galopin

 

définitions

galopin ​​​ nom masculin

Enfant espiègle, effronté. ➙ chenapan, garnement, polisson.
 

synonymes

galopin nom masculin

chenapan, garnement, polisson, vaurien (péjoratif)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Jamais, même au temps de sa jeunesse, il n'aurait égalé en hardiesse et en vigueur ce galopin de dix-huit ans.Oscar Méténier (1859-1913)
Il alla chercher le galopin et le ramena en le tenant par l'oreille.Guy de Maupassant (1850-1893)
C'était déjà un grand galopin fluet, à figure de fille, l'air délicat et effronté, d'un blond très doux.Émile Zola (1840-1902)
Il ferait beau voir le déranger pour un galopin de ton espèce.Daniel Lesueur (1854-1921)
Ce galopin a du talent, et j'ai décidé que j'aurais de sa peinture sans qu'il m'en coûtât rien.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Ursule, en blouse bleue et en grand chapiau, était un fort drôle de galopin.George Sand (1804-1876)
Soudain, un galopin de cinq à six ans apparut, sortant d'un arbuste, et demeura debout au bord du chemin, regardant le monsieur avec ses yeux ronds.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le petit galopin voyant qu'il ne pouvait rien obtenir, s'enfuit par une ouverture qui communiquait avec une sorte de remise.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Ce galopin aura été, dans son malheur, plus favorisé que ne le méritait son imprudence.Georges Ohnet (1848-1918)
Comme il se baissait, le petit galopin le poussa dans le feu et s'enfuit.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
Lui-même attacha sous ce hangar son cheval, dont un galopin avait tenu la bride.Émile Zola (1840-1902)
Galopin, comme s'il eût compris cette promesse qu'il n'aurait plus à s'époumoner en un train trop dur, s'était mis au petit trot.Paul Bourget (1852-1935)
Maurice en voulait à son père qui lui fit manquer sa fortune, qui le blâmait d'aller en galopin s'offrir aux reines pour être refusé.Jules Michelet (1798-1874)
Mais, quand le petit galopin vint lui demander du feu, il lui dit d'en prendre, si bon lui semblait, mais que pour lui il ne lui en donnerait pas.Emmanuel Cosquin (1841-1919)
C'était un putois ou un renard, ce galopin-là.Guy de Maupassant (1850-1893)
Toutes trois, dans leur vie tumultueuse, brûlées par la passion, s'arrêtaient à la dépravation charmante du galopin, comme à un piment original et sans danger qui réveillait leur goût.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GALOPIN » subst. masc.

Petit marmiton qui sert dans les maisons des Princes à tourner la broche, & aux autres menus services de la cuisine.
 
On appelle aussi Galopin, le demi-septier de vin qu'on donne au desjeuner des escoliers & des Clercs. Du Cange derive ce mot de galo & galona, qu'on a dit dans la basse Latinité pour une mesure de choses liquides, qui est encore en usage chez les Anglois, mais qui contient huit pintes, & leur muid huit de ces mesures. Spelmannus le derive de gallon, qui signifie un boccal, ou une bouteille.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui viennent de l’arabe Top 10 des mots qui viennent de l’arabe

Non, le français n’a pas emprunté des mots qu’à l’anglais ! De tout temps, notre lexique s’est enrichi grâce à de nombreuses langues et l’arabe fait partie des sources les plus importantes.

Édouard Trouillez 17/07/2020