Email catcher

geignard

Définition

Définition de geignard ​​​ , geignarde ​​​ adjectif et nom

familier Qui se lamente à tout propos. ➙ pleurnicheur. nom Quel geignard !

Synonymes

Synonymes de geignard, geignarde adjectif et nom

plaintif, dolent, gémissant, larmoyant, pleurnichard, pleurnicheur, plaignard (péjoratif, Québec)

Exemples

Phrases avec le mot geignard

En présence de sa mère, il est tassé sur sa chaise, un peu geignard.Figures de la Psychanalyse, 2012, Catherine Saladin (Cairn.info)
Vapeurs, épreintes, accablements, le ton bas, geignard, pleurard, un perpétuel « si j'y suis encore » quand il parlait du lendemain, enfin, tous les hélas !Élémir Bourges (1852-1925)
Il n'y a pas à dire, j'aime la romance, la romance roucouleuse et geignarde, chère aux peintres en bâtiments.Jules Lemaître (1853-1914)
L'enfant est geignarde, peu réactive, mais le pédiatre ne trouve pas en l'examinant l'origine de la fièvre.Enfance et PSY, 2000, Antoine Leblanc (Cairn.info)
Et les mêmes colloques geignards s'engageant, de pont à pont, entre les ménagères !Georges Eekhoud (1854-1927)
Le roman offre une vision à la fois intérieure et terriblement concrète de la déchéance, dans un style net, jamais geignard, de plus en plus lancinant.Études, 2005 (Cairn.info)
De ce fait, il convient d'agir vite quand un nourrisson est geignard, aréactif, refuse de boire, et de se méfier quand il est pâle, trop calme ou trop endormi.Spirale, 2011, Jacky Israël (Cairn.info)
Mais comment sortir de la quasi-clandestinité sans entrer dans cette concurrence des fiertés ou des prétentions ou des réclamations qui est le fléau de notre époque geignarde ?Commentaire, 2015, Pierre Manent (Cairn.info)
Cela faisait trois cent cinquante francs, auxquels, disait-il d'une voix geignarde, il devait en ajouter autant et davantage, sans arriver à nourrir le vieux.Émile Zola (1840-1902)
Elle poussait des soupirs, implorait le ciel, par une habitude de mollesse geignarde.Émile Zola (1840-1902)
Et il continue à prêcher d'une voix tour à tour grinçante et geignarde.Hugues Rebell (1867-1905)
Ce nourrisson est là, geignard, son teint est gris, son état général très inquiétant.Contraste, 2021, Catherine Grange (Cairn.info)
Elle donne à voir l'homme, le geignard, le capricieux, le touriste archéologique et bien évidemment, l'ami, le curieux, le déterminé, le penseur et le théoricien.Revue française de psychanalyse, 2020, Maurice Khoury, Mouzayan Osseiran (Cairn.info)
L'optimisme de cette affligée et de cette « geignarde » est sublime, renversant !Jules Lemaître (1853-1914)
Ce n'est plus la fille-mère geignarde et un peu hypocrite du théâtre d'autrefois.Jules Lemaître (1853-1914)
Triste, geignard, dépressif, se traînant misérablement sur deux cannes anglaises, perclus de douleurs lombaires insupportables, il incarnait toute la misère du monde.Vie Sociale et Traitements, 2001, Robert Berthelier (Cairn.info)
Ce n'est plus le dolent, le geignard d'autrefois.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Il traîne derrière lui un tel cortège de synonymes : gémissant, pleunichard ou geignard !Études, 2007 (Cairn.info)
En journée : musique médiévale, manège de fer forgé, spectacle de chevalier geignard, combats théâtralisés.Ouest-France, 22/12/2018
Le narrateur, en effet, est le fils d'un réfugié espagnol brutal, qui n'a cessé de battre sa femme et ses enfants, exerçant sur eux une tyrannie hypocrite et geignarde.Revue d'Histoire Littéraire de la France, 2006, Laurence Plazenet (Cairn.info)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.