gare

définitions

gare ​​​ nom féminin

Ensemble des bâtiments et installations établis aux stations des lignes de chemin de fer. Salle d'attente, guichets, quais d'une gare. Chef de gare. Le train entre en gare. —  locution Roman, littérature de gare, de lecture facile.
Gare maritime, dans un port. —  Gare routière, pour les cars, les camions. —  Gare de fret, dans un aéroport.

gare ​​​ interjection

Exclamation pour avertir de laisser passer qqn, qqch., de prendre garde à un danger. ➙ attention. —  Gare à… Gare à la secousse. —  (menace) Gare à toi, si tu désobéis ! —  locution Sans crier gare : à l'improviste.

synonymes

gare nom féminin

station, arrêt

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A la nuit, les trois bataillons s'acheminèrent vers la gare ; mais les deux premiers purent seuls être embarqués, faute de matériel roulant.Amédée Delorme (1850-1936)
Plus le chef de gare attend, plus les expéditeurs se font attendre, et le meilleur moment est le dernier.Jules Renard (1864-1910)
Quelques minutes plus tard, nous arrivions à la gare, transformée en poste militaire comme toutes les gares du pays occupé.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
Je ne sais pas ce que vous faites quand vous accompagnez un ami à la gare, après que le train est parti.Alphonse Allais (1854-1905)
Comme vous l'avez signalé, la question concerne la décision prise par les autorités françaises de supprimer un panneau qui indiquait, en langue basque, le nom d'une gare.Europarl
Oui, c'est à moi de frapper l'opinion, et autant je souhaitais trouver la gare déserte, autant je désire maintenant qu'elle soit pleine de monde.Émile Gaboriau (1832-1873)
Leurs modestes meubles furent bientôt emballés ; elle les envoya à la gare et les expédia par petite vitesse.Pierre Sales (1854-1914)
Le train ne peut quitter la gare si une période de totale accalmie de 7 jours n'est pas respectée.Europarl
Venez donc d'aussi bon matin que vous voudrez, à sept heures ; mais gare à vous, si vos mousquetaires sont coupables !Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Gare le sac, si, par malheur, le hasard veuille que l'étape soit plus longue que celle annoncée !Charles Des Écores (1852-1905)
Nous arrivions à la gare ; l'heure sonnait, il n'y avait pas une minute à perdre.Louise d'Alq (1840-1910)
Cette lueur était celle de la lanterne d'un de ces grands camions à trois chevaux qui transportent les marchandises d'une gare à l'autre.Pierre Ponson du Terrail (1829-1871)
Il me faut à peine vingt minutes pour gagner la gare, et je ferais mieux d'attendre encore...Georges Darien (1862-1921)
Ils l'emmenèrent en dehors de la gare, et j'ignore encore ce qu'il advint de lui.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
Nous recevions une communication verbale et très discrète de prendre place dans un train à telle gare, à telle heure.Henri Sévérin Béland (1869-1935)
Toute la famille me fit des adieux qui me touchèrent et voulut m'accompagner jusqu'à la gare comme si j'avais été l'un des leurs.Amédée Achard (1814-1875)
À minuit et quart, le train qui eût dû être en gare à onze heures cinquante-cinq n'était pas encore signalé.Émile Gaboriau (1832-1873)
J'eusse pris plaisir à cette préparation aux combats prochains ; mais mon quartier général était à la gare, où se poursuivaient d'interminables distributions.Amédée Delorme (1850-1936)
Vous allez vous étendre sur ces briques, et gare à vous, si vous avez le malheur de ronfler !George Sand (1804-1876)
Pendant que se donnaient cours ces agitations supérieures, les fourriers du 48e avaient été appelés à la gare pour renouveler prosaïquement les vivres épuisés.Amédée Delorme (1850-1936)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GARE »

Terme adverbial. Cri qu'on fait quand on veut advertir les passants de se mettre à l'escart pour éviter le heurt ou la cheute de quelque chose. Ainsi on dit, Gare le corps, gare l'eau. On dit aussi Gare, quand on crie de se retirer, & de donner passage à quelque personne de marque, ou en quelque ceremonie. Ce mot, selon Saumaise, vient de varare Latin, qui signifie traverser, d'où on a fait guarare, comme gaster de vastare ; & de là est venu aussi esgarer & garon. Voyez Menage. Borel dit que gare & garau signifioient autrefois rapide, & qu'ils viennent de l'Hebreu garaph, signifiant la même chose, à cause, dit-il, qu'il se faut garer de ce qu'il vient avec rapidité.
 
GARE, se dit aussi des advis qu'on donne des suittes fascheuses qui peuvent arriver d'une meschante affaire. Vous voulez vous battre en duel contre vostre ennemi, gare la corde. vous voulez plaider de gayeté de coeur, gare les despens.
 
On dit proverbialement & bassement, Gare le pot au noir, en joüant à des jeux où on a les yeux bandez, pour dire, qu'on est en danger de se faire quelque bosse qui deviendra noire. On dit aussi, Il frappe sans dire gare, en parlant de celuy qui heurte ou blesse sans advertir de se retirer ou de se deffendre.

Définition de « GARES » s. f.

Lieux preparez sur les rivieres ou canaux estroits, où on navige, dans lesquels les bateaux se peuvent retirer pour laisser passer ceux qu'ils rencontrent. Ce sont aussi les lieux où ils se mettent à couvert des glaces & des inondations.
Déjouez les pièges ! « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ? « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ?

Maîtrisez l'accord du participe passé avec un adverbe de quantité.

12/03/2020