fouetter

 

définitions

fouetter ​​​ verbe

verbe transitif
Frapper avec un fouet. ➙ flageller, fouailler. —  locution Avoir d'autres chats à fouetter, autre chose à faire.
Frapper comme avec un fouet. La pluie lui fouettait le visage.
Battre vivement, rapidement. Fouetter des œufs. au figuré Donner un coup de fouet à ; stimuler. L'exercice fouette le sang.
verbe intransitif
Frapper, cingler comme le fait un fouet. La pluie fouette contre les volets.
vulgaire Sentir mauvais. ➙ chlinguer.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je fouette

tu fouettes

il fouette / elle fouette

nous fouettons

vous fouettez

ils fouettent / elles fouettent

imparfait

je fouettais

tu fouettais

il fouettait / elle fouettait

nous fouettions

vous fouettiez

ils fouettaient / elles fouettaient

passé simple

je fouettai

tu fouettas

il fouetta / elle fouetta

nous fouettâmes

vous fouettâtes

ils fouettèrent / elles fouettèrent

futur simple

je fouetterai

tu fouetteras

il fouettera / elle fouettera

nous fouetterons

vous fouetterez

ils fouetteront / elles fouetteront

 

synonymes

fouetter verbe transitif

cingler, cravacher, gifler, sangler, flageller (vieux ou littéraire), fouailler (littéraire), fustiger (vieux)

aiguillonner, aiguiser, animer, attiser, éperonner, exciter, stimuler

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A dire la vérité, ça me faisait de la peine de le fouetter comme je l'ai fait – moi qui ne voudrais pas faire de mal à une mouche !Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Je ferai fouetter tous les paysans pour leur faire augmenter leur abrock de dix roubles à cent roubles.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Grand est le nombre de ceux qu'il fit fouetter ou exécuter sans le moindre motif plausible.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Il faut bien que mes garçons apprennent à fouetter eux-mêmes leurs gens ; ces enfants serviront à cela.Comtesse de Ségur (1799-1874)
C'étaient des roches grises toutes verdies en certains endroits par l'eau de la mer, quand elle vient fouetter la plage pendant les tourmentes et les tempêtes.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Comment cet homme, qui se promène en sifflant, a-t-il l'audace de fouetter à lui seul tant de gens ?Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Charles Furne (1794-1859)
Le vent se précipita par la trouée et vint le fouetter au visage, chargé d'une pluie piquante comme de la grêle.Octave Féré (1815-1875)
Seulement choisis : ou tu vas prendre ta guitare et faire entendre ta jolie voix, ou je me mets à fouetter... ta mère !...Michel Zévaco (1860-1918)
Ce que voyant, et plus furieux encore, il saisit un éventail pour fouetter la marquise.Arsène Houssaye (1815-1896)
Les dernières bouffées du vent du sud s'affaiblirent par degrés et s'éteignirent tout à fait, et bientôt on entendit les lourdes voiles fouetter les mâts.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Un coup de main, vous, joli matelot ; voilà un bout de corde pour fouetter ces chiens-là.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Il est à remarquer que les enfants admettent qu'on peut les battre, mais non pas les fouetter.Hugues Rebell (1867-1905)
Un jour, dans je ne sais quel accès de fureur, elle la fait saisir et fouetter.Jules Michelet (1798-1874)
Le baron était occupé à faire fouetter ses chiens pour les tenir en haleine, lorsque le comte passa le pont-levis.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Quoi, c'était là ce précepteur qu'elle s'était figuré comme un prêtre sale et mal vêtu, qui viendrait gronder et fouetter ses enfants !Stendhal (1783-1842)
La pauvre créature est faible et malade.... il serait cruel de la fouetter.... et c'est ce que je ne ferai jamais....Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
Vous pouvez me fouetter.... me faire mourir de faim.... me brûler.... ce sera m'envoyer plus tôt où je dois aller !Harriet Beecher Stowe (1811-1896), traduction Louis Énault (1824-1900)
N'eussent-ils pas mieux fait de l'envoyer à l'école ou de le fouetter d'importance à la maison, afin de lui apprendre à vivre ?Guillaume Apollinaire (1880-1918)
Blaise, ce que tu fais est très mal ; si tu recommences, je te ferai fouetter par mes gens.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Dès qu'une fille étoit entrée chez elle, elle n'en pouvoit plus sortir ; elle les faisoit travailler et les châtioit fort rudement, car elle les faisoit fouetter.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « FOÜETTER » v. act.

Donner des coups de foüet. Un bon Cocher ne doit gueres foüetter ses chevaux. les escoliers qu'on foüette trop s'endurcissent aux coups. On dit aux petits escoliers, qu'ils aillent à l'escole foüetter le maistre.
 
On dit aussi en Maçonnerie, Foüetter le plastre, pour dire, le jetter contre un mur par aspersion avec un balay, au lieu de le plaquer avec la truelle.
 
FOÜETTER, se dit aussi d'un vent impetueux, qui en singlant couppe le visage, & y fait des impressions semblables aux coups de foüet. dans les destroits des montagnes le vent y foüette cruellement.
 
On le dit aussi des canons & des armes à feu. Il y avoit des canons sur un cavalier qui foüettoient dans la campagne, & qui empeschoient les approches.
 
Les Grecs ont dit figurément, que Xerxes avoit foüetté la mer, pour dire, qu'il l'avoit domptée, & qu'il y avoit jetté plusieurs chaisnes.
 
On dit proverbialement, Il n'y a pas de quoy foüetter un chat, pour dire, qu'une faute ou une accusation sont legeres.
 
FOÜETTÉ, ÉE. part. & adj. On appelle par ironie, un escolier qui a eu le foüet, cul foüetté. On dit, qu'un pays est foüetté, qu'il est foüetté du mauvais vent, pour dire, qu'on n'y recueillera point de fruits dans l'année.
 
On appelle de la cresme foüettée, celle qu'on a fait eslever en l'air à force de la foüetter ; & figurément on appelle Cresme foüettée, les choses qui ont belle apparence, & qui ne sont rien en effet.
 
On appelle en termes de Jardinage, une tulippe fouettée, quand elle est marquée de petites rayes, particulierement de rouge sur le blanc, qui ressemblent aux marques des coups de foüet. On le dit aussi des oeuillets & des autres fleurs.
Le mot du jour Tendresse Tendresse

Tendre renvoie, dès son apparition en français, à ce qui est jeune et plein de fraîcheur. Pensez à l’âge tendre ou au vert tendre des jeunes pousses à l’arrivée du printemps.

Aurore Vincenti 28/04/2020