gerbe

 

définitions

gerbe ​​​ nom féminin

Botte de céréales coupées, où les épis sont disposés d'un même côté. Une gerbe de blé.
Botte de fleurs coupées à longues tiges. Offrir une gerbe de roses.
au figuré Bouquet, faisceau. —  (en parlant de qqch. qui jaillit en se déployant) Une gerbe d'eau.
Militaire Ensemble des trajectoires de projectiles d'un même canon.

gerbe ​​​ nom féminin

familier Vomissure. Ça sent la gerbe.
Avoir la gerbe : avoir envie de vomir.
 

synonymes

gerbe nom féminin

botte, bouquet, faisceau

[d'étincelles] fusée

[d'eau] colonne

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il tourna un robinet, et la gerbe hebdomadaire s'éleva majestueusement à la hauteur de quatre ou cinq pieds.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Puis l'on ramena les moutons, et l'on courut à perdre haleine autour de la gerbe précieuse, en chantant avec force et volubilité.Pamphile Le May (1837-1918)
L'auteur les lia en gerbe, à la façon des bouquetières du boulevard, d'une main nonchalante et experte ; elles répandent une subtile ivresse.Francis Chevassu (1861-1918)
Quelques étoiles brillaient encore dans l'azur sombre du ciel, que déjà une gerbe de rayons d'un éclat sans pareil s'élançait à l'horizon, semblable au bouquet d'un feu d'artifice.Paul Lacroix (1806-1884)
Toute une pouillerie humaine, échouée entre deux palais d'or, au pied d'une haute gerbe de fleurs d'or !Pierre Loti (1850-1923)
Rose couleur de blé, gerbe lourde à la ceinture lâche, rose couleur de blé, tu voudrais bien être moulue et tu voudrais être pétrie, fleur hypocrite, fleur du silence.Remy de Gourmont (1858-1915)
Ce bruit et les premiers rayons du soleil qui jaillirent à l'horizon comme une gerbe enflammée semblèrent éveiller les habitants de ces grands bois.Eugène Sue (1804-1857)
Là, ils s'étendirent près d'une épaisse vitre lenticulaire qui obturait une sorte de gros œil d'où jaillissait une gerbe de lumière.Jules Verne (1828-1905)
On ne voyait rien, si ce n'est cette gerbe d'étincelles qui s'échappait parfois de sa trompe.Jules Verne (1828-1905)
La jeune fille cueillait des marguerites, faisait une grosse gerbe champêtre, et lui, il chantait à pleine bouche, gris comme un jeune cheval qu'on vient de mettre à l'herbe.Guy de Maupassant (1850-1893)
La tapisserie des murs serait blanche, semée de bluets liés en gerbe par un bout de ruban.Émile Zola (1840-1902)
Plus de laboureurs, plus de moissonneurs, plus de glaneuses marchant pieds nus, tête baissée, avec une maigre gerbe sous le bras.Victor Hugo (1802-1885)
Portant dans ses bras une énorme gerbe de roses, elle entra au salon à l'instant précis où la marquise venait de monter chez elle pour s'habiller.Gyp (1849-1932)
Nous entrons par une série de vieilles portes ogivales, toujours pataugeant dans les flaques de boue gluante que les pieds de nos chevaux font jaillir en gerbe contre les murailles.Pierre Loti (1850-1923)
Et maintenant, sous les branches éplorées qui tombent en gerbe autour des troncs blancs, quelques vagues renflements et une seule croix reposent.Jules Legras (1866-1939)
Elle n'a donc personne au monde, cette pauvre femme, qui lui apporte parfois une gerbe de roses, ou même un simple bouquet des champs ?...Daniel Lesueur (1854-1921)
Nous étions assis sur notre lit, et nous avions étalé sur nous une gerbe de paille.Jean Jacques Porchat (1800-1884)
En cet instant, une gerbe de feu sillonna l'horizon, s'épanouit dans les nuages et tomba en pluie d'or, d'améthistes et d'émeraudes sur les tours et les campaniles.Jules Sandeau (1811-1883)
Puis, comme attiré par une force occulte, il s'approche d'une nouvelle et magnifique gerbe de roses qu'une main inconnue place sur son pupitre, depuis quelques jours.Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
Derrière elle, la femme de chambre, dont elle s'était fait accompagner, tenait, dans chacun de ses bras, une gerbe énorme de roses blanches.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GERBE » s. f.

Assemblage de plusieurs javelles ou espics de bled couppez & liez ensemble. On dixme, on champarte à la dixiéme, à la treiziéme, à la vingtiéme gerbe, selon l'usage des lieux. On dit, qu'un Curé court la gerbe, pour dire, qu'il va lever la dixme en personne. Quelques-uns derivent ce mot de germen ; les autres de gerbe Allemand, qui signifie la même chose. Du Cange dit qu'on a dit garba en la basse Latinité, & qu'on dit encores garbe en Picardie.
 
GERBE, se dit aussi des bottes d'osier. L'Ordonnance de la ville veut que les gerbes d'osier rond & rouge soient chacune de quatre pieds de liens, & pareillement les gerbes de ployon de la même moisson ou mesure.
 
On dit proverbialement, Faire la gerbe de fouarre à Dieu, pour dire, Donner au Curé la plus meschante gerbe pour la dixme, celle où il n'y a que du fouarre, & peu de grain. On a dit autrefois Barbe, & par corruption, faire barbe de fouarre à Dieu.
 
En termes de Fontenier, on appelle Gerbe d'eau, une jonction de 30. ou 40. tuyaux qui font des jets d'eau peu eslevez qui representent une gerbe.
Le dessous des mots La tonnelle sous le canal La tonnelle sous le canal

Les anglicismes sont l’objet de fréquentes critiques, en raison de leur nombre jugé excessif et de leur origine.

Marie-Hélène Drivaud 06/05/2020