gorgée

 

définitions

gorgée ​​​ nom féminin

Quantité de liquide qu'on avale naturellement en une seule fois. ➙ lampée. Boire à petites gorgées.
 

synonymes

gorgée nom féminin

trait, coup (familier), goulée (familier), lampée (familier)

bouffée

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était fini ; la bête mauvaise, accroupie dans ce creux, gorgée de chair humaine, ne soufflait plus son haleine grosse et longue.Jules Lemaître (1853-1914)
Il continuait à boire, entre chaque phrase, une petite gorgée de thé, dont le parfum attiédissait ces odeurs plus âpres, où il y avait une pointe de fauve.Émile Zola (1840-1902)
Et comme la première entrée n'arrivait pas, ils buvaient de temps en temps une gorgée de champagne en grignotant des croûtes arrachées sur le dos des petits pains ronds.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je le sais, parce que j'en ai avalé plus d'une gorgée à mon premier bain.Jules Girardin (1832-1888)
On n'aurait pas trouvé ailleurs une paire de gaillards plus altérés ; et d'une seule gorgée, chacun d'eux eut vidé sa tasse jusqu'au fond.Mayne Reid (1818-1883), traduction Allyre Bureau (1810-1859)
Elle y retourna, ralentit le pas, s'affermit d'un coup d'œil, plongea furtivement dans l'eau sa jolie main ployée en creux ; puis, se détournant, elle avala vivement cette gorgée d'eau pure.Gérard de Nerval (1808-1855)
On s'avisa de leur faire boire de l'eau-de-vie, en ne leur laissant prendre qu'une gorgée à chacun.Louis-Antoine de Bougainville (1729-1811)
Carfor lui ouvrit les yeux avec le doigt, puis il prit dans sa bouche une gorgée d'eau de mer, et il insuffla cette eau dans les oreilles de la victime.Ernest Capendu (1826-1868)
Après avoir parlé une heure sans un arrêt, il but une gorgée d'eau, il souffla un peu, en rangeant les notes placées devant lui.Émile Zola (1840-1902)
Léocadie rejeta la mécanique et but une gorgée de vin, après quoi, elle repoussa le verre.Paul Féval (1816-1887)
Mais à l'instant même où la gorgée mêlée des miettes du gâteau toucha mon palais, je tressaillis, attentif à ce qui se passait d'extraordinaire en moi.Marcel Proust (1871-1922)
Le couloir s'emplissait de vapeurs, tandis qu'un ruisseau se formait et allait se perdre dans les sinuosités souterraines ; bientôt après, nous y puisions notre première gorgée.Jules Verne (1828-1905)
L'idiot avança un verre, but une gorgée de la liqueur et fit entendre un grognement de joie.Émile Souvestre (1806-1854)
Quand on se noie, qu'on se sent couler, qu'on en est à la dernière gorgée, le brin d'herbe qui flotte semble une planche de salut et on s'y raccroche...Émile Gaboriau (1832-1873)
De temps à autre, il s'interrompait pour trinquer avec son interlocuteur et avaler une gorgée d'eau-de-vie.André Theuriet (1833-1907)
Dans un éternel crépuscule elles bougent, ces frêles figures diaphanes dont les pieds blancs et qui frémissent, semblent ne pas toucher l'herbe gorgée de rosée qu'ils foulent.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Hugues Rebell (1867-1905)
Lentement, le sol buvait cette fécondité, et de la terre gorgée, engraissée, le pain blanc poussait, débordait en moissons géantes.Émile Zola (1840-1902)
Ce plaisir est celui qu'apporte la première gorgée d'eau à un palais desséché par la soif.Antoine-Vincent Arnault (1766-1834)
Il avala une gorgée d'eau-de-vie très forte, qui acheva de lui rendre le sentiment exact des choses extérieures.Georges Ohnet (1848-1918)
L'homme qui se noie et qui en est à sa dernière gorgée ne repousse pas une planche de salut, parce qu'elle est malpropre...Émile Gaboriau (1832-1873)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « GORGÉE » subst. fem.

Ce qui peut tenir dans la bouche à une fois. Prenez une gorgée de vin, de bouillon.
 
On dit en Fauconnerie, qu'il faut donner bonne gorgée à l'oiseau, c'est à dire, bonne portion du gibier qu'il a pris, sur tout quand il commence à voler.
Drôles d'expressions À la bonne franquette À la bonne franquette

À la bonne franquette : sans façon, sans cérémonie. 

Alain Rey 16/02/2020