Email catcher

friser

Définition

Définition de friser ​​​ verbe

verbe transitif
Mettre en boucles (des cheveux, poils, fibres, etc.). ➙ boucler. Fer à friser.
Passer au ras de, effleurer. ➙ frôler, raser.
Approcher de très près. Elle frise la soixantaine. Cela frise le ridicule.
verbe intransitif Être ou devenir frisé. Ses cheveux frisent naturellement.

Conjugaison

Conjugaison du verbe friser

actif

indicatif
présent

je frise

tu frises

il frise / elle frise

nous frisons

vous frisez

ils frisent / elles frisent

imparfait

je frisais

tu frisais

il frisait / elle frisait

nous frisions

vous frisiez

ils frisaient / elles frisaient

passé simple

je frisai

tu frisas

il frisa / elle frisa

nous frisâmes

vous frisâtes

ils frisèrent / elles frisèrent

futur simple

je friserai

tu friseras

il frisera / elle frisera

nous friserons

vous friserez

ils friseront / elles friseront

Synonymes

Exemples

Phrases avec le mot friser

Je n'ai plus d'autre parti à prendre que d'aller me faire friser les épaules par un boulet de quarante-huit.Paul de Kock (1793-1871)
Nous friserions, me semble-t-il, le ridicule.Europarl
Au total, pour exemple, le niveau de rémunération de nos meilleurs commerciaux peut friser les 200 000 euros par an !Capital, 08/02/2007, « Une croissance très assurée »
Il savait friser ses moustaches, s'habiller et porter la badine comme un gommeux... et c'était tout !Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Et si l'on veut friser l'excellence, il faut insister un peu plus longtemps.Ouest-France, 01/11/2019
Vendredi, ils sont partis à 25 sur les routes mayennaises du nord-est dont la distance frisera les 140 km.Ouest-France, 25/09/2021
À l'intérieur, le processus de certification, long et étoffé, semble exiger implicitement une sur-adaptation qui pourrait friser l'idéologie.Actualités en analyse transactionnelle, 2011, Christophe Marx (Cairn.info)
Il lui arrive même de friser une apologétique assez sommaire.Études théologiques et religieuses, 2018 (Cairn.info)
Celle-ci était pourtant pertinente car, de fait, des cheveux qui ont tendance à friser le feront d'autant plus à l'humidité.TOPIQUE, 2006, Sophie de Mijolla-Mellor (Cairn.info)
C'est pour se faire friser ainsi, pensa le lieutenant du 96e, que ce maudit fat nous a fait attendre.Stendhal (1783-1842)
Il devait bien friser la quarantaine, sinon la dépasser, c'est égal, c'était toujours un chérubin pour la gaieté et la folie.Paul Féval (1816-1887)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de FRISER v. act.

Rendre crespu, inégal. Cette ratine n'est pas assez frisée. ce drap d'or est plus riche quand il est frisé.
 
FRISER, se dit plus particulierement des cheveux qu'on fait tenir en boucles ou par anneaux avec des fers, des gommes, ou des papillottes, quand ils ne le sont pas naturellement.
 
On dit figurément, que le Zephir frise l'eau, quand il ne fait que l'agiter par de petites ondes qui ne tiennent rien de la tempeste.
 
FRISER, signifie aussi, Approcher de bien prés. Cette balle de mousquet luy a frisé la jouë, les cheveux. cette balle a frisé la corde, peu s'en est fallu qu'elle n'ait esté dessous.
 
FRISER, se dit aussi proverbialement en ces phrases. Cette affaire a frisé la corde, pour dire, Cet arrest n'a passé que d'une voix. Ce criminel a frisé la corde, pour dire, a failli à estre pendu. On dit d'un discours trop ampoullé, qu'il frise le galimathias.
 
FRISÉ, ÉE. part. & adj. On estime les perruques de cheveux frisez naturellement. on dit du drap d'or frisé, qui n'est pas uni.
 
Chous frisez, sont certains chous crespus & verds qui viennent en hiver.

Définition ancienne de REFRISER v. act.

& redupl. Friser de nouveau. Cette Dame s'est allé refriser pour aller au bal. Il faut envoyer cette perruque au Perruquier pour la refriser.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.