polisson

 

définitions

polisson ​​​ , polissonne ​​​ nom et adjectif

nom Enfant espiègle, désobéissant.
adjectif (choses) Un peu grivois, licencieux. ➙ canaille, coquin, égrillard. Une chanson polissonne. —  Des yeux polissons. ➙ fripon.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et quant à ce que disait ce polisson, qu'il ne savait pas qui j'étais, je m'en vais te le dire, moi.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Le préfet contait d'une façon très piquante, avec des demi-mots, des réticences, des inflexions de voix, qui donnaient un sens très polisson aux termes les plus innocents.Émile Zola (1840-1902)
Paul dédaigne vos insultes et vous traite de polisson tout en acceptant cette petite débauche ; moi, je m'en fais une fête.Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Cependant leurs bijoux s'égosillaient à force de chanter, celui-ci un pont-neuf, celui-là un vaudeville polisson, un autre une parodie fort indécente, et tous des extravagances relatives à leurs caractères.Denis Diderot (1713-1784)
Voyons, entre nous, n'auriez-vous pas mieux fait de ne rien dire, de remettre à sa place ce polisson sans appeler les employés ; et de changer simplement de voiture.Guy de Maupassant (1850-1893)
C'est certain que si je n'étais pas arrivée, tu allais te laisser larder par ce polisson-là, et que mon argent serait maintenant à tous les diables.Paul Féval (1816-1887)
Une vitre en effet avait été cassée à l'avant, par quelque cahot de la carriole, ou par quelque pierre de polisson.Victor Hugo (1802-1885)
Jamais il ne lui avait parlé de ça ; jamais un geste sale, jamais un mot polisson.Émile Zola (1840-1902)
Mais comme il ne pouvait parler, ni cesser de rire, ni faire comprendre ce qu'il avait, il fit un geste, un geste populaire et polisson.Guy de Maupassant (1850-1893)
Quand vous serez en possession de vos moulins, de vos étangs, de vos châteaux, polisson de grand propriétaire-sans-le-savoir, on pourra voir à vous vendre le dénouement de l'anecdote en question.Paul Féval (1816-1887)
Je lui lançai une poignée de sous qui le rendirent à coup sûr le plus opulent polisson de toute la contrée.Théophile Gautier (1811-1872)
Quoique ses mœurs fussent bonnes (relativement à son frère), il était cynique en paroles, et ce qu'on peut dire polisson.Jules Michelet (1798-1874)
Autrement ce beau système d'éducation eût pu tout aussi bien donner un polisson ou un crétin.Jules Lemaître (1853-1914)
Si je laisse mon fils livré à son père, il sera gâté aujourd'hui, battu demain, négligé toujours, et je ne retrouverai en lui qu'un méchant polisson.George Sand (1804-1876)
Débarrassez-vous de ce polisson avant qu'on ait raconté tout haut ce que beaucoup, sans doute, commencent à penser et à murmurer tout bas...Georges Eekhoud (1854-1927)
Et si tous les hommes de cœur étaient de mon avis, la réputation d'une jeune fille ne serait pas à la merci du premier polisson venu.Émile Gaboriau (1832-1873)
Elle est pour cet homme l'intérêt passionnant, la séduction captivante du lieu, et non, ainsi que pour les casquettes et les chapeaux mous, l'assaisonnement polisson d'une soirée de loupe.Edmond de Goncourt (1822-1896)
Tout en me promenant, j'ai donné vingt sous à un petit polisson qui m'a tout dit.Stendhal (1783-1842)
Savez-vous bien que j'ai été sur le point de lui taper sur le ventre et de l'appeler gros polisson ?René Boylesve (1867-1926)
D'où vient cette exaltation intellectuelle, d'où vient cette ivresse physique qui découlent du mot cru, du mot polisson – pourquoi bouder sur un qualificatif ?Pierre de Lano (1859-1904)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « POLIÇON » s. m.

Terme bas & populaire dont on se sert quelquefois pour nommer les petits gueux, les couppeurs de bourse sujets à passer par les mains des Officiers de police.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020