frayer

 

définitions

frayer ​​​ verbe

verbe transitif Tracer ou ouvrir (un chemin) au milieu d'obstacles. Écarter les branches pour frayer un passage à qqn. Se frayer un chemin à travers la foule.
verbe intransitif
Se dit de la femelle du poisson qui dépose ses œufs, et du mâle qui les féconde. ➙ frai.
(personnes) Avoir des relations familières et suivies, fréquenter. Elle frayait peu avec ses collègues.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je fraie / je fraye

tu fraies / tu frayes

il fraie / il fraye / elle fraie / elle fraye

nous frayons

vous frayez

ils fraient / ils frayent / elles fraient / elles frayent

imparfait

je frayais

tu frayais

il frayait / elle frayait

nous frayions

vous frayiez

ils frayaient / elles frayaient

passé simple

je frayai

tu frayas

il fraya / elle fraya

nous frayâmes

vous frayâtes

ils frayèrent / elles frayèrent

futur simple

je fraierai / je frayerai

tu fraieras / tu frayeras

il fraiera / il frayera / elle fraiera / elle frayera

nous fraierons / nous frayerons

vous fraierez / vous frayerez

ils fraieront / ils frayeront / elles fraieront / elles frayeront

 

synonymes

frayer

verbe transitif

préparer, ouvrir, tracer

verbe intransitif

aleviner

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Shoking, ses vêtements en lambeaux, tête nue, suant à grosses gouttes, avait eu bien du mal à se frayer un passage au milieu de cette marée humaine.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Ma faiblesse était grande, les côtes me perçaient la peau, et c'est tout ce que je pus faire que de remuer les pièces de drap pour me frayer un passage.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Olivier se rendit à toutes ces raisons et essaya, en désespoir de cause, de se frayer un chemin dans la magistrature.Émile Gaboriau (1832-1873)
J'y ai trouvé de belles eaux et des arbres superbes, mais c'est encore inabordable, il faut se frayer des passages, la hache à la main.Dorothée de Dino (1793-1862)
En effet, la clovisse est mature et peut frayer à partir de 30-32 mm.Europarl
Il se prit alors à frayer avec les jeunes gens de son âge et de son monde.Joris-Karl Huysmans (1848-1907)
Et cette ceinture de roseaux qui les entoure, au milieu desquels une étroite pirogue pourrait à peine se frayer passage !Jules Verne (1828-1905)
Si tout cet espace était plein de marchandises, et cela devait être, que de peine j'aurais à me frayer un chemin à travers toutes ces caisses !Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Je vivais... l'espoir de le voir se frayer un chemin, devenir quelque capitaine redouté... l'espoir qu'il fermerait mes yeux au dernier moment... que sais-je ?Michel Zévaco (1860-1918)
J'ai toujours aimé la bonne chère (c'est là mon moindre défaut), et, malgré ma répugnance à frayer avec ce drôle, je me laissai aller à dîner plusieurs fois avec lui.Prosper Mérimée (1803-1870)
La grève, dit-il, était remplie de saules épais à travers lesquels je devais me frayer une route.Pierre Duchaussois (1878-1940)
Il ne fut pas facile de se frayer un chemin à travers la foule et les troupes qui fraternisaient.Paul Adam (1862-1920)
C'étaient toujours de grands bois, de hautes forêts, de puissants abris, mais au milieu desquels on pouvait du moins se frayer une route.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Alors sans doute les bourgeois, qui avaient été flattés de l'espérance de voir leurs héritières frayer avec celles de la noblesse, se sentirent frustrés et humiliés.George Sand (1804-1876)
Elle espéra pouvoir, à travers ce brouillard de poudre, se frayer un chemin sans être même aperçue.Saintine (1798-1865)
Il fallut gravir des montagnes aux flancs escarpés, franchir des torrents, marcher longtemps dans les grandes forêts et frayer le chemin au travers du maquis.André Le Glay (1785-1863)
Pour se frayer un passage au milieu de toutes ces vagues tourbillonnantes, il eût fallu être officier, grand seigneur ou jolie femme.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
C'était l'époque à laquelle les femelles, allant rechercher des endroits convenables pour frayer, précédaient les mâles et faisaient grand bruit à travers les eaux douces.Jules Verne (1828-1905)
Chose inouïe, il se trouvait des avocats – rares, il est vrai – assez naïfs pour frayer avec ce lapin-là.Jean Massart (1865-1925)
Du reste, les pèlerins les encombraient, et il eût été difficile de se frayer un chemin parmi eux.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FRAYER » v. act. & neut.

Fournir aux frais & à la despense de quelque chose. Il est juste de payer ce qu'on a frayé & desboursé pour nous.
 
FRAYER, signifie encore marquer le chemin. On ne s'esgare gueres dans les grandes routes, car il y a bien des gens qui ont frayé le chemin. dans les neiges il faut avoir un guide qui vous monstre, qui vous fraye le chemin.
 
FRAYER, se dit aussi figurément en ce sens, de ceux qui disposent les choses, de sorte que leurs successeurs ou imitateurs y peuvent facilement parvenir. Jules Cesar fraya le chemin à Auguste pour parvenir à la Souveraine puissance. les Anciens nous ont frayé le chemin à toutes les inventions modernes.
 
FRAYER, se dit absolument en parlant de la jonction des poissons pour la generation, quand le masle fraye avec la femelle. Le poisson ne vaut rien au temps qu'il fraye. l'anguille fraye avec le serpent.
 
FRAYER, en termes de Venerie, se dit des cerfs qui frottent leur bois contre des arbres, pour faire tomber par lambeaux une peau veluë qui couvroit une masse de chair, qui en s'allongeant a formé leur teste. Ce mot vient du Latin fricare.
 
FRAYER, signifie encore, Toucher doucement à quelque chose. Pour peu qu'on fraye à cette muraille de craye, on se salit, on devient tout blanc. cette balle ne l'a pas blessé, mais a frayé son chapeau. la marque de ces testons est effacée pour avoir esté trop frayez & maniez.
Déjouez les pièges ! « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? » « Une centaine de personnes attendait, ou « attendaient ? »

Un doute sur l'accord du verbe avec un sujet collectif ? Suivez le guide !

10/06/2020