale.

fou ​​​ nom masculin

Oiseau marin palmipède plongeur. Fou de Bassan.
 

synonymes

fou, folle adjectif et nom

déséquilibré, aliéné, caractériel, dément, dérangé, désaxé, hystérique, malade (mental), névrosé, obsédé, obsessionnel, pervers, phobique, psychotique, maniaque, mélancolique, paranoïaque, psychopathe, schizophrène

[péjoratif] allumé (familier), atteint (familier), azimuté (familier), barjo (familier), barré (familier), branque (familier), branquignol (familier), braque (familier), brindezingue (familier), chtarbé (argot), cinglé (familier), cinoque (familier), cintré (familier), débile (familier), déjanté (familier), demeuré (familier), dérangé (familier), détraqué (familier), dingo (familier), dingue (familier), fada (familier), fêlé (familier), foldingue (familier), fondu (familier), frappadingue (familier), frappé (familier), givré (familier), jeté (familier), louf (familier), loufoque (familier), louftingue (familier), maboul (familier), marteau (familier), à la masse (familier), ouf (familier), piqué (familier), ravagé (familier), sinoque (familier), siphonné (familier), sonné (familier), tapé (familier), timbré (familier), chtarbé (argot), toc-toc (familier), toqué (familier), tordu (familier), zinzin (familier), jobastre (région.)

évaporé, écervelé, enjoué, étourdi, étourneau, extravagant, excentrique, fantasque, folâtre, foufou, inconscient, lunatique, pétulant, vif

égaré, fixe, hagard, halluciné

passionné, amoureux, engoué, enragé, entiché, fanatique, idolâtre, obsédé, accro (familier), dingue (familier), fana (familier), mordu (familier)

fou de rage, de colère

furieux, ivre de rage, de colère

être fou

déraisonner, débloquer (familier), déconner (très familier), délirer (familier), déménager (familier), dérailler (familier), avoir une case en moins (familier), avoir un grain (familier), avoir un petit vélo (dans la tête) (familier), avoir des papillons dans le compteur (familier), avoir une araignée dans le, au plafond (familier), ne pas tourner rond (familier), yoyoter de la touffe (familier)

devenir fou

perdre l'esprit, la raison, perdre la boule (familier), perdre le nord (familier), péter un câble, une durite, un plomb (familier), devenir chèvre (familier), capoter (familier, Québec)

être fou de joie

exulter, jubiler, triompher

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
En effet, vous aviez dit ici même qu’il devrait y avoir l’unanimité et vous faites tout à présent pour imposer ce projet fou.Europarl
Un fou peut être adouci, comme on dit, pour un temps, mais à la fin il est toujours capable de turbulence.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Il était tout à fait fou de joie et il demeura longtemps sans vouloir me dire sa théorie.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Aramis n'était-il pas un fou de croire qu'il y eût autre chose à rêver dans ce monde ?Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
J'aperçois un dividende : peut-être le début de la fin de ce projet tout à fait fou et non désiré.Europarl
Rien n'en troublait la solitude, et il craignit d'être devenu assez fou pour qu'une de ses fictions ordinaires lui fût apparue comme une chose réelle.George Sand (1804-1876)
Si elle eût eu quelques années de moins et qu'elle eût voulu en prendre la peine, quel fou elle aurait fait de moi !George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
J’ai alors fixé l’objectif de 1 million de tonnes, et tout le monde a dit : mais ce n’est pas possible, c’est un projet qui est fou !Europarl
Si vous les leur laissez, vous accepterez ce qu'ils en feront parce que vous savez pertinemment que le monde est fou ou mauvais.Europarl
A le voir ainsi souriant, on doutait si c'était un vieux fou ou si c'était un sage, et je n'oserais pas en décider.Anatole France (1844-1924)
Longtemps il y a eu le fou du roi en titre ; en aucun, il n'y a eu en titre le sage du roi.Denis Diderot (1713-1784)
Sûrement j'étais à moitié fou alors, à en juger par ce que je fis à mes tourterelles dans un moment de fureur.Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Pichot (1795-1877)
Peignez-moi, si vous le jugez à propos ; en un mot, faites de moi ce qu'il vous plaira : un fou supposé, si vous ne voulez pas que je le devienne véritablement.James Fenimore Cooper (1789-1851), traduction Auguste-Jean-Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Pour achever de le rendre fou, lorsqu'il revint chez lui, il ne trouva plus aucun des valets et des servantes qu'il y avait laissés : la maison était abandonnée et déserte.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Et moi je dis que, si le conseil de la femme n'est pas beaucoup, celui qui ne le prend pas est un fou.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
En vérité, monsieur, vous seriez un traître et un lâche à mes yeux, si, bien plus justement, je ne vous regardais comme un fou.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Fou qu'il était, et plus encore ignorant, d'avoir pris une pareille charge quand, par l'exercice de sa volonté il ne s'était pas mis en état de la porter !Hector Malot (1830-1907)
Je fis vainement la tentative de la relever, je n'avais plus de force, je chancelais, je me sentais sur le point de devenir fou.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
C’est fou ce que ça a servi, puisque la croissance communautaire est plus faible maintenant qu’elle ne l’était alors.Europarl
Quiconque cherche la gloire parmi les hommes au milieu desquels il vit, est un fou qui sème son grain sur le roc.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FOU, FOLLE » adj.

Qui a perdu l'esprit, le jugement. Il y a des fous plaisants, & des fous melancoliques, des fous à lier. quelques-uns ont dit que le monde n'estoit qu'un grand hospital de fous. On disoit autrefois fol, & on le dit encore devant une voyelle : fol espoir. Ce mot est derivé par le Bon Medecin, du mot Grec phocha, qui signifie, teste aiguë, à cause que cette conformation de teste est la pire de toutes ; & il soustient qu'en plusieurs lieux on disoit autrefois fox, au lieu de fol & de fou. Menage le derive de follus, mot de la basse Latinité qui a esté fait de follis, soufflet, à cause que la teste des fous est pleine de vent. Nicod est de même advis, à cause qu'on dit aussi un esventé, pour dire, un fou. Du Cange adjouste, que follis est un vieux mot François, & que infollare est proprement buccam inflare : & parce que les soufflets s'emplissent de vent, de là vient qu'on a appellé fou un sot, un superbe enflé de vent : d'où vient aussi qu'on a appellé, Esprits follets, des Demons qui ont le corps aërien, & qui font des folies, & des illusions.
 
FOU, signifie quelquefois simplement, Enjoué, qui dit des plaisanteries. C'est un fou recreatif, qui ne laisse pas d'avoir beaucoup d'esprit : quelquefois aussi, un extravagant, un emporté. Ces desbauchez ont fait les fous toute la nuit.
 
FOU, signifie aussi Maladvisé, imprudent, credule. Fou qui s'y fie. il a esté si fou, qu'il s'est marié sans prendre conseil. on est bien fou de se laisser tromper par les vanitez du siecle. vous estes bien fou de sortir par la pluye. c'est un fou de ne vouloir pas accommoder cette affaire. l'Evangile fait mention de cinq Vierges prudentes, & de cinq folles.
 
FOU, se dit encore en plusieurs occasions. Ceux qui ont voulu coupper l'Isthme de Corinthe ont fait une folle entreprise. il n'a pas fait un fou marché.
 
On appelle aussi fou, celuy qui aime trop passionnément quelque chose. Cet homme est fou des tableaux, des curiositez, des livres. il aime sa maistresse jusqu'à en estre fou. il est fou de ses enfants.
 
On appelle aussi un chien fou, un chien enragé ; & on dit en ce sens, Il escume, il bave, il mord comme un chien fou.
 
On appelle Folle farine, celle qui est si gere, qu'elle s'esleve en l'air, ou qui s'attache aux murs du moulin. Folle enchere, c'est une enchere qu'on fait sur une chose au delà de son prix raisonnable. On dit, Crier une chose à la folle enchere de quelqu'un, lors qu'il n'a pas eu le moyen de la payer, & qu'on la vend au rabais sur luy.
 
On dit en ce sens figurément, qu'un homme a porté la folle enchere de quelque chose, quand à son occasion il luy en est arrivé quelque mal. il a voulu separer les gens qui se battoient, il a esté blessé, il a porté la folle enchere de leur querelle.
 
On appelle Teste folle, un estourdi qui fait les choses sans les bien examiner, ou qui a des plaisanteries inconsiderées.
 
A la guerre on appelle Garde folle, la Garde avancée.
 
FOL APPEL, est un appel mal fondé. Quand la sentence est confirmée, on paye l'amende du fol appel, qui est de 12. livres.
 
FOLLE AVOINE. Voyez Avoine.
 
FOLLE INTHIMATION, est un prise à partie d'un Juge qui a jugé dans l'ordre & sans prevarication. On condamne toûjours aux despens d'une folle inthimation.
 
FOU, est quelquefois substantif, & signifie, Bouffon. Les Princes ont des fous auprés d'eux pour les divertir, des gens qui font semblant d'estre fous, pour dire toutes sortes de plaisanteries en liberté.
 
FOU, au jeu des eschecs, est une piece dont le mouvement est toûjours de costé & de guingois. On appelle le fou noir, celuy qui marche toûjours sur les quarreaux noirs du tablier ; le fou blanc, celuy qui marche sur les blancs ; le fou du Roy, celuy qui est du costé du Roy ; le fou de la Reine, celuy qui est au costé de la Reine ; de là vient qu'on dit, Aux eschecs les fous sont les plus prés des Rois. Les Italiens l'ont appellé alsino, & l'ont tiré du Latin alphinus, signifiant la même chose.
 
On appelle Garde fou, les barrieres ou parapets qui empeschent de tomber, qu'on met aux lieux essevez ou dangereux.
 
FOU, se dit proverbialement en ces phrases. A chaque fou sa marotte. Tous les fous ne portent pas des marottes. Il m'a pensé faire devenir fou, fou à courir les rues, pour dire, Il m'a fait mille traverses, mille meschancetez capables de me faire perdre l'esprit. J'y mettrois ma teste, qui est la gageure d'un fou. Cet homme est fou, ou le Roy n'est pas noble. Il est fou comme un jeune chien. Dieu aide à trois sortes de personnes, aux fous, aux enfants, & aux yvrognes. Il y a plus de fous vendeurs que de fous acheteurs. On dit aussi, A la presse vont les fous, pour dire, qu'il ne se faut pas empresser d'acheter les marchandises tandis que tout le monde en veut avoir. On dit aussi, Teste de fou ne blanchit jamais. A folle demande il ne faut point de response. A barbe de fou l'on apprend à raire.
 
On appelle Fou de haute game, un fou achevé. On dit, que les fous & les enfants prophetisent, pour dire, qu'ils disent quelquefois la verité ; qu'un fou advise bien un sage. On dit aussi, Plus on est de fous, & plus on rit, pour dire, que le nombre de gens sert a s'exciter l'un l'autre à la joye. On dit aussi, que les fous sont plus utiles aux sages, que les sages aux fous : c'est un dire de Caton l'ancien, parce que les sages profitent des folies des autres ; ce qui n'arrive pas aux fous à l'égard des sages.
 
On dit aussi, (quoy qu'à tort) que tous les Poëtes sont fous ; & aussi des Astrologues & des Chymistes, parce que plusieurs sont bourrus, ou trop entestez de leur art, ou parce qu'il y a quelque chaleur ou fureur dans leur genie qui leur cause quelque desreglement d'esprit, quelque maniere de vie particuliere.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020