fusée

 

définitions

fusée ​​​ nom féminin

Pièce de feu d'artifice propulsée par de la poudre et qui éclate en dégageant une vive lumière colorée. Fusée de détresse.
Engin militaire, propulsé par un propergol ou des gaz liquéfiés. Des fusées antichars. ➙ missile, roquette.
Moteur, lanceur d'un véhicule spatial. Une fusée de deux, trois étages. —  Ce véhicule. La fusée européenne Ariane.
Fusée d'obus : amorce déclenchant l'explosion de l'obus qui heurte le sol ou son objectif.
Technique Pièce mécanique en forme de fuseau (1).
 

synonymes

fusée nom féminin

[Feux d'artifice] chandelle romaine, serpenteau

vaisseau spatial

missile, roquette

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une fusée mal éteinte tomba sur un banc de paille et y mit le feu.Armand de Pontmartin (1811-1890)
Si vous avez eu de l'amour pour moi, il a duré ce que dure un feu d'artifice, une fusée, un rêve, une fête de nuit.Céleste de Chabrillan (1824-1909)
L'émail des tons se dégrada, les rayons cessèrent leur mouvement latéral et se transformèrent en scintillante irradiation, avec un pétillement pareil à celui d'une fusée.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Le premier corps, établi sur le rempart, tirera une fusée pour rallier à lui les autres corps.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Tout ce que je sais, c'est que j'ai été poussé comme par un ressort, et que je suis parti en l'air comme une fusée.Lewis Carroll (1832-1898), traduction Henri Bué (1843-1929)
Elle s'éveilla tout à fait ; et la gaieté de sa fille partit en une fusée de rires.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le sifflement d'une fusée lui coupe la parole ; et, tout aussitôt, on entend crépiter une pièce d'artifice.Georges Darien (1862-1921)
On entendait, dans cette foule, des sifflements inexplicables, semblables au bruit que ferait une forte fusée en s'élançant dans les airs.Henri Durand-Brager (1814-1879)
A minuit, une fusée qui éclata dans le profond azur du ciel napolitain, éparpillant ses étincelles d'or, donna le signal du souper.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Tout-à-coup, une fusée de rires joyeux éclatera dans l'espace, une chanson canadienne montera vers les étoiles...Hector Bernier (1886-1947)
C'est une fusée qui part soudain, et illumine le discours ou la situation d'une douce et agréable lumière.Jules Rostaing (1824-?)
Il avait ordre de tirer une fusée s'il parvenait à débarquer, et d'en tirer une seconde s'il ne réussissait pas à tenir le rivage.Adolphe Thiers (1797-1877)
Par instant, l'éclair blafard d'une fusée illumine l'espace ; alors, plaqués, le nez dans la terre, nous attendons l'obscurité qui nous sauvera.Marcel Nadaud (1889-?)
Il aurait ainsi laissé ses alliés dérouler la fusée, et se serait mis hors de cause.Anne-Jean-Marie-René Savary (1774-1833)
Enfin, au bout d'une heure à peu près de nuit sombre, nous vîmes une fusée s'élancer de terre et aller s'éteindre dans le ciel.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Pour fêter leur saint patron, ils placent un peu de poudre dans le trou de leur enclume, et ils la font éclater comme une fusée.Paul Sébillot (1843-1918)
Une fusée entre autres, chargée d'étoiles, nous donna un spectacle dont nous eussions bien voulu prolonger la durée.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Bientôt, une autre fusée lance sa longue tige dorée, couche et immobilise encore lumineusement la ligne obscure des faiseurs de tranchés.Henri Barbusse (1873-1935)
Sa méfiance, il est vrai, est souvent justifiée ; il y a tant de faux inventeurs qui promènent leur trouvaille comme s'ils portaient le tonnerre quand ce n'est qu'une fusée.Georges Rodenbach (1855-1898)
Les sacs de terre, aplatis les uns sur les autres et disjoints, ont l'air, à la lueur astrale de la fusée, de ces vastes dalles démantelées d'antiques monuments en ruines.Henri Barbusse (1873-1935)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FUSÉE » s. f.

Le fil qui est devidé autour d'un fuseau. On envoye les femmes filer leur fusée, qui se veulent mesler des affaires des hommes. cette bergere fait deux fusées de fil tous les jours.
 
FUSÉE, se dit figurément des affaires. On luy a fait un meschant procés ; c'est une fusée qu'il aura bien de la peine à demesler. on a fait une forte ligue contre un tel Prince, c'est une fusée qui luy donnera bien de la peine.
 
FUSÉE, est aussi une piece d'un feu d'artifice qui s'éleve en l'air, & qu'on tire par divertissement dans les resjouïssances publiques. Il y a des fusées volantes, & des fusées courantes. La baguette d'une fusée, est ce qui luy sert de contrepoids pour la faire tenir droite en l'air. Une fusée à estoile, est celle qui a plusieurs petites boules de poudre à canon qui ressemblent à des estoiles quand elles sont enflammées. Une fusée à serpenteaux, est une grosse fusée qui en enferme dedans quantité de petites. Le bruit de la fusée vient d'un trou qu'elle a tout au travers. Les petites fusées sont celles qui portent en leur embouchure ou orifice le diametre d'une balle de plomb moindre d'une livre : les mediocres, celles qui portent une ou deux livres : & enfin les grandes, celles dont les orifices portent depuis deux livres jusqu'à cent. Voyez Casimir Polonois qui en a escrit amplement & sçavamment.
 
FUSÉE, en termes de Manege, se dit d'une maladie de cheval qui luy vient au canon sur le train de devant, qui nait de deux sur-os dangereux qui se joignent ensemble de haut en bas, & qui montent souvent au genou, & estropient le cheval.
 
FUSÉE, en termes d'Horlogeur, se dit aussi d'un petit cône cannelé alentour duquel tourne la corde ou la chaisne d'une monstre qui fait bander le ressort, & qui est appliquée sur la grande rouë qui fait mouvoir toutes les autres.
 
FUSÉE, en termes de Blason, est un meuble d'Armoiries fait en forme de fuseau qu'on porte dans l'Escu. Quelques-uns croyent que les fusées en Blason sont les marques de flestrisseure aux maisons qui les portent en leurs Escussons ; & que nos Rois ayant fait publier des Croisades pour aller à la guerre contre les Infidelles, condamnerent les Gentilshommes qui ne se croiserent pas à changer leurs Armes, & à charger leurs Escus de fusées, pour marque qu'on les tenoit pour effeminez, & qu'on les mettoit au rang des femmes. Les fusées sont longues & pointuës haut & bas, & grosses par le milieu où elles sont un peu arrondies. On les met en fasce & en bande flanc contre flanc, & on en specifie le nombre. On se sert aussi de fuseaux, qui sont plus estroits que les fusées ; & on appelle un Escu fuselé ou fiselé, une fasce fuselée, quand ils sont chargez de ces fuseaux ou fusées.
 
FUSÉE, est aussi adjectif. On appelle de la chaux fusée, celle qu'on n'a point amortie ni detrempée avec de l'eau, & qui s'est d'elle-même reduite en poudre : elle n'est bonne alors à aucun ouvrage, parce que toutes les parties ignées en sont sorties.
 
On dit proverbialement à une personne qui travaille lentement à quelque besogne, qu'elle aura mardi fusée.
Déjouez les pièges ! « On est raisonnable » ou « raisonnables » ? « On est raisonnable » ou « raisonnables » ?

Vous hésitez souvent sur l'accord de l'adjectif qualificatif avec on ? Suivez le guide !

17/07/2020