fustiger

 

définitions

fustiger ​​​ verbe transitif

vieux Battre à coups de bâton.
littéraire Blâmer violemment. ➙ fouailler, fouetter.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je fustige

tu fustiges

il fustige / elle fustige

nous fustigeons

vous fustigez

ils fustigent / elles fustigent

imparfait

je fustigeais

tu fustigeais

il fustigeait / elle fustigeait

nous fustigions

vous fustigiez

ils fustigeaient / elles fustigeaient

passé simple

je fustigeai

tu fustigeas

il fustigea / elle fustigea

nous fustigeâmes

vous fustigeâtes

ils fustigèrent / elles fustigèrent

futur simple

je fustigerai

tu fustigeras

il fustigera / elle fustigera

nous fustigerons

vous fustigerez

ils fustigeront / elles fustigeront

 

synonymes

fustiger verbe transitif

fouetter, cingler, cravacher, flageller

blâmer, condamner, critiquer, réprouver, stigmatiser, vitupérer (littéraire), abîmer (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Qu'il vous suffise de la parole que je vous donne de me fustiger aussitôt que la fantaisie m'en prendra, mais encore faut-il la laisser venir.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Vous devriez les faire fustiger tous, ce serait une affaire finie.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Le capitaine me fait demander derrière, après ma prouesse : je crus que c'était pour me fustiger.Édouard Corbière (1793-1875)
On avait beau les arrêter, les fustiger même, rien n'y faisait.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
J'ai notamment été frappé par le fait que les manifestations de ces derniers temps ne visaient pas seulement à fustiger le gouvernement.Europarl
On devrait me fustiger comme un enfant coupable.Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Mais le prieur, se fondant sur d'anciens priviléges de l'abbaye, ne persista pas moins à faire courir et fustiger les adultères qu'il pouvait saisir en flagrant délit.Paul Lacroix (1806-1884)
Cette situation est insupportable et j'appelle tous mes collègues députés à la fustiger et à exprimer leur soutien aux iraniennes.Europarl
Le geste du nouvel académicien prend une ampleur inusitée comme pour frapper, pour fustiger à son tour, cette science, île de l'impiété et de l'orgueil !...Gaston Leroux (1868-1927)
Certains en ont même fait leur cheval de bataille pour fustiger les agriculteurs.Europarl
Implacablement, le moine continua de la fustiger jusqu'à ce qu'il vît qu'elle était évanouie.Michel Zévaco (1860-1918)
Je veux ici fustiger l’obscurantisme de certains conservateurs qui rejettent la recherche sur les embryons, pourtant source de tant d’espoir.Europarl
Le pauvre diable, qu'on allait fustiger ainsi, était un dadais efflanqué qui paraissait n'avoir que le souffle...Paul Mahalin (1838-1899)
Je vais vous les citer, d'ailleurs, comme cela vous pourrez en fustiger l'un ou l'autre.Europarl
L'hetman, courroucé contre son sorcier, le fit fustiger en présence de toutes les hordes, l'accusant amèrement de n'avoir pas détourné les balles par ses sortiléges.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Je ne peux pas vivre avec lui, il s'ingénie de toutes manières pour m'humilier ; il m'ordonne de me mettre à genoux devant lui, il veut me fustiger.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Michel Delines (1851-1914)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FUSTIGER » v. act.

Fouetter violemment avec des verges. Les arrests contre les couppeurs de bourse portent, qu'ils seront battus & fustigez en tous les carrefours de la ville.
Les mots du bitume Scred Scred

adj. : discret

Aurore Vincenti 10/06/2020